Index du Forum


 
 Index du ForumS’enregistrerConnexion

:: La nuits des féllin(PV katena) ::
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> † Sasuitachi City † -> † Les résidences
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Kasumi Yuuki
Membre Aobatsu
Membre Aobatsu

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2009
Messages: 91
Age: 20
Faction: Aobatsu
Sexe: Féminin
Sexualité: Homosexuel
Uke ou Seme: Ambi

MessagePosté le: 27/04/2009, 23:56    Sujet du message: La nuits des féllin(PV katena) Répondre en citant

- Commence par ne pas me comparer au psychopathe qui vous sert d'officier supérieur. Même en me flattant la pilule ne passera pas. Je suis aussi belle que cruelle et crois moi, tu ne connais rien de l'art de donner la mort avec lenteur et élégance.

* Et Elle est susceptible avec ça…*

Elle avait ressue une bonne gifle de la part de Katena mais la douleur partit rapidement, car elle n’avait pas frappé si fort que ça. Elle était toujours aussi excitée et elle sentait qu’elle allait bien profiter ce soir.

- Tu n'es pas mal non plus dans ton genre, je me suis laissé tripoter par des plus moches. Je me demande juste si tu as la carrure.

Ça la fit bien sourire, mais elle rit bien moins lorsqu’elle coupa la corde de son arc, elle ne devait pas savoir a quel point sa coutait cher une bonne corde, Elle était exaspéréz car la jeune femme pensait qu’elle était a sa merci, alors que ce n’était qu’une illusion…… Elle avait trop envie d’elle pour la blesser mais c’était si tentant, mais son désir garda sa pulsion meurtrière en cage, enfin pour l’instant car ce soir elle voulait un plan baise et pas un plan sanglant.

- En plus tu oses encore me demander une faveur dans ta situation ? Je ne sais pas si c'est de l'inconscience ou de la mégalomanie... Soit, je peux peut être accéder à ta demande. Si tu es prête à en payer le prix !

- Je te laisse choisir où on va mais j'aime autant aller chez toi, ça m'évitera d'avoir à te suivre pendant des heures pour obtenir une information que tu finiras de toutes façons par me donner, de gré ou de force. Hummm... Joli petit cul.


Kasumi sourit, elle était bien tombée et avait vraiment cru être tombée sur une Akabatsu hétéro, ce qui serait en effet bien ironique. Elle la conduisit donc jusqu’à sa résidence en se demandant qu’elle posture elle prendrait cette nuit avec cette Akabatsu un peu prétentieuse sur les bords……

- Au fait, moi c'est Katena. Je te le dis avant que tu t'épuises à chercher dans vos fichiers pour rien. Comment tu t'appelles toi ? Je préfère t'appeler par ton nom, ça sera surement plus sexy que "victime" ou "proie".

« Et moi Kasumi, viens c’est par la »

Elle la conduisit jusqu'à chez elle et ouvrit la porte de sa chambre avant d’y entrer en compagnie de la jeune japonaise. Elles se trouvaient dans son salon avec son lit a seulement quelques pas de la, elle avait toujours un atout dans sa manche mais elle préférait garder ce secret pour l’instant. Mais pour l’instant place à l’amusement et après l’avoir invité a entrer elle s’adressa a son hôte :


« Bienvenue chez moi, c’est pas très grand mais on s’y sent bien »

Elle s’assit sur son lit et se laissa tomber en arrière et écarta les bras avant de fermer les yeux pour se détendre un peu. La déco était sobre mais il y avait des photos partout d'elle et de ex petite amie, Akasuki. C'était des photos de leur académie dans une ville loin de Sasuitashi ou elles avaientt fait leurs études et joué ensemble au foot et remporté tant de trophées, on y voyait aussi les différents membres de l’équipe et les différents couples homos et hétéros de l’équipe, comme elle et Akasuki ou Kamael et le gardien de l'équipe qui s'embrassait. Sa lui rappelait un endroit ou l'homosexualité n'était pas une tare. Il y avait bien sur cette lettre de sa chérie qui disait qu'elle était impatiente de la revoir dans 5 ans et qu'elle comptait les jours qui la séparait d'elle et qu'elle continuerait de lui l'écrire jusqu'à leurs retrouvailles.... Elle travaillait pour qu’elle puisse acheter une maison avec sa chérie même si les parents de celle si avaient nettement les moyens de les entretenir toute les deux mais elle comptait bien quitter un jour cette ville et ne plus jamais en entendre parler …


------------------------
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 27/04/2009, 23:56    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Katena Ryuraiden
Akabatsu - Infiltratrice
Akabatsu - Infiltratrice

Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2008
Messages: 372
Age: 24
Faction: Akabatsu
Sexe: Féminin
Sexualité: Hétérosexuel
Uke ou Seme: Ambi

MessagePosté le: 28/04/2009, 00:41    Sujet du message: La nuits des féllin(PV katena) Répondre en citant

- C'est joli Kasumi.

Commenta simplement Katena en suivant cette dernière, toujours aussi attentive. Elle n'oublierait pas cette adresse.
En entrant dans la maison, elle jeta un rapide coup d'œil à la décoration : pas vraiment à son goût mais elle n'était pas vraiment là pour ça. Les multiples photographies l'attirèrent nettement plus. Elle ne savait pas si c'était un signe d'Amour, d'innocence ou de folie. Pourquoi prendre un tel risque ? Que se passerait-il si elle devait conduire un camarade blessé en lieu sûr et qu'il voyait ça ? Mais elle savait qu'elle n'avait pas le temps de divaguer. Elle se laissa conduire à la chambre.

- Directement dans la chambre !? Sans même me proposer un verre ni te débarrasser de ton barda. Tu es une rapide !

* Moi non plus je n'aime pas perdre mon temps mais tout de même, nous ne sommes pas de putes payées à la passe. *


La guerrière fit le tour du lit et alla prendre un cadre. Elle ne choisit pas une photo d'embrassade enfiévrée mais une photo plus douce, où les deux jeunes filles se tenaient tendrement par les hanches, l'une avait la tête appuyée contre l'épaule de l'autre. Son premier réflexe aurait du être de lui faire mal mais au lieu de ça elle voulut comprendre.

- C'est à elle que tu vas penser tout à l'heure ? Tu arrives à jouir alors qu'elle te regarde ? Elle s'appelle comment ?

* Elle ne doit pas être morte, il n'y a aucun cadre noir et pas de petit autel de deuil. Je ne suis qu'un amuse gueule... C'est mieux comme ça. Pas de lien autre que la chair et la domination. *


En posant sa rafale de questions elle tourna la tête vers la jeune femme allongée les yeux clos. Son sourire, jusque là radieux, se teinta d'une pointe d'amertume.

