Index du Forum


 
 Index du ForumS’enregistrerConnexion

:: Shin Soryû Renten Shô ::

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.     Index du Forum -> † Autour du RPG [HJ] † -> † Recensement de Sasuitachi -> Fiches validées
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Shin Soryû Renten Shô
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 28/04/2009, 22:47    Sujet du message: Shin Soryû Renten Shô Répondre en citant

Nom et prénom : Shin Soryû Renten Shô, très souvent surnommé Renten et rarement appelé par son prénom, Shin
Signification : Vraie puissance du dragon ascendant déchirant le ciel
Année de naissance : 2068
Nationalité : Japonaise
Lieu de naissance : Tokyo, Japon
Profession : Officiellement libraire.
Aime : Les corps masculins, voir son emprise se resserer sur une proie, les nuits d'été, le calme, les cigarettes à la menthe, les parties du corps tatouées et percées, les livres, la littérature, la poésie, l'ironie
Déteste : La pluie, le froid, l'hiver, le manque d'esthétique, les lâches, les ordres
Signe particulier : Shin ne se sépare jamais de l'immense chevalière qu'il porte à son doigt, une grosse bague d'argent surmontée du motif d'un serpent enroulé avec des yeux en émeraude. Autant dire que c'est le genre de bague qui laisse des traces quand il frappe...

Caractère : Froid, tranquille, calculateur, de nombreux termes pourraient définir parfaitement le caractère de Shin. De prime abord, il apparaît toujours d’un calme olympien: vous ne le verrez jamais s’énerver ou sinon, très rarement. C’est le genre d’individu à se faire remarquer par sa beauté mais à être très discret dans son tempérament. Il parle peu, se contentant d’observer méticuleusement le monde du haut de sa grande silhouette en une vision mathématique et rigoureuse, donnant l’image d’un adulte responsable et très peu turbulent. En fait, attiré par la maturité apparente qui se dégage de lui on aurait presque envie de se confier à lui si il n’affichait pas une certaine distance envers les autres, une sorte de fraîcheur dans ses paroles. Shin est un parfait orateur: il sait manipuler les mots, leur donner tout leur sens, user de sarcasmes comme de douceur ou de cruauté. La pitié, il ne connaît pas; c’est quelqu’un qui n’est pas torturé par sa conscience. Shin est un grand paradoxe à lui tout seul: du point de vue de la morale, c’est sans doute une des personnes les plus détestables qui soient, mais elle est aussi la plus désirable et il a oublié le nombre de fois où ses proies sont montées au 7ème ciel avec lui. C’est une sorte de réservoir de bonheur infini, dans la zone bien délimitée d’un lit: il sait s’adapter à toutes les situations, vous combler d’extase, sonder vos fantasmes et les matérialiser, faisant preuve d’une empathie peu commune. Vous lui résistez? Ce n’est pas un problème, il adore les challenges et comme je l’ai dit, il sait s’adapter. Mais en dehors de ce cadre, sa nature manipulatrice et indifférente, presque détachée de la réalité, reprend le dessus, et le lendemain de cette nuit torride, il vous lâchera et vous laissera crever comme un sac de fientes. Avis aux amateurs…

Physique : Incroyable, c’est le mot qui conviendrait le mieux pour décrire l’apparence physique de Shin de manière générale. Incroyable, car incroyablement beau. Pas pour tout le monde, car la perfection n’existe pas, mais il représente malgré les divergences de goût, un étonnant équilibre. Et oui, sinon, comment voulez-vous charmer ces jeunes en étant un looser? Encore plus que beau, il est surtout séduisant: son corps tout ce qu’il y a de plus viril et masculin mesure son grand mètre 79 avec une élégance incontestable et flagrante, car il prend visiblement extrêmement soin de son image; un torse musclé, des épaules rendues larges par la pratique courante du kyūdō et une taille souple, assez fine, prolongée de jambes longues et parfaitement dessinées. Bien sûr, vous vous dites sans doute que nous basculons dans le stéréotype: hé bien vous avez tout à fait raison. Shin a un corps si attirant qu’il en devient très rare; les physiques comme les siens ne courent pas les rues. Il appartient à la catégorie supérieure des beaux gosses qui ont la classe dans la plupart de leurs attitudes; celle prédominante chez Shin étant le détachement, la neutralité et le calme. A dire vrai, il dégage un charisme certain, de part sa stature et surtout son apparence indifférente et sereine qu’on ne voit jamais s’énerver.
Ce qui attire le plus le regard dans son physique, c’est sans conteste son visage. Celui-ci est fin et typé asiatique, avec des traits d’une précision et de proportions frappantes de perfection: recouvert d’une peau légèrement mate, et accueillant en son sein deux prunelles d’un rouge profond, assez sombre et difficile à voir. Ils sont surmontés de fins sourcils foncés, la couleur naturelle de ses cheveux qui sont maintenant châtains avec une multitude de mèches dans tous les dégradés de marron possible, allant du noir au carminé. Ils tombent autour de son visage en une coupe mi-longue, avec quelques mèches encadrant son visage et une bouche aux lèvres très pâles.

