Index du Forum


 
 Index du ForumS’enregistrerConnexion

:: What the fuck ? [Terminé] ::
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> † Sasuitachi City † -> † Le parc
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Cherry
Membre Akabatsu
Membre Akabatsu

Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2009
Messages: 35
Age: 26
Faction: Akabatsu
Sexe: Masculin
Sexualité: Homosexuel
Uke ou Seme: Ambi

MessagePosté le: 12/09/2009, 00:48    Sujet du message: What the fuck ? [Terminé] Répondre en citant

.llllll.


L'avantage à être pute de luxe, c'est que les soirées complètes paient vachement mieux qu'une succession de clients. Eh oui, la location, ça coûte cher ! Un autre avantage, c'est que les charges à payer à son proxénète sont amoindries, donc le salaire est meilleur. Et non seulement on choisit ses horaires, mais en plus on peut aussi avoir de gros pourboires qui n'entrent pas en compte dans les impôts à payer. En prime, on a sa chambre privée à l'hôtel pour le boulot, et un appartement dans la ville. Pas de risque de se faire menacer par les soldats Aobatsu, puisque Matsuyama Tetsuo est le maître de la nuit, gérant du cabaret, du casino, de la discothèque et de tous les réseaux de prostitution de la ville, du "bon marché" au statut de "pute de luxe".

Ainsi, Cherry avait profité d'un pourboire assez généreux pour faire quelques emplettes dans la Souterraine, plus particulièrement le sex-shop où il avait découvert les nouveautés du mois le biais d'un petit catalogue. Ainsi, hormis les habituels préservatifs vibrants, gels lubrifiants et pastilles aphrodisiaques, il avait racheté de nouvelles menottes sans le moindre apparat de fourrure, nues et mates. Il avait également craqué pour deux cockrings, un collier de chien et sa laisse assortie, que ses prochains clients ne manqueraient pas d'essayer. Mais la plus grande nouveauté pour Cherry qui, bien qu'expérimenté, ne comptait pas énormément d'amants SM dans son palmarès, c'était l'acquisition d'un bâillon de cuir avec une boule en plastique rigide, d'un autre bâillon de cuir avec un O-ring pour les fellations forcées, et surtout un chapelet de boules anales. Oh, il avait eu l'occasion de découvrir les bâillons à dix-sept ans, mais les boules anales avaient quelque chose de malsain mais intrigant à la fois, et Cherry s'était laissé tenter par la fièvre acheteur. Ainsi, dans un sac plastique noir aux dessins roses assez suggestifs, il traversait le parc en direction des appartements.


*Quand même, les sex-shops sont des mines de trésors !*

Tout en marchant, il s'étira, une expression de chaton sur son visage ravi. Peu lui importait le ciel gris et menaçant en ce début de soirée, rien ne pouvait entamer sa joie ! Non, il n'était pas pervers, simplement curieux et amoureux de son métier. Oh, il en avait bavé au commencement. Mais à présent, il détenait une place en or qu'il n'aurait voulu léguer pour rien au monde. Sautillant gaiement sur les dalles du chemin, il s'arrêta soudain en distinguant une silhouette sombre pas très loin devant lui. D'ordinaire, il n'y aurait pas prêté attention, mais étrangement, il se dégageait quelque chose de cette ombre qui n'avait rien de rassurant. Tournant la tête dans tous les sens, il se dirigea vers une aire de jeux que les enfants avaient abandonné à cette heure de la journée. Il n'avait qu'une envie, se réfugier dans la petite grotte qui soutenait le toboggan...

Il serra son sac contre lui et reprit sa marche à une allure plus modérée et moins démonstrative.


*Et merde, il a vraiment pas l'air net... Bon, Cherry, tu ne le regardes pas, tu passes devant comme une fleur et s'il te demande une cigarette tu fais pas ton radin et tu lui en donnes une.*

------------------------


Dernière édition par Cherry le 25/10/2009, 19:11; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 12/09/2009, 00:48    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Hazuki Kageki
Aobatsu - Général d'Armée
Aobatsu - Général d'Armée

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juil 2008
Messages: 105
Age: 23 ans
Faction: Aobatsu
Sexe: Masculin
Sexualité: Homosexuel
Uke ou Seme: Uke

MessagePosté le: 12/09/2009, 11:56    Sujet du message: What the fuck ? [Terminé] Répondre en citant