* Est ce qu'elle s'est trompé de camp ? Est ce une de ses "dormeuses", effrayée par la liberté qui préfère le confort d'une cage dorée à la justice ? Si c'est ça, je m'en vais briser sa cage et la rendre de force à la nature, ça ne va pas trainer. *

La duelliste vint s'asseoir à côté de la milicienne en gardant une certaine distance. Elle voulait des réponses et elle n'allait pas se donner avant de les avoir eu. Les plaisirs de la luxure seraient la récompense de la petite proie docile.

* Cette photo est jolie. C'est peut être sa préférée ? On verra bien si elle essaie de me l'arracher des mains. *

Puis elle s'intéressa brièvement à la table de chevet avant de se remettre à jouer avec le cadre qu'elle estimait précieux.

* J'espère qu'elle a des sex toys ! Si j'ai pas un truc dur entre les cuisses à un moment où un autre j'ai vraiment du mal à venir moi ! *

Quelques idées impures traversèrent son esprit et de vieux démons vinrent sournoisement gratter à sa porte : elle n'allait pas être vraiment douce cette nuit...
Revenir en haut
Kasumi Yuuki
Membre Aobatsu
Membre Aobatsu

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2009
Messages: 91
Age: 20
Faction: Aobatsu
Sexe: Féminin
Sexualité: Homosexuel
Uke ou Seme: Ambi

MessagePosté le: 28/04/2009, 22:34    Sujet du message: La nuits des féllin(PV katena) Répondre en citant

- C'est joli Kasumi.

« merci »

Sa lui fit assez plaisir, car elle aimait bien qu'on remarque sa déco qu'elle avait mis si longtemps a élaboré. Elle avait mis une semaine pour tout mettre dans un bonne espace et que sa lui plaisait.

- Directement dans la chambre !? Sans même me proposer un verre ni te débarrasser de ton barda. Tu es une rapide !

Sa chambre faisait partit intégrante de salon, car dans sa résidence il n’y avait que trois pièce, La salle de bain, la salle à manger et son salon ou il y avait son lit double qui était très large avec des draps jaunes.

« S’est que ma chambre est dans mon salon, ya moins de pas a faire pour atteindre le lit quand j’ai une bonne cuite. »


Elle avait tellement été bourrée souvent dans son ancienne académie qu’elle avait spécialement préparé son salon pour les fêtes ou les soirées avec quelques Akabatsu. Car quand elle était bourré elle aimait ne pas trop a avoir se déplacé car elle s’endormait assez vite une fois dans son lit.

- C'est à elle que tu vas penser tout à l'heure ? Tu arrives à jouir alors qu'elle te regarde ? Elle s'appelle comment ?


Non elle ne pensait pas a elle car sinon elle ne pourrait pas le faire, elle aimait énormément sa chérie mais elle avait aussi des désirs et des besoins qu’elle ne pouvait ignorer. Elle s’amusait assez souvent et prenait du plaisir à inviter des Filles Akabatsu qu’elle connaissait, et passait même du temps à jouer à carte. Et en contre partie elle leurs fournissait des infos ou des choses utiles pour elles car grâce a ces jeunes femmes, elle pouvait se dispenser de devenir chaste pendant sept longue années.

« Non je ne penserais pas elle, oui car elle doit faire de même sauf qu’elle ne doit pas se cacher la ou elle est. Elle s’appelle Akasuki »


Kasumi la regarda joué avec le cadre de manière amusé, et a peine remarqué qu’elle devina qu’elle devait avoir de drôle de pensées assez coquine. Et elle sortit donc de son tiroir un accessoires qu’elle utilisait rarement car elle savait parfaitement faire l’amour sans sexe toys, elle sortit donc un gode ceinture qu’elle exhiba devant Katena afin de lui faire lâcher le cadre, comme pour faire lacher une sucette a un enfant en lui proposant un gros paquet de bonbon……

------------------------
Revenir en haut
Katena Ryuraiden
Akabatsu - Infiltratrice
Akabatsu - Infiltratrice

Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2008
Messages: 372
Age: 24
Faction: Akabatsu
Sexe: Féminin
Sexualité: Hétérosexuel
Uke ou Seme: Ambi

MessagePosté le: 28/04/2009, 23:46    Sujet du message: La nuits des féllin(PV katena) Répondre en citant

- Je vois... J'imagine que c'est ça les joies de l'amour libre. J'espère que vous vous retrouverez loin d'ici et que vous serez heureuses... Enfin, on parlera peut être de ça plus tard, pour l'instant il est l'heure de baiser.

Marmonna Katena avant de reposer le cadre à sa place. Elle pensa alors à sa fin d'adolescence brisée, aux petits bonheurs qu'elle n'avait pas vécus, trop occupée à tuer et à accomplir son implacable vengeance. Elle posa alors son sabre au pied du lit avant de plonger ses yeux dans ceux de Kasumi.

* Hummm... Un jouet intéressant. *

- Quand on me présente ce genre d'outils, il faut assumer !


Elle passa sa main sur la nuque de son hôte et l'attrapa soudain par les cheveux, sans ménagement pour l'amener a elle. Une fois toute proche, elle colla ses lèvres à celles de la jeune femme. Son baiser était sauvage et fougueux, elle la força presque à ouvrir la bouche pour pouvoir aller chercher sa langue.

L'esprit de la guerrière était en train de s'obscurcir, sa gorge brûlait et son estomac était noué. Elle revenait peu à peu à un état primaire, presque bestial.

De sa main droite elle saisit le sein gauche de sa partenaire qu'elle serra avec force. Une fois le baiser terminé, elle laissa ses lèvres parcourir la joue de l'autre, tentant parfois de mordiller sa chair pour finalement terminer sa course à la base de son cou où elle s'attela à déposer un suçon.

* Toi, tu vas prendre ! *

La duelliste contempla la marque rouge de ses grands yeux brillants en continuant de malmener le sein de la milicienne qu'elle tenait fermement, son souffle était chaud, bruyant et saccadé. Puis elle la plaqua dans le lit en arborant un sourire carnassier.

- Enfile ce jouet et cache le sous ta jupe, j'ai envie d'avoir "la surprise" au moment de te déshabiller.

Elle prit alors la liberté de se lever pour éteindre toutes les lumière à l'exception de la lampe de chevet. Depuis son viol, qui avait eu lieu en plein jour, Katena était incapable d'avoir des rapport si la lumière était trop forte. Elle fit claquer ses talons aiguilles en retraversant lentement la pièce, elle laissait ses mains jouer le long de ses courbes au rythme d'une musique qu'elle était la seule à entendre.

- Dommage que tu n'ais pas de barre... Mais ça ne va pas m'empêcher de te faire un strip d'enfer ! Tu es libre de venir toucher...

La tueuse ouvrit alors le bouton de sa veste avant de la laisser glisser lentement le long de ses épaules jusqu'à ce qu'elle tombe au sol. Elle n'était pas très douée pour séduire et attirer de véritables sentiments mais elle était passée maitresse dans l'art d'allumer et d'exciter les hommes comme les femmes. Elle s'était souvent servie de cette arme pour attirer sa proie et ce soir encore, elle allait faire ce qu'il fallait pour obtenir ce qu'elle voulait.