Biographie : C’était une nuit comme les autres. Une nuit où la lune éclairait de sa lueur blafarde une ville tentaculaire, en y déposant une délicate pellicule de lumière argentée. Une nuit d’été, chaude et empreinte de fugitives traces de l’astre des rêveurs; une nuit estivale.
Shin sentait sa peau nue, frémissante, collée contre celle du jeune homme en de langoureux contacts; il marchait sur des chemins célestes, absent psychiquement du monde, s’épanouissant physiquement en une kyrielle de sensations nouvelles, dont le désir de prendre immédiatement son partenaire qui devenait à la fois sa multitude, sa charnière, sa cavalcade. Une nuit comme les autres. Un énième départ au septième ciel qui fut intense, mais d’une brièveté assez déprimante; comme une flamme qui se consume en un coup sous l’afflux d’oxygène, l’ardeur retomba, le plaisir ternit, et Shin s’effondra sur le lit à côté du jeune homme, soupirant comme si il revenait d’un long voyage… et qu’il en était imperceptiblement agacé.


Il était né dans cette ville, Sasuitachi, y avait grandi, y avait mûri. Ses parents étaient des salariés ordinaires et sans histoire, le genre de gens respectables et anonymes qui constituent la population lambda d’un pays. Shin auraient pû être comme eux. Son sang noble, son patronyme à rallonge signe distinctif d’une lignée racée, ne lui venait pas vraiment de ses parents mais de ses grands-parents et autres aïeuls, descendant d’un aristocratique lignage. Il porta toujours ce nom avec fierté, car il lui donnait de la prestance, arme à laquelle il n’hésitais pas à recourir.
Shin fit ses études comme tout bon japonais; à la sortie du lycée, il apparut que la branche dans laquelle il voulait se diriger était la littérature. Il aimait les livres, leur poésie et leur mystère, la source intarissable d’inspiration qu’ils constituaient. Tout aurait dû être parfait, dans ce beau tableau de vie moyenne, mais il subsistait quand même une ombre.
Shin était homosexuel.

Les draps blancs sous lui étaient moites, imprégnés des plaisirs sulfureux et tabous qui avaient auréolés cette nuit. Dans la pénombre de la chambre, Shin se surprit à frissonner. Il se redressa et quitta la tiédeur du lit tandis que son compagnon allongé sur le ventre, un certain Makoto, ouvrait une paupière fatiguée et le regardait d’un air amoureux. Il l’appela. Comme un uke appelle son maître.
"Renten-sama…"
Shin ne prit pas vraiment la peine de répondre; il se dirigea vers la salle de bain et ferma la porte derrière lui. Il en avait assez de se tapper ce mec; il était temps de passer à autre chose. Il jeta un fugitif regard à sa silhouette qui l’observait dans le miroir. Avec ses cheveux ébouriffés et sa mine essouflée, il se trouvait bandant. Il prit le temps de s’allumer une clope, dont le bout irridescent dessinait dans l’air des circonvolutions ambrées au gré de ses mouvement. Le rétro-éclairage de son portable dernier cri baignait soudain la pièce d’une douce lueur bleu.
"Allo? C’est moi. Prévenez les flics. J’ai une infraction à l’appartement X, rue Y."