Le soleil ne semblait jamais vouloir leur faire la grace d'apparaître au dessus de la ville. Le temps couvert assombrissait le crépuscule déjà bien avancé. Ce n'était pas de mal à veille que l'on verrait un ciel rose orangé accordé par un coucher de soleil lumineux.
Mais ce ciel si sombre parut pourtant à Hazuki comme salvateur. L'air libre tout simplement. Non plus ces souterrains nauséabonds, putrides, emplis de cafards répugnants qui jouissaient d'un liberté inadmissible à ces yeux.
Son oeil d'ailleurs, douloureusement larmoyant, blessé par cette lumière un peu trop vive à son goût. Le manque de drogue le rendant trop sensible.
Il chancela un instant, manquant de perdre l'équilibre et finit par s'arrêter complètement le temps de reprendre ses esprits et de penser à tout ce bordel.

Il avait ouvert les yeux dans une pièce sombre, meublée sommairement. Pas un bruit ne troublait le silence épais. Il s'était demandé où il pouvait bien se trouver.
Il se souvenait encore de la scène des catacombes, scène horrible et jouissive à la fois, scène qui n'aurait jamais dû se produire même dans ses pires cauchemards. Une union entre deux chiens en chaleur. Et du désir, intense, irréel. Putain le manque de drogue lui faisait faire n'importe quoi!
Et justement ce même manque de drogue qui semblait avoir gagné contre lui, cédant la place à Reo.

Après être remonté des catacombes avec la marchandise et s'être débarrassé de tout cela, il était parti à la recherche d'une dose, beaucoup trop fébrile et fragile à cet instant. Trop d'émotions, de lutte, de manque... Oublier Souseiji et tout ce qui se rapportait à lui.
Et Reo semblait en avoir profité pour prendre sa place après une bataille dans son esprit qui fut laborieuse.
La suite? Il n'en avait aucun souvenir si ce n'est ce réveil dans ce lieu douteux. Il ne savait même pas quel jour on était, depuis combien de temps il avait perdu les commandes de son corps.
Sortir de la pièce ne fut pas difficile, découvrir l'endroit où il se trouvait non plus. Les souterrains, Sasuitachi « Underground ».

Il entreprit alors de remonter à la surface, de se procurer une nouvelle dose avant que Reo ne revienne. Il sentait son crâne douloureux, sa peau trop sensible à l'air ambiant, la limite dans son esprit entre ses deux lui pouvait de nouveau être franchi dans son état.
Pourtant cela ne l'empêcha pas de se débarrasser d'un de ces chiens, qui le voyant faible, avait voulu lui porter une main secourable. Son erreur? L'appeler Reo. Visiblement il n'était pas un inconnu au regard des gens. Il eut soudain peur, peur de découvrir la durée de son séjour en ces lieux.

La première chose à faire serait de trouver de la substance -il devait en avoir chez lui- puis d'aller voir le Maire pour éclaircir tout ça.
Il se sentait faible, beaucoup trop faible et il détestait ça! S'il avait la malchance de tomber sur un Akabatsu qui le reconnaitrait en tant que Général, il n'était pas sûr de pouvoir se défendre correctement.

Il secoua la tête et repris sa route dans ce qui semblait être le parc. Un rictus étira ses lèvres à la vue d'une silhouette prudente qui semblait l'avoir aperçu aussi.
La question était de savoir s'il devait l'approcher. Oh et puis après tout, il n'en avait rien à foutre! Au moins il était de nouveau dans la place! Faible certes, mais pas idiot et toujours aussi taré! L'assassinat du Rouge dans les souterrains lui avait fourni une dose d'adrénalyne suiffisante pour lui permettre de se sentir mieux, plus maître de lui-même.
Il se redressa, prenant une démarche assurée, pleine se suffisance, ignorant la douleur qui le dévorait et s'approcha de l'inconnu qui tentait de couper à travers le jardin d'enfant.
Il s'arrêta à quelques pas de lui et le considéra un instant d'un oeil torve, le dévisageant silencieusement.

L'être en face de lui était petit, maigre, une apparence fragile non dépourvue de charme à ses yeux de prédateur sanguinaire. Une apparence beaucoup trop féminine d'ailleurs bien qu'il pouvait affirmer sans l'ombre d'un doute que c'était un garçon. Cela ne pouvait être un Aobatsu. Ce serait une insulte selon lui. Il sourit de nouveau avec cet air malsain inimitable accentué par son oeil manquant à peine dissimulé par quelques mèches de cheveux. Reo avait la sale manie de ne pas mettre de cache-oeil. Saleté! Son oeil unique s'arrêta sur le sac que tenait l'inconnu.