* Pauvre fille, que tu jouisses ou que tu pleures m'importe peu. Ce soir je veux prendre mon plaisir, même à tes dépends. *
Revenir en haut
Kasumi Yuuki
Membre Aobatsu
Membre Aobatsu

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2009
Messages: 91
Age: 20
Faction: Aobatsu
Sexe: Féminin
Sexualité: Homosexuel
Uke ou Seme: Ambi

MessagePosté le: 29/04/2009, 15:21    Sujet du message: La nuits des féllin(PV katena) Répondre en citant

- Je vois... J'imagine que c'est ça les joies de l'amour libre. J'espère que vous vous retrouverez loin d'ici et que vous serez heureuses... Enfin, on parlera peut être de ça plus tard, pour l'instant il est l'heure de baiser.

- Quand on me présente ce genre d'outils, il faut assumer !

Kasumi sentit la main de katena l’attraper par les cheveux et l’amener a elle avant de se faire embrasser de façon sauvage et passionné avant de mêler leur langues l’une a l’autre. Elle se délecta de ce baiser et ne fit rien d’autre que de s’enivrer de ce délicat plaisir avec Katena pendant qu’elle lui massa le sein gauche avec vigueur, et après le baiser fouguex elle sentit la demoiselle lui faire un suçon sur le cou.

*mmmmmm.......je sent que je vai m'amuser ce soir..*

« Ne t’inquiète pas ce n’est que le hors d’œuvres, après je te montrerais une autre manière de jouir encore plus intense… »



* Toi, tu vas prendre ! *

Puis Elle sentit la jeune Akabatsu s’amuser à malmener ses seins d’une main experte et gémissait de plaisir, car elle faisait sa très bien et sa l'exiter de plus en plus, et après elle finit par se faire plaquer sur son lit.

- Enfile ce jouet et cache le sous ta jupe, j'ai envie d'avoir "la surprise" au moment de te déshabiller.

Pendant que Katena s’en alla éteindre toutes les lumières elle enfila donc son gode ceinture et attendit que la douce Katena ne revienne avec la folle envie de se faire monter par la charmante milicienne sans ce doutait que Kasumi connaissait des tas de position qui la ferait jouir d’avantage qu’avec ce jouet. Comme des positions au nom étrange comme la bijoutière, L' Embrassade assise des deux sirènes ou encore la berceuse....

- Dommage que tu n'ais pas de barre... Mais ça ne va pas m'empêcher de te faire un strip d'enfer ! Tu es libre de venir toucher...


Kasumi Matta son amie et regarda le streep-tease et s’approcha tout près de la jeune femme et continua d’admirer le spectacle qu’elle avait sous les yeux, elle commença donc par lui léché les tétons avant de les masser fermement d'une main experte, car elle avait déja eu beaucoups d'experience dans le domaine avec Akasuki et les filles de la faction rouge qui était passé dans son lits avant katena....




------------------------
Revenir en haut
Katena Ryuraiden
Akabatsu - Infiltratrice
Akabatsu - Infiltratrice

Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2008
Messages: 372
Age: 24
Faction: Akabatsu
Sexe: Féminin
Sexualité: Hétérosexuel
Uke ou Seme: Ambi

MessagePosté le: 29/04/2009, 16:32    Sujet du message: La nuits des féllin(PV katena) Répondre en citant

Katena se délectait du regard de Kasumi, peu importait les yeux tant qu'ils étaient plein d'admiration et de désir. Quand la jeune femme entrepris de lui lécher le téton au travers de son soutien-gorge en dentelle blanc, un frisson courut le long de son dos et elle se mordit les lèvres tandis que sa tête bascula en arrière. Mais elle voulait prendre son temps et mener le jeu encore un moment alors elle poussa vigoureusement vers le lit. Elle fit ensuite claquer répétitivement sa langue contre son palet en agitant son index d'un air malicieux.

- tah, tah, tah, tah... Pas si vite bel hermaphrodite... Il faut savoir profiter et laisser le temps au temps...

Elle se retourna alors en cambrant exagérément son dos, les jambes légèrement écartées. Elle redressa son chapeau d'un doigt, regardant sa partenaire par dessus son épaule et lui laissant deviner qu'elle défaisait son pantalon. Le vêtement glissa le long de ses jambes parfaitement fuselée, révélant son porte-jarretelles et son string en dentelle blanc.

* You can leave your hat on ! Dit la chanson... En tout cas, elle a le sang chaud, peut être même qu'elle... Hummm, ça serait trop bon ! *

La guerrière s'approcha lentement de la milicienne et s'assit sur ses genoux avant de presser sa tête contre la poitrine qu'elle semblait tant désirer. Elle la laissa jouer un moment, le temps de retirer ses chaussures à talons aiguilles, avant de se laisser glisser au sol, fluide comme de l'eau en lui enlevant son épais manteau. Une fois à genoux au sol, elle passa sa langue sur sa lèvre supérieure en admirant son ennemie.

- Tu es belle, j'aurais du te déshabiller plus tôt... Un peu maigrichonne peut être... Mais j'adore tes jambes.

Elle laissa ses doigts glisser de la naissance de sa botte jusqu'à son genoux puis, incroyablement lentement, vers sa jupe. Elle fit alors la même chose sur l'autre jambe, profitant une nouvelle fois de la douceur de sa peau parfaitement épilée. Puis elle retroussa l'innocent morceau de tissu jusqu'à révéler le gode ceinture qui se dressa fièrement vers le ciel.

- Comme il est beau. Dit-elle en laissant son pouce courir le long de la hampe du sex toy. Bon, commençons par le lubrifier correctement. Et ta perle de plaisir aussi...

Son regard de prédatrice croisa une nouvelle fois celui de l'archère et ne s'en détacha plus. Elle commença par déposer un baiser sur le gland en plastique, puis elle y laissa un long filet de salive qui coula le long des veines artificielles. Enfin, elle étala sa salive avec sa langue, sans perdre le regard de sa partenaire, jusqu'à la base du jouet. Mais elle continua, léchant le cuir puis effleurant la peau de Kasumi en se rapprochant de plus en plus de sa fente déjà humide. Elle ferma alors les yeux et alla titiller son clitoris du bout de la langue. D'abord de petites touches rapides puis de plus en plus prolongées avant de finalement saisir la petite perle de chair entre ses lèvres et d'effectuer des sucions de plus en plus intenses.

* Elle est tendre comme un bonbon... J'aurais presque envie de la mordre mais c'est une idée à réveiller tous les voisins. *
Revenir en haut
Kasumi Yuuki
Membre Aobatsu
Membre Aobatsu

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2009
Messages: 91
Age: 20
Faction: Aobatsu
Sexe: Féminin
Sexualité: Homosexuel
Uke ou Seme: Ambi

MessagePosté le: 02/05/2009, 00:56    Sujet du message: La nuits des féllin(PV katena) Répondre en citant

- tah, tah, tah, tah... Pas si vite bel hermaphrodite... Il faut savoir profiter et laisser le temps au temps...