Au début, il n’avait pas cru être gay. La forte antipathie dirigée contre les homosexuels faisait partie de la vie courante et pendant l’adolescence, quand son esprit était encore suffisamment jeune pour être formatée, il s’y accoutumait, sans l’encourager mais ni la dénigrer non plus. Il apparut cependant que, les années passant, les femmes n’intéressaient pas Shin. Aucune. Non pas qu’ils les trouvent inutiles, indignes d’intérêt ou moches –mais elles n’étaient tout simplement pas du même monde et, si il en appréciait certaines à titre affectif, jamais il ne lui serait venu à l’idée de s’envoyer en l’air avec. Non, ce qu’il désirait, s’aperçut-il peu de temps après, c’était la courbure des silhouettes masculines, un large dos viril, des fesses bien fermes… des hommes, tout simplement. N’importe lesquels.
Chose assez peu… compatible avec la société actuelle.
Les lois avaient pris une tournure archaïque et martiale. L’homosexualité était traquée et fortement punie; à cette fin et dans le but de combattre la Faction Rouge de dissidents qui s’était formée après la décision du maire, on créa l’Aobatsu, les militants pour l’hétérosexualité. Shin y vit la couverture idéale pour sa situation. En faisant partie de l’organisation, il pourrait vivre confortablement sans que jamais personne ne le soupçonne d’être gay. Et, sous prétexte des arrestations et des enquêtes, il pourrait se tapper autant de mecs qu’il le voudrait.

Une heure s’était écoulée. Dans la nuit chaude, un véhicule au gyrophare clignotant était stationné devant l’appartement où se trouvait Shin et Makoto. Shin regarda celui-ci se faire coffrer lamentablement et embarquer dans la voiture pour flagrant délit d’homosexualité, l’incrédulité se peignant sur son beau visage de tapette: comment, mais comment les flics avaient-ils pu savoir… ? La réponse s’imposa d’elle-même à son esprit quand il croisa le regard de son Renten-sama tant adulé; il comprit alors que celui-ci l’avait trahi. La voiture de police s’éloigna bientôt dans la nuit en projetant des lueurs mouvantes autour d’elle.
Un flic en uniforme vint voir Shin pour les formalités d’usage.
"Vous êtes?"
"Shin Soryû Renten Shô. Membre de l’Aobatsu."
"Je vois… je comprends mieux pourquoi vous nous avez appelé. Comment avez vous découvert que…"
"J’ai mené ma propre enquête."
"Oui, bien sûr… Et concernant le… l’amant… de ce jeune homme? Où est-il? L’avez vous vu?"
"Il s’est enfui avant que j’ai eu le temps de l’attraper" fit Shin en dissimulant un sourire.


Voilà l’histoire de Makoto: et voilà aussi l’histoire, à peu de choses près, des innombrables victimes qui se sont faites prendre dans le piège de Shin. Au fil des mois, il s’est fait un nom remarquablement efficace dans l’Aobatsu, procédant toujours de la même manière sans jamais se faire prendre. Les homos étaient partout; il lui suffisait de se promener dans la rue pour en trouver, des gens qui cherchaient à dissimuler leur tare au regard des autres mais qui n’échappaient pas aux yeux scrutateurs et clairvoyants de Shin. Ensuite, celui-ci en draguait un, au hasard. A l’abri des regards. Son apparence inaccessible et son incroyable beauté, eurent raison rapidement de bien des défenses. Alors, il commençait à fréquenter son amant du moment en secret, prenant du bon temps en satisfaisant pleinement sa soif personnelle; puis, quand il en avait assez, il appelait les flics comme ce soir et s’arranger toujours pour s’en sortir lavé de tous soupçons. Makoto l’accuserait sûrement durant son procès; mais qui croirait un homosexuel face à un membre respectable de l’Aobatsu, après tout? La vie était belle.
Certes, il n’était pas si facile de ne pas se faire prendre: il avait parfois la sensation de marcher sur une corde raide, et il lui fallait souvent apparaître en public en compagnie de femmes, pour que personne ne se doute de rien. Mais le jeu en valait la chandelle. Il était récompensé au-delà de ses espérances et pouvait vivre loin des autorités. Un futur plein de promesses l’attendait.

Du moins sur le court terme.
Le seul danger viendrait après, peut-être. Dans bien longtemps. Quand il y aura eu suffisamment de victimes homosexuelles trahies pour répandre comme une rumeur gangreneuse le nom de Shin Soryû Renten Shô. Le chasseur…

Clan choisi :
Aobatsu

Code : CODE BON


Dernière édition par Shin Soryû Renten Shô le 01/05/2009, 21:07; édité 9 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 28/04/2009, 22:47    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ran Yashin
Leader Akabatsu
Leader Akabatsu

Hors ligne

Inscrit le: 03 Oct 2007
Messages: 272
Age: 21 ans
Faction: Akabatsu
Sexe: Masculin
Sexualité: Homosexuel
Uke ou Seme: Uke