_Décidement vous pullulez en ce moment que ce soit en surface ou sous terre. Je n'ai pas croisé un seul Bleu. Il était tant que je revienne faire le ménage!

Hazuki fit un pas supplémantaire, se rapprochant dangeureusement de lui, son main se serrant convulsivement contre sa lame à l'intèrieur de sa veste.
Ne pas tuer... Ne pas tuer!
Putain, il fallait vraiment qu'il calme ses instincts qu'il sentait se cristalliser avec force dans son esprit, lui criant de détruir cette petite chose!
Une dose, il lui fallait une dose! Le moment n'était pas venu de se débarasser de ce cafard mais de s'en servir. Enfin pour le moment tout du moins.

_Sais-tu quel jour sommes nous?

Question qui pouvait paraître somme toute déplacée sur l'instant mais qui revêtait une importance vitale pour le Général.

------------------------
Revenir en haut
Cherry
Membre Akabatsu
Membre Akabatsu

Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2009
Messages: 35
Age: 26
Faction: Akabatsu
Sexe: Masculin
Sexualité: Homosexuel
Uke ou Seme: Ambi

MessagePosté le: 12/09/2009, 22:57    Sujet du message: Re: What the fuck ? Répondre en citant

.llllll.


Prudent mais peu désireux de trop attirer l'attention sur lui, Cherry continuait son bout de chemin, faisant en sorte de ne pas lever le nez trop haut pour éviter de se faire remarquer. Mais sans doute que son hésitation l'avait desservi car la silhouette s'avançait très nettement en sa direction. Bon, il n'y avait peut-être pas de raison d'angoisser. Sans doute serait-il peu aimable, mais certainement pas dangereux... Enfin c'était à espérer du moins, car si Cherry avait appris à courir vite pour échapper aux flics, il était en revanche bien incapable de se défendre dans une bagarre... Du moins, pas dans des conditions comme celles quo se présentaient ce soir.

Quand l'homme s'approcha un peu plus près, Cherry remarqua alors que ce dernier ne l'observait que d'un oeil, cachant l'autre derrière une lourde mèche noire. Effet de style ? Non... Quelque chose dans l'attitude de cet homme, sa façon de se déplacer, sûre et conquérante, sa façon de le regarder, incroyablement froide et distante... Et ce visage dur, ces mains qui paraissaient fermes et dangereuses... Nul besoin de se cacher l'oeil pour se donner un air plus mystérieux, Cherry ne doutait pas que cet oeil était caché parce qu'il n'était plus utile. Et ce fait lui enleva un frisson dans le dos alors qu'il s'arrêtait à quelques pas de cet inconnu qui le dévisageait.


_Décidement vous pullulez en ce moment que ce soit en surface ou sous terre. Je n'ai pas croisé un seul Bleu. Il était tant que je revienne faire le ménage!

Un Aobatsu, évidemment. L'idée que cet étrange personnage fût du côté de la Faction Rouge était parfaitement saugrenue. Alors Cherry serra un peu plus son sac plastique contre son torse. Que pouvait-il dire pour sa défense ? Que le sex-shop accueillait aussi des hétérosexuels désirant pimenter leur vie avec des jouets pour adultes ? Non. L'homme était borgne, pas aveugle ! Il aurait aussitôt répliqué qu'à sa tête, le jeune homme ne pouvait être hétérosexuel... Et Cherry n'avait aucune envie de faire état de sa sexualité devant lui, ni de dévoiler ce qu'il avait acheté. Ce fut pour cette raison qu'il esquissa un pas en arrière, préférant marquer une distance de sécurité.

D'un coin de l'oeil, il remarqua la main tremblante de l'homme. Nul doute qu'il était en manque de quelque substance illicite, et qu'il avait certainement oublié qui il était pendant quelques jours... Rien de rassurant en somme.


_Sais-tu quel jour sommes nous?

Ah, il changeait de sujet. Voilà qui était une très bonne idée ! Relevant la tête avec sourire charmant et poli, Cherry, exécuta une brève courbette en répondant sobrement :

« Samedi soir, monsieur. »

Autre avantage d'être une pute de luxe : les clients, souvent pères de famille, restaient avec leur femme et leurs enfants le temps du week-end, ce qui laissait à Cherry l'occasion rêvée de profiter de son samedi et de son dimanche consécutif – sauf exception évidemment.