* You can leave your hat on ! Dit la chanson... En tout cas, elle a le sang chaud, peut être même qu'elle... Hummm, ça serait trop bon ! *

Kasumi commença à êtres excité par le comportement de la demoiselle qui l’avait chauffé a bloc. Elle mouillait déjà beaucoup et aspirait a la suite des événements car sa allait lui plaire énormément.


- Tu es belle, j'aurais du te déshabiller plus tôt... Un peu maigrichonne peut être... Mais j'adore tes jambes.


Elle observa Katena avec une envie grandissante, quand elle lui ôta ses bottes et remonta lentement vers sa partie intime et vers sa verge artificielle. Elle sourit car sa lui faisait un peu bizarre d’avoir un truc long et dur entre les jambes…… Car d'habitude elle n'usait pas de ce genre d'artifice avec d'autre filles mais juste sur des mecs, car quand elle arretait un Akabatsu et qu'il se montrait violent( ce qui était rare) et bien elle usait de cette petite merveille pour refroidir leur ardeurs car en général ils ne marchait plus très droit après s'ëtres fait pénétré car le gode avait une bonne largeur et une forme adéquate pour plus de sensation.... Et il y avait même un dispositif sur le gode pour qu'il éjacule vraiment et pour faire plus vrai s'était un ami qui la fournissait en sperme qu'elle gardait au frais échange de sa protection car c'était un ami de son ancienne école qui l'avait suivit dans cette ville homophobe....

- Comme il est beau. Dit-elle en laissant son pouce courir le long de la hampe du sex toy. Bon, commençons par le lubrifier correctement. Et ta perle de plaisir aussi...

Elle la regarda sucer le sexe toy avec une intense envie, et la regarda se faire sucer jusqu'à la base de son nouveau pénis. Mais elle sentait qu’elle se rapprochait de l’entrée de son vagin, et après quelques minutes elle sentit Katena lui titillé le clitoris, se qui eu l’effet de la faire jouir et gémir. Elle sentit que sa devenait de plus en plus intenses et lorsqu’elle sentit les lèvres faire des suçons a son clitoris elle ne put s’empêché de mouillé encore plus fort et d’éviter un jet de secrétion vaginal qui alla droit dans la bouche de la jeune Akabatsu et elle gémit de plus en plus fort…



« ouiiiiiii…..mmmmmmmm»


------------------------
Revenir en haut
Katena Ryuraiden
Akabatsu - Infiltratrice
Akabatsu - Infiltratrice

Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2008
Messages: 372
Age: 24
Faction: Akabatsu
Sexe: Féminin
Sexualité: Hétérosexuel
Uke ou Seme: Ambi

MessagePosté le: 03/05/2009, 19:48    Sujet du message: La nuits des féllin(PV katena) Répondre en citant

Katena fut surprise de constater que Kasumi succombait aussi vite. Le liquide vaginal emplit sa bouche et elle en avala la moitié. Bien décidée à profiter de toutes les perversions qui s'offraient à elle, elle commença à faire glisser ses lèvres humides le long du ventre de sa partenaire, remontant graduellement vers son nombril puis entre ses seins avant d'aller cueillir ses lèvres. Elle avait gardé un peu de liquide dans la bouche pour donner une saveur particulière à ce nouveau baiser, toujours aussi fougueux et violent.

* Pas de raison que tu ne goûtes pas à ton propre fluide. *

Sans détacher ses lèvres de celles de sa camarade de jeux, la guerrière se colla à son corps d'albâtre et laissa ses mains glisser sur son ventre et ses hanches avant de l'enlacer et de commencer à se laisser glisser lentement sur le sexe de plastique. Elle laissa le gland frotter sur le tissu de son string avant de simplement l'écarter avec deux doigts pour laisser le phallus factice la pénétrer.

- Oh oui...

Alors que le membre artificiel s'enfonçait avec une lenteur infinie dans son vagin, elle commença à perdre pieds : elle avait les yeux clos, un léger filet de bave et de sécrétion coulait de la commissure de ses lèvres, ses doigts se crispèrent dans le dos de la milicienne. Une fois complètement affaissée sur sa partenaire, elle s'immobilisa un instant avant d'onduler d'avant en arrière, abord très lentement puis en accélérant progressivement. Sous l'effet de l'excitation, elle griffa le dos de la jeune femme sans aucune retenue.

- Haaa... Ça faisait longtemps que je n'avais pas était aussi bien remplie... Mais il ne sera pas facile de me faire venir mon bel hermaphrodite.

La duelliste ancra son regard dans celui de son ennemie alors qu'elle se déhanchait de plus en plus rapidement, son sexe trempé laissait couler un fin filet de liquide vaginal. Elle s'empara de la lèvre inférieure de sa partenaire avec sa bouche et la suçota un moment avant de la prendre entre ses dents et de la mordre au sang. Elle se recula et regarda la goutte de liquide carmin avant de retourner la lécher avec avidité. Se moquant complètement de la douleur que sa partenaire pourrait éprouver, elle pressa sa lèvre blessée entre les sienne pour en extraire plus de sang à lécher.

* Elle peut bien me traiter de folle ou de salope si elle veux mais je prends mon pied à ma façon et si ça ne lui convient pas tant pis. *

- Enlève moi mon soutien-gorge...

La guerrière se cambra alors en arrière, exposant ses seins gonflés par le désir et encore parés de leurs atours de dentelle blanche. La tête en arrière, les yeux au plafond, elle se concentrait sur les sensations dans son bas ventre en attendant de sentir les mains de sa partenaire parcourir et effleurer son corps. La chaleur et l'excitation faisait perler sur sa peau quelques gouttes de sueur éparses.
Revenir en haut
Kasumi Yuuki
Membre Aobatsu
Membre Aobatsu

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2009
Messages: 91
Age: 20
Faction: Aobatsu
Sexe: Féminin
Sexualité: Homosexuel
Uke ou Seme: Ambi

MessagePosté le: 18/05/2009, 20:04    Sujet du message: La nuits des féllin(PV katena) Répondre en citant



Kasumi sentit katena l'embrasser fougueusement et avala même son propre fluide qu'elle aprécia autant que la demoiselle en face d'elle. Elle prit un plaisir dingue à se voir pénétré pour la première fois une demoiselle qui semblait vouloir prendre son pied autant qu'elle. Elle posa ses main sur ses hanche avant de mener la danse en commencant a la pénétré lentement, car elle voulait lui faire connaitre un plaisir intense et se plusieurs fois de suite....  Elle souriait car la jeune demoiselle avait les yeux clos, et un fin filet de bave coulait le long de son corp, voila un signe que la demoiselle rouge allait facile a faire venir, ou que sa allait mettre plus de temps que la normale. Mais elle continua de la pénétré en allant un peu plus vite cette fois. Elle ferma aussi ses yeux en essayant de "sentir" la verge de plastique la pénétrer,et pour sa elle usait de toute son imagination pour y parvenir. Mais c'était vraiment plaisant de la pénétrer et le petit bruit a chaque mouvement la faisait mouillé de plus en plus a chaque fois....
 