MessagePosté le: 29/04/2009, 13:20    Sujet du message: Shin Soryû Renten Shô Répondre en citant

En attendant que tu finisses ta fiche, je te souhaite la bienvenue ici ^^ j'espère que tu t'y plairas. Je créerai une section librairie pour toi lorsque tu seras validé ^^

------------------------
Revenir en haut
Ino Takahashi
Leader Aobatsu
Leader Aobatsu

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2007
Messages: 449
Age: 17
Faction: Aobatsu
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 01/05/2009, 00:03    Sujet du message: Shin Soryû Renten Shô Répondre en citant

Bonjour à toi et bienvenue chez nous :D j'espère que tu t'y plairas. J'ai très hâte de découvrir ta biographie =] Et si tu as des questions, n'hésite pas à nous envoyer un MP ^^

------------------------
Revenir en haut
Shin Soryû Renten Shô
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 01/05/2009, 21:08    Sujet du message: Shin Soryû Renten Shô Répondre en citant

Merci beaucoup à vous deux =D Je suis très heureux d'être ici en tout cas ^0^
J'ai terminé ma fiche!!
Revenir en haut
Ino Takahashi
Leader Aobatsu
Leader Aobatsu

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2007
Messages: 449
Age: 17
Faction: Aobatsu
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 01/05/2009, 23:57    Sujet du message: Shin Soryû Renten Shô Répondre en citant

Très bonne fiche et très joli style =] j'aime beaucoup.

Fiche acceptée, rang assigné ^^ Bienvenue sur Akabatsu !
Nous chasserons la vermine rouge de nos beaux murs *o*

------------------------
Revenir en haut
Shin Soryû Renten Shô
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 02/05/2009, 00:11    Sujet du message: Shin Soryû Renten Shô Répondre en citant

Merci beaucoup! =DD

Certes!!! J'ai apporté mon insecticide *pulvérise les beaux murs*
Revenir en haut
Ran Yashin
Leader Akabatsu
Leader Akabatsu

Hors ligne

Inscrit le: 03 Oct 2007
Messages: 272
Age: 21 ans
Faction: Akabatsu
Sexe: Masculin
Sexualité: Homosexuel
Uke ou Seme: Uke

MessagePosté le: 02/05/2009, 00:17    Sujet du message: Shin Soryû Renten Shô Répondre en citant

Pfff, dis celui qui s'habille de rouge...

Bienvenue... traître xD

------------------------
Revenir en haut
Shin Soryû Renten Shô
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 02/05/2009, 00:20    Sujet du message: Shin Soryû Renten Shô Répondre en citant

Meuh non meuh non^^ En plus mon perso n'est pas totalement fermé, peut-être une âme sur ce forum saura remettre sur le droit chemin l'enflure qu'est Shin :p

*bombe vide*
Revenir en haut
Kasumi Yuuki
Membre Aobatsu
Membre Aobatsu

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2009
Messages: 91
Age: 20
Faction: Aobatsu
Sexe: Féminin
Sexualité: Homosexuel
Uke ou Seme: Ambi

MessagePosté le: 02/05/2009, 01:19    Sujet du message: Shin Soryû Renten Shô Répondre en citant

bienvenue chez les bleu U___U

------------------------
Revenir en haut
Shin Soryû Renten Shô
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 02/05/2009, 20:13    Sujet du message: Shin Soryû Renten Shô Répondre en citant

Merci! =D
Revenir en haut
Ino Takahashi
Leader Aobatsu
Leader Aobatsu

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2007
Messages: 449
Age: 17
Faction: Aobatsu
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 02/05/2009, 22:06    Sujet du message: Shin Soryû Renten Shô Répondre en citant

Comment elle essaie d'avoir le monopole du rouge la tantouze :o haaaan... *le montre du doigt*
Gaffe que l'insecticide ronge pas les murs x) tiens, essaie ça *lui file une hache* Suffira de répandre les ptits bouts dans les jardins municipaux pour faire de l'engrais :] ouais, chuis vilain.

Encore bienvenue chez nous ;______; (et encore plus chez nous, Aobatsu) mwah-hahaha.

------------------------
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:16    Sujet du message: Shin Soryû Renten Shô

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.     Index du Forum -> † Autour du RPG [HJ] † -> † Recensement de Sasuitachi -> Fiches validées Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com