------------------------
Revenir en haut
Hazuki Kageki
Aobatsu - Général d'Armée
Aobatsu - Général d'Armée

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juil 2008
Messages: 105
Age: 23 ans
Faction: Aobatsu
Sexe: Masculin
Sexualité: Homosexuel
Uke ou Seme: Uke

MessagePosté le: 13/09/2009, 19:08    Sujet du message: What the fuck ? [Terminé] Répondre en citant

L'individu en face de lui ne protesta même pas quand il l'accusa d'être un Akabatsu. Cela aurait été tout simplement idiot de sa part et Hazuki se serait chargé de lui faire comprendre ce qu'il pensait des gens comme lui. Au moins avait-il la décence d'être honnête. Il pouvait lui reconnaître une certaine dose de courage alors que certains se seraient roulé dans la poussière jurant fidélité à la milice Bleu juste pour avoir la vie sauve...Chose vaine car le Général détestait les lâches, que ce soit dans le camps ennemi ou le sien. Cela se terminait toujours dans le sang.

Hazuki grogna sourdement avec colère face à la réponse de l'inconnu. Le prenait-il pour un idiot! Il eut envie de lui faire ravaler son sourire poli d'un coup de lame bien senti mais parvint à se retenir juste à temps.
Il fit un pas supplémentaire vers lui, rattrapant les quelques centimètres que le jeune homme avait gagné en se reculant prudemment, le dominant à présent de toute sa hauteur.

_Abruti! Je ne te demande pas le jour de la semaine mais l'année, le mois et le jour! Une date précise et pas une stupide approximation!!!!!!

Il secoua la tête agacé, tentant de réfléchir un tant soit peu face à sa réponse. Samedi...S'il avait perdu seulement quelques jours le contrôle de son corps, cela signifiait que Reo avait pris sa place pendant quatre jours.
Mais au vue des réactions de son corps, de la douleur ressentie, il doutait qu'une telle réponse soit plausible bien qu'il l'espérait vivement.
La première fois où Reo avait pris possession de lui, cela avait duré trois mois et sa souffrance avait été moins grande.

Il s'agita nerveusement, s'insultant de se comporter d'une manière aussi peu professionnel devant un Rouge. Mais ses idées n'étaient toujours pas en place. Il se voyait encore s'unir à Souseiji, des flashs de mémoires qui le faisaient grimacer. Et d'autres images, inconnues celles-ci, s'y superposaient. Probablement des événements vécus par son double.
Le borgne avait l'impression que sa tête allait exploser, le sang affluant violemment jusqu'à son cerveau.

Il fallait qu'il se ressaisisse, qu'il oublie son manque soudain. De l'héroïne la plus pure, voilà ce qu'il lui fallait. Et une forte dose s'il voulait détruire la présence de Reo qu'il sentait menaçante. Reportant son attention sur le petit chien qui lui faisait face pour oublier un instant cette douleur, il se demanda ce qu'un tel individu foutait dehors sans qu'un seul Bleu ne se montre et ne se débarrasse de sa présence répugnante. Il le saisit par le col de manière brusque et approcha son visage du sien en grimaçant.

_Alors, dis-moi, comment cela se fait-il qu'un cafard de ton genre puisse traîner en toute liberté dans le parc? Tu ne passes pourtant pas inaperçu!

Enfin lui-même était en train de se demander pourquoi il ne l'avait pas déjà fait trépasser! Probablement que de rester trop longtemps hors de contrôle, son cœur -en avait-il seulement un?- s'était ramolli. Depuis quand faisait-il preuve de clémence face à un Rouge?
Reo allait le rendre fou! Quoique non, cela semblait impossible vu comme il était déjà dérangé! Faire pire était peu probable!

Qu'il lui réponde vite ou il ne répondait plus de rien! Sa patience commençait à se morceler en petit tas de cendres de plus en plus rapidement...Tout comme sa raison d'ailleurs...

------------------------
Revenir en haut
Cherry
Membre Akabatsu
Membre Akabatsu

Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2009
Messages: 35
Age: 26
Faction: Akabatsu
Sexe: Masculin
Sexualité: Homosexuel
Uke ou Seme: Ambi

MessagePosté le: 13/09/2009, 19:54    Sujet du message: Re: What the fuck ? Répondre en citant

.llllll.