 
- Haaa... Ça faisait longtemps que je n'avais pas était aussi bien remplie... Mais il ne sera pas facile de me faire venir mon bel hermaphrodite. 


 
Kasumi sentit la jeune demoiselle rouge lui mordit sa lèvre avant de venir la sucer et d'absorber le sang qui en coulait, elle avait des fantasme bizarre mais kasumi lui gardait une petite surprise que katena qui risquait de le sentir passé. Car si elle voulait jouer a ce petit jeu et bien elle ne serait pas dessus. Elle avait envie de lui rendre la pareil car après tout elle ne serait pas la seule a prendre son pied. Elle avait vraiment envie d'essayer quelques chose qu'elle avait toujours réver de faire. Et la ce fut le moment parfait pour tenter cette nouvelle experience avec Katena....
 
 
- Enlève-moi mon soutien-gorge... 
 
 
Kasumi commença à lui retirer habilement son soutient gorge avec les dents avant de venir lécher les deux mamelons avec sa langue, elle commença a les léché et a venir les masser lentement avec un doigté redoutable. Elle commença a les masser fermement avant de commencer a mettre en œuvre sa petite vengeance coquine histoire de lui montrer que c'était elle maintenant qui menait la danse et non l'inverse. Elle attira un peu plus a elle la jeune demoiselle rouge et lors des va et vient habituel elle changea d'orifice pour venir enfoncer son phallus factice dans l'anus de katena. Elle l'enfonça lentement et jusqu'au bout, elle fit ensuite des va et vient de plus en plus rapide mais en montant de manière très régulière pour ne pas trop la faire souffrir et pendant qu'elle la sodomisait elle avait inséré au même moment son doigt dans son vagin et s'appliquait a la doigté pendant la pénétration.
 
 
"oui....... Tu aime ca?" 
 
 
 


------------------------
Revenir en haut
Katena Ryuraiden
Akabatsu - Infiltratrice
Akabatsu - Infiltratrice

Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2008
Messages: 372
Age: 24
Faction: Akabatsu
Sexe: Féminin
Sexualité: Hétérosexuel
Uke ou Seme: Ambi

MessagePosté le: 26/05/2009, 01:27    Sujet du message: La nuits des féllin(PV katena) Répondre en citant

Tout avait pourtant si bien commencé ! Katena prenait du plaisir et avait envie d'en donner aussi, bien que ça ne fut pas son objectif principal. Ses pulsions violentes n'avaient pas l'air de refaire surface, au contraire, cet acte sexuel avait quelque chose d'apaisant. Pourquoi avait il fallu que Kasumi ait l'idée de la sodomiser ? Le pire de tous les traumatismes de cette odieuse après midi de printemps qu'elle croyait dépassé depuis peu venait de remonter des tréfonds de son inconscient et d'assaillir son esprit avec force. Quand le membre de plastique pénétra son rectum, immédiatement son corps se crispa. Ses tremblements intenses pouvaient ressembler à des spasmes de plaisir mais il n'en était rien : Elle souffrait terriblement. D'autant plus terriblement que la douleur psychologique s'ajouta immédiatement à la douleur réelle.

* Non ! Pas ça ! *

Son corps sembla se disloquer, elle gigotait frénétiquement, comme électrocutée par une ligne à haute tension. Les larmes coulèrent le long de ses joues rougies par la douleur et la haine tandis qu'elle criait à s'en faire exploser les poumons.

* Tu vas me le payer connasse ! On ne se moque pas de moi comme ça *

La duelliste planta ses ongles rageusement dans le front de sa partenaire sexuelle et la griffa avec haine. Ses yeux lançaient des éclairs, ses dents étaient si serrées qu'elles grinçaient avec un bruit sinistre et du sang et des lambeaux de peaux restaient coincés sous ses ongles. Elle saisit alors la gorge pâle de la milicienne qu'elle serra encore et encore.

- Tu crois que je suis toujours la même qu'il y a 7 ans ? Tu crois que je suis toujours aussi faible ? Mais j'ai changer ! Je suis forte maintenant, je suis une tueuse et tes moqueries ne resteront pas impunis !

Son esprit venait de se briser en mille morceaux. Évidemment Kasumi n'avait pas fait parti de l'équipe qui l'avait violée l'année de ses 17 ans puisqu'elle les avait déjà tous tué. Mais il n'y avait plus de raison ni de logique en elle, il ne restait plus que de la haine et de la colère, l'envie de faire souffrir et de tuer.

* Non mais attends ma fille, elle n'était pas là... Elle ne peut pas connaître cette histoire... Peu importe, c'est une ennemie, je ne devrais même pas être là dans son lit, en train de jouer les putes de bas étage pour glaner quelques informations que je pourrais avoir en menant l'enquête moi même. Il est temps que la panthère aux yeux de joyaux se réveille. *

Sans interrompre son étranglement, la guerrière se pencha sur sa victime avec un sourire malsain. Le gode sorti de son anus et une sensation de libération se fit sentir. Mais colère et haine n'allaient pas s'en aller aussi vite.

- Merci immonde petite nymphomane, tu m'as rappelé qui j'étais vraiment. Maintenant la question est de savoir comment tu vas mourir : vite ou lentement ? Parce que ni ton arc, ni ton flingue ne te sauveront. Encore moins tes poings.

Memento Mori était à portée de main, prêt à servir et rougir murs et draps. Certes, elle n'avait pas formellement vu le pistolet mais elle connaissait l'équipement standard de la faction Aobatsu et elle savait que, par sécurité, l'arme à feu ne devait pas être bien loin.

* Hé ! Mais c'est une homo dans le fond. Est ce que je ne devrais pas plutôt la faire venir avec nous ? NON ! Elle m'a fait souffrir, elle s'est jouée de moi, ELLE VA PAYER ! *

- Au fait, la réponse à ta question était non, tu l'avais compris...


Elle essaya de serrer encore plus fort...
Revenir en haut
Kasumi Yuuki
Membre Aobatsu
Membre Aobatsu

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2009
Messages: 91
Age: 20
Faction: Aobatsu
Sexe: Féminin
Sexualité: Homosexuel
Uke ou Seme: Ambi

MessagePosté le: 12/10/2009, 21:35    Sujet du message: La nuits des féllin(PV katena) Répondre en citant

- Tu crois que je suis toujours la même qu'il y a 7 ans ? Tu crois que je suis toujours aussi faible ? Mais j'ai changer ! Je suis forte maintenant, je suis une tueuse et tes moqueries ne resteront pas impunis !

Kasumi ne comprit rien a la répartit de Kathena, Elle devait avoir un grave traumatisme pour avoir ses souvenir qui remonte de manière aussi forte. Cela expliquerait pourquoi elle était devenue aussi dangereuse, et sanguinaire que ses agresseurs. Ayant connue la même chose Kasumi devina instinctivement pourquoi la jeune femme n'aimait pas ce qu'elle avait fait.

- Merci immonde petite nymphomane, tu m'as rappelé qui j'étais vraiment. Maintenant la question est de savoir comment tu vas mourir : vite ou lentement ? Parce que ni ton arc, ni ton flingue ne te sauveront. Encore moins tes poings.

- non je crois pas, je crois que j'ai fait tout le contraire.... je crois que tu est plus douce et gentille que tu ne le montre ou plutôt que tu ne veut le montrer.... Ta colère ne t'apportera que de l'amertume qui te consumera petit a petit... Pourquoi n'êtes vous pas tout simplement partit dans une autre ville? Je reste uniquement parsque j'attends le moment ou je m'en irait de cette ville de cinglé...

Kasumi jeta son arme de son service et écarta les bras, elle était comme la mère de bambi prête a se faire tuer par un chasseur sans cœur. La jeune Akabatsu pourrait elle la tué alors qu'elle est désarmé et qu'elle refuse de se battre? Elle préférait mourir en étant elle même et non comme une sois disant guerrière Aobatsu. Elle se demandait pourquoi elle était rester dans cette ville, elle aurait du partir quand elle en avait le temps.

- Au fait, la réponse à ta question était non, tu l'avais compris...[/i]


"Je ne suis ni une guerrière ni une tueuse, je suis juste moi: une fille.... qui aime une demoiselle qui vit a l'autre bout de l'océan et qui aspire la retrouvé a la fin de ces études... As tu un coeur? Si tuer de sang froid ne fait rien alors tu ne vaut pas mieux que ceux qui t'on fait du mal. Je dirait même qu'ils ont réussit a briser la jeune fille a qu'il ont fait du mal ce jour la et qu'elle est morte. Car a quoi sa ta servi de devenir comme eux???? Tuant pour leur plaisirs... Et agressant pour assouvir leurs pulsions, voila ce qui fait que nous ne pourrons jamais devenir allier ou amis... je préfère encore mourir et avoir du coeur que d'être comme toi et d'être en vie. Car moi aussi j'ai connu sa et pourtant je ne suis pas une meurtrière..... Tu me dégoute, comment tu peut faire souffrir, tuer et en tirer du plaisir. Je serait la première que tu va assassiner... et si s'est le cas j'espère que tu pensera aux souffrance que tu causera a cette personne... "


Kasumi montra la photo de sa chérie, si elle mourait, elle n'osait imaginer sa souffrance. Elle essayerait surement de venger sa petite amie quitte a l'abattre avec une arme de chasse de son père. Elles avaient souvent été chasser ensemble, elle prenait a chaque fois un barret 50: une arme de précision avec un chargeur d'une dizaine de cartouche. Elle et sa chérie avait une bonne précision a force de chasser le cerf a longue distance. Mais en tant que bonne chasseuse elle savait qu'en cet instant c'était elle la proie. Elle avait les larmes aux yeux, n'ont pas de peur mais de rage, et de tristesse....

"Si tu veux me tuer se sera sans excuse, je ne suis ni dangereuse ni armé... As tu encore un peu de cœur ou tu as détruit toute humanité qui se trouvait en toi quand tu as voulu changer?"

Kasumi était la..Comme une innocente petite créature qui allait se faire assassiner tel un petit veau faisant de grand yeux larmoyant. Si elle devait mourir et bien elle mourait en pensant a son amour. Garce a une de ses caméra placer sur une des horloges, sa chérie et les autres Aobatsu saurait qui chercher. Elle ne l'utilisait que pour envoyer des vidéo d'elle a sa chérie... Il finirait bien par le trouver et la venger, mais trop tard malheureusement. A moins que Kathena ne la tue pas, car peut être qu'un peu d'humaniser subsistait en Kathena.... Tout allait donc se jouer dans quelques instants, Kasumi était la les bras écarter tel une innocente victime prête a se faire assassiner de sang froid. Mais au fond Kasumi savait que la japonaise en garderait des séquelles car assassiner de sang froid quelqu'un de désarmé laissait toujours des traces... Quoi qui allait se passer, leurs vie en serait profondément affecter....


[oui, je sais se croirait en pleine tragédie grecque --']

------------------------
Revenir en haut
Katena Ryuraiden
Akabatsu - Infiltratrice
Akabatsu - Infiltratrice

Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2008
Messages: 372
Age: 24
Faction: Akabatsu
Sexe: Féminin
Sexualité: Hétérosexuel
Uke ou Seme: Ambi

MessagePosté le: 16/10/2009, 20:22    Sujet du message: La nuits des féllin(PV katena) Répondre en citant

Katena écumait de rage, peut-être parce qu’au fond, elle savait que Kasumi avait raison. Ses mains crispées sur sa gorge elle arrivait encore à parler, à lui asséner des vérités qu’elle n’avait pas envie d’entendre. Ce n’était pourtant pas compliqué, elle n’avait qu’à prendre son sabre et lui trancher la tête.
 

- Tu oses me répondre insolente !? Qu’est ce que tu crois savoir de moi ? De mes souffrances ? Je suis le châtiment, l’ange de la mort. Ma morsure n’est que l’expression de la colère divine, je ne ressens pas de colère, je suis la colère.
 

Et pourtant elle desserrait sa poigne de fer. Elle ne pouvait pas tuer une de ses semblables, pas avec des raisons aussi minces, pour ça, son mépris devait suffire. Ses yeux étaient toujours injectés de sang quand elle regarda la photo tendue vers elle. Le bonheur du couple…
 

- Alors comme ça cette fille mérite que tu trahisses ta nature ? Et que tu te battes avec mes ennemis ? J’espère qu’elle en vaut la peine, parce qu’elle vient de te sauver.
 

La guerrière se leva et attrapa ses vêtements au sol, il fallait qu’elle se rhabille, qu’elle mette une barrière entre elle et la source de sa souffrance. Dans son esprit, les choses étaient claires : que la traitresse tente quoi que ça soit et elle mourrait sur place, foudroyée par Mémento Mori, le sabre vengeur.
 

* Qu’est ce que j’en ai à faire de sa faiblesse, si elle veut se laisser dicter sa loi, ça la regarde. Quelqu’un finira par la tuer sur le champ de bataille et puis voilà. Je ne peux pas me permettre de me soucier du sort de toutes les femmes qui décide de s’engager dans cette guerre. *
 

Elle venait de refermer son pantalon et déjà elle se sentait mieux, comme si plus rien ne pouvait avoir de prise sur elle. Son sourire en coin était revenu, finalement elle avait appris une bonne leçon : il allait falloir un moment avant qu’on ne la reprenne à coucher avec des inconnus.
 