La tension semblait monter en flèche et Cherry ne put s'empêcher de frémir d'une crainte respectueuse devant l'homme. Ce visage lui revenait... Le Général borgne. Pour être né à Sasuitachi, le jeune prostitué avait vu pas mal de soldats haut placés courir dans les rues les soirs de guérillas. Au cours des années, beaucoup avaient marqué l'histoire de la ville, mais jamais autant que Hazuki Kageki, un général qui s'était fait connaître en début d'année par son efficacité... Mais surtout par sa violence. Et cela ne manqua pas d'arracher un autre frisson à Cherry qui se crispa entièrement lorsque l'homme haussa le ton. Gardant son sac contre lui comme si ce dernier pouvait l'aider à se téléporter, il sentait malgré lui ses genoux serrés trembler.

Il ferma les yeux et baissa la tête alors que l'impatience de Kageki faisait grimper son irritabilité... Le souffle court, il rouvrit les yeux, les glissant sur le côté le temps de reprendre contenance. Il se redressa enfin un peu plus, quittant cette position prostrée digne d'un faible. Il se garda bien de sourire et inspira à fond pour se redonner courage avant de lever ses yeux si sombres vers l'unique oeil de son interlocuteur.


« Nous sommes le 11 octobre 2090... Et cela fait bien quatre mois que personne ne vous a vu, Kageki-san. »

Il ne sourcillait pas, se doutant que la deuxième partie de sa réponse achèverait de mettre en colère l'Aobatsu. Mais Cherry était une pute, et donc forcément au courant de tout ce qui se disait dans les rues. Plusieurs Aobatsu avaient d'ailleurs espéré que le Général ne revienne jamais. Après tout, il avait tué ces "pourritures de sodomites", comme ils disaient, mais également des soldats de la Faction Bleue. En somme, Hazuki Kageki était un élément incontrôlable, et même le Maire avait été embarrassé par l'imprévisibilité de cet homme pourtant pétri de qualités telles l'efficacité, la discrétion et la rapidité. Finalement, Cherry se rendait compte à quel point se mêler des affaires du Général à propos de sa disparition révélait de l'inconscience. Il ne restait plus qu'à espérer qu'il serait assez véloce pour semer Hazuki en cas de poursuite...

Mais alors qu'il réfléchissait à ce sens de la survie, l'Aobatsu le devança en le saisissant si brusquement par le col que le jeune prostitué en lâcha son sac, se cognant préalablement la tête contre l'épaule du bourreau avant d'y cramponner sa main pour retrouver un semblant d'équilibre. Levant de grands yeux ahuris vers ce visage qui s'approchait dangereusement du sien, il hoqueta de peur quand Hazuki le secoua une nouvelle fois, lui tonnant des questions insensées dans les oreilles.


_Alors, dis-moi, comment cela se fait-il qu'un cafard de ton genre puisse traîner en toute liberté dans le parc? Tu ne passes pourtant pas inaperçu!

Tentant vainement de se dégager de cette étreinte bien souvent mortelle chez Kageki, il trembla contre le poing ferme qui le maintenait fort par le t-shirt. Il déglutit péniblement, cessant de se débattre inutilement. Néanmoins, il ne pouvait s'empêcher de se cramponner contre lui pour ne pas sentir ses jambes faillir sous lui et le faire tomber aux pieds de l'homme.

« Je... je suis un employé de Matsuyama-san... Les Aobatsu sont habitués à me voir... »

Réponse peu suffisante... Cela n'expliquait pas grand chose. Alors Cherry affronta le regard perçant de Kageki. Un éclair zébra le ciel en direction de l'océan, à l'autre bout de la ville. Le tonnerre gronda et des trombes de pluie s'abattirent sur la ville... Ce genre de pluie qui vous inonde en quelques secondes...

« Les Aobatsu ne touchent pas aux prostitués de luxe. Cela leur apporterait des problèmes... »

Avouer qu'il était une pute était la porte ouverte à toutes les violences si Hazuki décidait de penser que ce jeune homme se payait sa tête. Mais que pouvait-il dire de mieux dans une situation pareille où tout ce qu'il dirait ne saurait apaiser le Général ?

------------------------
Revenir en haut
Hazuki Kageki
Aobatsu - Général d'Armée
Aobatsu - Général d'Armée

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juil 2008
Messages: 105
Age: 23 ans
Faction: Aobatsu
Sexe: Masculin
Sexualité: Homosexuel
Uke ou Seme: Uke

MessagePosté le: 13/09/2009, 21:12    Sujet du message: What the fuck ? [Terminé] Répondre en citant

 Bien que le jeune homme en face de lui semblait le craindre, il ne se soumit pas pour autant. Il se redressa même un peu, semblant reprendre contenance. Et sa réponse laissa pour une fois le Général sans voix qui tressaillit sous le choc.