- Ne crois pas que tu aurais pu être ma première victime… En suivant ta définition je suis déjà une tueuse en série. Mais j’imagine que tu as trop à perdre pour pouvoir me comprendre : ton confort, ta fiancée, ton poste… Comment pourrais-tu comprendre ce qui motive quelqu’un qui n’a plus rien ? Plus rien que la seule force de sa volonté pour échapper à la mort. Nous ne pouvons pas nous juger l’une l’autre…
 

La duelliste finissait d’enfiler sa veste, un œil toujours braqué sur la milicienne, puis elle ramassa son sabre qu’elle serra dans sa main droite. Le contact du saya de bois laqué sur sa peau la rassurait toujours, elle était armée et donc, dans son esprit, invulnérable. Il ne lui restait plus qu’à sortir, ce qu’elle fit à pas lents en laissant claquer ses talons. Arrivée au seuil de la chambre, elle tourna la tête en direction du lit.
 

- Si tu me revois sur le champ de bataille, passe ton chemin, je ne fait jamais aucun quartier.
 

Elle quitta enfin la pièce, puis traversa le salon, sans aucun regret. Il fallait que les choses changes, qu’elle apprenne à se contrôler, la folie avait failli l’emporter une fois de plus. Aurait-elle à nouveau pu passer des années à errer dans les rues en quête de vengeance ? Cela semblait peu probable, la situation avait tellement empirée. Et puis, elle en savait trop à présent, elle était une menace pour l’Akabatsu si elle venait à être capturée.
 

[Pas de soucis, j’aime les tragédies grecques]
Revenir en haut
Kasumi Yuuki
Membre Aobatsu
Membre Aobatsu

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2009
Messages: 91
Age: 20
Faction: Aobatsu
Sexe: Féminin
Sexualité: Homosexuel
Uke ou Seme: Ambi

MessagePosté le: 18/10/2009, 00:47    Sujet du message: La nuits des féllin(PV katena) Répondre en citant

- Tu oses me répondre insolente !? Qu’est ce que tu crois savoir de moi ? De mes souffrances ? Je suis le châtiment, l’ange de la mort. Ma morsure n’est que l’expression de la colère divine, je ne ressens pas de colère, je suis la colère.
 
"Voila pourquoi la colère est un poison, a force elle fait partie intégrante de notre personnalité et nous laisse un gout acre dans la bouche une fois qu'elle disparait"

- Alors comme ça cette fille mérite que tu trahisses ta nature ? Et que tu te battes avec mes ennemis ? J’espère qu’elle en vaut la peine, parce qu’elle vient de te sauver.
 

Kasumi savait qu'il valait mieux pour elle qu'elle ne fasse rien, de toute façon elle n'était pas armée... Elle avait habilement retourné la situation, et sauvé sa vie en la culpabilisant outrageusement. Elle avait du appuyer sur la corde sensible pour se sortir vivante de cette situation. Il était donc temps pour elle de tirer sa révérence, du moins de plus sortir avec qui que se soit avant le retour de sa chérie. Après avoir les image de soir grâce a sa web cam planqué, elle devrais rappliqué assez vite... Du moins Kasumi l'espérait car elle lui manquait énormément et sa présence la réconforterait. Elle allait peut être quitter cette ville ce soir ou demain... Elle prendrait son argent et s'enfuirait loin de cette ville.
 
- Ne crois pas que tu aurais pu être ma première victime… En suivant ta définition je suis déjà une tueuse en série. Mais j’imagine que tu as trop à perdre pour pouvoir me comprendre : ton confort, ta fiancée, ton poste… Comment pourrais-tu comprendre ce qui motive quelqu’un qui n’a plus rien ? Plus rien que la seule force de sa volonté pour échapper à la mort. Nous ne pouvons pas nous juger l’une l’autre…
 
Elle avait raison, on ne pouvait se juger sans connaitre chaque détails, chaque chose ressentit ou épreuve vécu. Tout avait dérapé alors que les choses aurait put partir de bien meilleure façon. Elle aurait put lui être utile en lui fournissant des info ou d'autres choses du genre. Mais elle était partit et elle risquait de ne plus jamais la voir. Mais une inquiétude subsistait, sa petite amie devait avoir la peur de sa vie en voyant Kasumi sur le point de se faire tuer. Elle n'avait pas envie qu'elle ne connaisse cette ville homophobe et préférerait vivre a Londre avec sa chérie. Au pire elle verrait avec elle....
 

- Si tu me revois sur le champ de bataille, passe ton chemin, je ne fait jamais aucun quartier.
 
Kathena venait probablement de se sauver en épargnant Kasumi ce soir, car Akasuki l'aurait surement abattu dans le dos et d'assez loin et au calibre 50. Sa chérie était d'une précision redoutable a force de chasser. Sa copine chassait a l'arme a feu et Kasumi avait pour but de chasser avec son arc. Elles allaient souvant chassez le gibier a deux et avait souvant fait ca dans le domaine de Akasuki.


*Alors je devrais t'abattre de loin, si nous nous croisons*

Kasumi préféra ne rien dire et laissé filé la jeune akabatsu, après tout il ne servait a rien de mourir se soir. Elle ne pourrait pas supporté de faire sourire celle su'elle aimait.

"Comment sont les gens d'Akabatsu?"

Elle était curieuse de savoir, car Kathena avait mis quelques doutes en elle. Kasumi avait elle prit le chemin? Elle ne savait plus trop quoi penser. Elle avait toujours cru qu'ils étaient méchants et que les mecs allaient lui sauté dessus. Kasumi était donc très loin de la réalité.... Peut être que sa vision allait enfin changer ou pas. Tout dépendait de comment allait se dérouler la conversation.


[je relance la conversation, ma kasumi va peut être changer^^]

------------------------
Revenir en haut
Katena Ryuraiden
Akabatsu - Infiltratrice
Akabatsu - Infiltratrice

Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2008
Messages: 372
Age: 24
Faction: Akabatsu
Sexe: Féminin
Sexualité: Hétérosexuel
Uke ou Seme: Ambi

MessagePosté le: 19/10/2009, 18:20    Sujet du message: La nuits des féllin(PV katena) Répondre en citant

"Comment sont les gens d'Akabatsu?"


Pourquoi lancer cette question maintenant ? Parce qu’elle était secouée par l’étranglement que Katena venait de lui faire subir ? Peut-être. Ou peut-être tout simplement parce qu’elle était lesbienne. Quoi qu’il en soit, la femme au sabre se figea sur l’instant et tourna la tête vers Kasumi, son regard n’avait rien perdu de sa noirceur.


- Qu’est ce que tu crois ? Que nous somme des mutants ou des êtres dégénérés qui vivent dans les égouts au milieu des ordures en forniquant sans distinction avec nos parents et de parfaits étrangers ? Ces discours sont bons pour les simples d’esprits et ceux qui ne cherchent qu’à être rassurés sur la légitimité de la milice.


Beaucoup étaient morts d’avoir prononcé de telles paroles trop près de la jeune femme. Elle se retourna complètement et rentra de nouveau dans la chambre.


- Que veux-tu que je te dise ? Nous ne sommes que des hommes et des femmes. Beaucoup d’entre nous vivaient parfaitement normalement jusqu’à ce qu’un fou ne décide que notre seule existence était criminelle. Alors ma foi, nous nous sommes réfugié où nous pouvions, pour survivre, pour combattre, chacun à sa façon. Notre seul véritable point commun est que nous avons beaucoup perdu.


La duelliste prit une respiration stratégique avant de continuer.


- Pourquoi ne pas partir loin d’ici ? C’est la question qui vient tout le temps après ce passage. Tout simplement parce que nous sommes tous attaché à cette ville. Certains y ont grandi, d’autre y ont rencontré l’amour, les autres y ont perdu quelqu’un. Sans parler de ceux qui restent tout simplement pour ce battre contre cette injustice flagrante. C’est vrai, on aurait pu imaginer plus glamour comme guerre idéologique mais bon, est-ce vraiment un critère pertinent ?


Elle s’était rapproché jusqu’à être de nouveau au pied du lit. Là, elle ramassa le pistolet qu’elle avait jeté et, pour jouer, elle enleva le chargeur et laissa toutes les balles tomber au sol, n’oubliant pas d’éjecter celle qui était resté dans le canon. Puis, elle s’assit sur le bord du matelas.


- Nous ne sommes qu’une armée de gens qui n’ont plus rien que leur rage de vivre et leur sens de ce qui est juste pour se battre contre un tyran qui a à sa disposition plus d’hommes, plus de matériel et plus de protections. Pourtant nous ne sommes pas fous, bien au contraire… Nous savons qu’il nous reste l’espoir et ça, personne ne pourra jamais nous le retirer.


La guerrière n’était pas d’un naturel aussi lyrique d’habitude mais ce soir elle n’avait plus de raison de se cacher derrière son mur d’acier. Elle dévisagea la milicienne encore nue et "harnachée" avec curiosité, ses yeux avaient repris leur éclat du début de la soirée.


- Bon, tu comptes faire quoi maintenant que tu connais la simple vérité ?


* Changer de camp pour venir jouer les agneaux sacrificiels ? Ça lui ressemblerait bien à première vu tiens. En tout cas, si elle se moque, je frappe, j’ai usé la quasi-totalité de ma patience ce soir ! Et puis c’est bien connu, j’ai mauvais caractère. *


Elle attendait une réaction, une réponse, n’importe quoi qui puisse justifier qu’elle ne soit pas parti comme elle avait voulu le faire.
Revenir en haut
Kasumi Yuuki
Membre Aobatsu
Membre Aobatsu

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2009
Messages: 91
Age: 20
Faction: Aobatsu
Sexe: Féminin
Sexualité: Homosexuel
Uke ou Seme: Ambi

MessagePosté le: 25/10/2009, 21:38    Sujet du message: La nuits des féllin(PV katena) Répondre en citant


- Qu’est ce que tu crois ? Que nous somme des mutants ou des êtres dégénérés qui vivent dans les égouts au milieu des ordures en forniquant sans distinction avec nos parents et de parfaits étrangers ? Ces discours sont bons pour les simples d’esprits et ceux qui ne cherchent qu’à être rassurés sur la légitimité de la milice.


Kasumi écouta le jeune femme attentivement, après tout elle allait enfin savoir les cause de cette guère qui n'avait pas d'autre origine que sexuel. Une discrimination a l'échelle d'une ville entière. Et Kasumi se trouvait du coté des homophobe alors qu'elle était clairement homosexuel. Kathena semblait lui montré que le combat n'était pas vain. Elle se demandait que penserait akasuki de tout sa. Elle se demandait qu'elle camps elle aurait choisi, bien qu'elle ignora qu'après ce soir la. Sa chérie viendrait dans cette ville et rejoindrait la faction rouge.


- Que veux-tu que je te dise ? Nous ne sommes que des hommes et des femmes. Beaucoup d’entre nous vivaient parfaitement normalement jusqu’à ce qu’un fou ne décide que notre seule existence était criminelle. Alors ma foi, nous nous sommes réfugié où nous pouvions, pour survivre, pour combattre, chacun à sa façon. Notre seul véritable point commun est que nous avons beaucoup perdu.

Kasumi écouta attentivement Kathena sans osée l'interrompre car elle voulait connaitre le fond de ses pensées. Elle écouta se qu'elle disait, ses arguments et se mit a réfléchir sur ce qu'elle allait faire.

- Pourquoi ne pas partir loin d’ici ? C’est la question qui vient tout le temps après ce passage. Tout simplement parce que nous sommes tous attaché à cette ville. Certains y ont grandi, d’autre y ont rencontré l’amour, les autres y ont perdu quelqu’un. Sans parler de ceux qui restent tout simplement pour ce battre contre cette injustice flagrante. C’est vrai, on aurait pu imaginer plus glamour comme guerre idéologique mais bon, est-ce vraiment un critère pertinent ?

C'était donc ca, ils étaient trop attaché a cet endroit, et ils ne voulaient pas que l'injustice ne triomphe et ne les chasse comme des criminelles.... Bien qu'il sufise de changer de ville et non de quitter le pays, Kasumi pouvait partir en angleterre et vivre avec celle qu'ellle aimait et quitter sa ville natal sans même se retourné. Mais l'arrivée de sa moitié allait compliqué ses plans de manière considérable. Car ele ne pouvait partir sans Akasuki. Et si sa chérie restait ici et bien elle resterait pour elle.


- Nous ne sommes qu’une armée de gens qui n’ont plus rien que leur rage de vivre et leur sens de ce qui est juste pour se battre contre un tyran qui a à sa disposition plus d’hommes, plus de matériel et plus de protections. Pourtant nous ne sommes pas fous, bien au contraire… Nous savons qu’il nous reste l’espoir et ça, personne ne pourra jamais nous le retirer.

- Bon, tu comptes faire quoi maintenant que tu connais la simple vérité ?

"Je comprend, je n'avais pas vue sa sous cet angle.... Mais juste sur le fait que j'allai me retrouvé avec un tas de mec. Je savais que la plupart des bleu était gay, comme moi.... Bien qu'il le cache, sa ce devine aisément lorsqu'on y fait un peu plus attention. J'ai toujours eu pour habitude de faire en sorte que les fille gay s'en sorte sans trop de problème. J'aimerais vous aidez, je pourrait être utile."


Kasumi avait la sensation qu'elle pouvait faire quelque chose, elle comptait bien attendre le bon moment pour aider les rouge. Sa allait bien finir par arriver, le moment ou elle leurs rendrait un grands service. Car étant Aobatsu, elle avait une bonne place pour effectuer un service pour les Akabatsu.


------------------------
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:19    Sujet du message: La nuits des féllin(PV katena)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> † Sasuitachi City † -> † Les résidences Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com