"Nous sommes le 11 octobre 2090...Et cela fait bien quatre moi que personne ne vous a vu Kageki-san."

Quatre mois! Quatre foutus mois!!! Il se passa une main tremblante de colère dans les cheveux, dégageant un instant son œil manquant, cavité vide de toute présence avant de prendre une profonde inspiration et d'asséner une baffe violente sur la joue droite de celui qui avait osé lui apprendre une telle nouvelle.

C'était pire que ce qu'il pensait, pire encore que d'avoir baisé avec Souseiji dans les catacombes à son avis! Sa disparition n'avait pas dû passer inaperçu et autant chez les Rouges que chez les Bleus, la nouvelle avait dû être réjouissante. Dieu qu'il détestait ça, ce sentiment soudain d'impuissance. Il aurait tout intérêt à vite faire connaître sa présence et en tout premier lieu le Maire.
Quoique celui-ci devait déjà se douter de quoi il en retournait vu qu'il était parfaitement au courant de son deuxième « Moi ».
La situation semblait compliquée, voir inextricable. Il allait devoir jouer serré.

Mais une chose le rassura sur un point. L'inconnu l'avait reconnu, l'appelant par son nom. Bien que cela ne lui plaise guère que l'on sache son identité au vu de son état actuel, il se dit que bien que quatre mois s'étaient écoulés, Sasuitachi ne semblait pas l'avoir oublié! Cela n'apaisa sa colère qu'un court instant avant qu'elle ne revienne aussi puissante qu'auparavant. Il avait un fort besoin de se défouler. N'importe qui ferait l'affaire. Et justement, ce n'importe qui, il l'avait sous la main!

Alors qu'il se saisissait sans douceur de lui, l'autre se cogna à son épaule avant de s'y raccrocher d'une main. Main qu'il chassa d'une pichenette dégoutée, peu enclin à accepter le contact d'un être tel que celui-ci. Seul lui avait le droit de toucher un être inférieur et dégoûtant comme lui, non pas l'inverse!

La petite chose entre ses doigts se montra apeurée à son contact et lui répondit avec beaucoup moins d'assurance que précédemment, lui donnant une réponse qui le laissa un instant dubitatif alors qu'il croisait son regard si sombre mais aucunement empli de malfaisance comme le sien.

«  Je... je suis un employé de Matsuyama-san... Les Aobatsu sont habitués à me voir... »

Et la pluie fut soudain de la partie, comme en accord avec l'humeur de plus en plus mauvaise du Général, les éclairs zébrant le ciel.
L'eau qui ruisselait sur son visage, collant ses cheveux à sa peau tel des algues glauques lui donnait un air encore plus démoniaque. Et l'être en face de lui, tout aussi trempé, ne lui apparaissait que comme pathétique, quoique le terme n'était peut-être pas le bon car ce garçon avait de l'aplomb. Cela lui conférait un aspect un peu plus sauvage, farouche aussi. Pas si pathétique que cela au final. Chose qui le dérangeait d'ailleurs.

Et ce mal de tête qui ne voulait pas le laisser en paix. Il éprouvait soudain l'envie de se prendre la tête entre les mains et de se recroqueviller sur le sol pour y hurler sa souffrance. Il le sentait. Reo!
Celui-ci était en train de revenir dans son esprit beaucoup trop fragile et en manque.

« Les Aobatsu ne touchent pas aux prostitués de luxe. Cela leur apporterait des problèmes... »

La voix de l'inconnu le fit reprendre pied sur terre, le sortant de sa soudaine terreur. Terreur qu'il ne pouvait se permettre d'éprouver face à ce chien! Il eut une grimace à son encontre avant de le balancer au sol devant lui, le faisant s'écraser face contre terre à plat ventre.
Une pute! Il ne manquait plus que ça! Autorisation ou pas, celui-ci allait morfler pour les autres. Comment le Maire pouvait-il autoriser ça dans sa ville!

Cette douleur... Lancinante... Cuisante...

Il s'approcha de lui, et s'accroupit au dessus de lui, le saisissant par les cheveux pour relever son visage du sol avec brusquerie.

_Alors comme ça tu es un des petits protégés de Matsuyama!

Il se pencha à son oreille, chuchotant.

_Les problèmes que tu m'apporteras une fois mort seront moindre comparé au fait que je te laisse en vie.

Hazuki ricana méchamment. Il se sentait partir. Faire gicler son sang allait devenir nécessaire. Il le devait s'il ne voulait pas perdre contre son Autre...

Ses temps... Brûlantes... Prêtes à éclater...


------------------------
Revenir en haut
Cherry
Membre Akabatsu
Membre Akabatsu

Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2009
Messages: 35
Age: 26
Faction: Akabatsu
Sexe: Masculin
Sexualité: Homosexuel
Uke ou Seme: Ambi

MessagePosté le: 14/09/2009, 01:15    Sujet du message: Re: What the fuck ? Répondre en citant

.llllll.


Comme il l'avait prédit, la nouvelle n'était pas plaisante à entendre pour le Général qui grimaçait. Il était évident qu'il avait perdu le contrôle de lui-même au point de ne plus savoir qui il avait été pendant ces quatre mois d'absence. Cherry frémit un peu en apercevant la zone vide de globe oculaire. Cet homme était inquiétant. Son corps lui-même était source d'angoisse pour le jeune prostitué qui aurait tout donné pour pouvoir se retrouver loin d'ici... très loin d'ici... Il émit un petit son plaintif quand une gifle vint cingler sa joue si pâle. Le souffle court, le coeur battant la chamade, il se cacha derrière ses cheveux raides et effilés, comme si ce rideau brun pouvait le protéger un peu mieux des éventuels autres coups à venir... Les larmes lui piquaient les yeux. Des larmes de peur face à ce type, de rage face au mépris dont il était victime, d'humiliation suite à la gifle. Mais il n'en laissa échapper aucune... La pluie suffisait à elle seule pour balayer son visage de gouttes sans saveur...

Toujours cramponné à la chemise pour ne pas tomber, il sentait bien dans l'attitude d'Hazuki qu'un combat intérieur se produisait. Une main dédaigneuse vint repousser ses doigts et Cherry ne put retenir ses jambes qui se dérobaient sous lui. Il gémit mais ce poing fort le maintenait toujours. Quelle force... Il leva un regard à l'homme. Ses quatre mois de disparition l'avaient peut-être affaibli, mais sa nervosité comblait la perte de muscle subie par 4 mois de trouble. Cherry détourna à nouveau la tête, un peu vexé d'avoir été repoussé comme un malpropre. Il n'avait plus qu'à attendre... peut-être Hazuki l'épargnerait-il ? ... Non. C'était du Général Hazuki Kageki qu'il s'agissait... Cherry ne pouvait qu'espérer s'en sortir entier et pas trop amoché.

Et alors qu'il priait pour que ce mauvais moment passe au plus vite, l'homme le balança face contre terre. Sa tempe cognant les dalles trempées du chemin, le jeune homme fut sonné quelques secondes sans trop savoir ce qui se passait autour de lui. Il sentit un corps se mouvoir près du sien, s'accroupissant juste au-dessus de son dos. Complètement étourdi et oubliant complètement qui se trouvait là en ce moment, Cherry avait l'impression de revivre une scène de bestialité avec ce genre de clients qui ne parvenaient à assouvir leur excitation qu'en violentant la pute qui subissait sans mot dire. Ses doigts se crispèrent un moment sur la pierre froide ruisselante des trombes d'eau qui se déversaient du ciel. Des souvenirs douloureux qui n'enlevaient point de larmes pour un professionnel comme le jeune garçon mais qui restaient toujours imprimés dans la mémoire du corps.

C'est pourquoi, lorsque Hazuki le saisit brutalement par les cheveux pour le forcer à relever la tête, la réaction se fit, instinctif, primitif. Les reins se creusèrent, les fesses se surélevant légèrement du sol, comme dans l'attente de quelque chose. Et alors qu'une voix se glissait dans son oreille, froide et menaçante, Cherry sentit son sang se glacer... Quoi... il était donc à ce point sans fierté, à se cambrer comme la dernière des putes sous un homme capable de le tuer ? Tout ça à cause d'un geste violent qui lui avait rappelé ce réflexe antique que des clients peut scrupuleux lui avaient révélé ?


_Alors comme ça tu es un des petits protégés de Matsuyama! Les problèmes que tu m'apporteras une fois mort seront moindre comparé au fait que je te laisse en vie.

Que pouvait-il répondre à ça ? Rien. Absolument rien. Mais il commençait à se dire que malgré les apparences, le plus terrifié dans l'histoire n'était pas forcément Cherry. De même, il n'était peut-être pas la victime dans cet entretien plus qu'étrange...

« Je suis désolé... »

Désolé de quoi ? De la douleur qu'éprouvait certainement Hazuki ? De ne pas avoir de répartie sur ce coup ? D'avoir laissé son corps agir seul, mû par la mémoire physique ? Occultant complètement le reste du monde ? Occultant même l'identité d'Hazuki par le souvenir des corps qui avaient formés Cherry dans le vice de la prostitution ?

« Je vous hais... »

Les mots avaient fusé. Bien plus que de banales paroles jetées par dépit, c'était le coeur de Cherry qui parlait en cet instant... Car cette violence lui avait fait remonter des chimères qu'il aurait voulu oublier. Et à cause de cette violence, les fantômes du passé avaient provoqué cette cambrure insultante pour le Général... mais également insultante pour Cherry qui avait toujours cru, dans le fond, valoir un peu plus que toutes ces autres putes indécentes et détestables.

« Tout ça, c'est de votre faute ! » s'écria-t-il en pivotant sur le flanc, jetant un regard douloureux mais empli de colère à ce bourreau.

La désillusion avait été cruelle.


------------------------
Revenir en haut
Hazuki Kageki
Aobatsu - Général d'Armée
Aobatsu - Général d'Armée

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juil 2008
Messages: 105
Age: 23 ans
Faction: Aobatsu
Sexe: Masculin
Sexualité: Homosexuel
Uke ou Seme: Uke

MessagePosté le: 14/09/2009, 12:59    Sujet du message: What the fuck ? [Terminé] Répondre en citant

 La pluie continuait à s'abattre sans pitié, sans distinction, Akabatsu, Aobatsu, tout le monde était trempé. Elle tombait, sans jugement.
Et là, perdu sous son manteau, deux êtres en plein débat intérieur, jugement déraisonnable, l'impartialité ne faisait pas parti de leur vocabulaire.
Hazuki, juste? C'était comme espérer qu'il gèle en Enfer!

Et le geste de la petite pute couchée sur le sol ne passa pas inaperçu. Il eut un sourire sardonique face à ses reins cambrés dans une attente muette. Il passa sa main libre au creux de son dos avec ce qui ressemblait à de la douceur avant de l'aplatir encore plus sur le sol, violemment, lui faisant ravaler ses gestes obscènes tandis que l'autre s'excusait.

« Je suis désolé... »

Le Général ne put s'empêcher de lui rire au nez.

_Si tu crois que c'est en m'allumant que tu vas t'en sortir, tu peux toujours espérer! Je ne suis pas de ceux-là! Je m'attendais à mieux de ta part...

Il se retint de penser à Souseiji et à Ran. Quoique le viol du leader Rouge ne signifiait pas grand chose à ses yeux. Simplement une autre méthode de torture. Alors que Souseiji... Il y avait eu du désir, anormal à ses yeux, du plaisir même. Mieux valait oublier tout cela, l'enfouir au plus profondément de sa mémoire, bien qu'il se doutait qu'il serait capable de recommencer...
Reo! Enfoiré! Il n'aurait jamais pensé une telle chose s'Il n'était pas prêt à revenir.

« Je vous hais... Tout ça, c'est de votre faute ! »

Cette phrase eut l'effet de le faire sourire avec amusement.

_J'espère bien que tu me hais! Cela m'aurait vexé dans le cas contraire! Mais ne t'inquiète pas, c'est réciproque...Quoique non, cela serait t'accorder trop d'importance!

Il n'essaya même pas de comprendre la fin de sa phrase qui lui parut soudain nébuleuse! Sa faute pour quoi? Qu'il soit une pute, qu'il se donne au premier venu? Et puis quoi encore!
Le borgne s'agita, resserrant sa prise sur la tignasse de sa victime tandis que son corps était transpercé par une lame de douleur. Il allait perdre, il le sentait dans chacune de ses fibres.
Cette pluie qui l'aveuglait, ce garçon qui n'aurait jamais dû se trouver sur sa route, cette souffrance, ce manque...
Tout cela contribuait à lui faire perdre la tête.

Il sortit son couteau de sa veste et la colla sur la joue de la petite chienne tremblante, lui faisant goûter le froid de la lame.

_Bien puisque tu es si serviable, tu vas peut-être me faire le plaisir de saigner abondamment et de crier...Cela te semble envisageable?

Mais l'arme n'eut pas le temps d'occasionner le moindre dégât sur le beau visage de l'inconnu. Elle s'échappa des mains du Bleu dans un tintement métallique en tombant sur le sol mouillé.
Celui-ci dû même lâcher la tête de sa victime pour se saisir de son crâne en grondant violemment.
Pas maintenant! Il y était presque!

La douleur fut tellement intense qu'un voile noir passa devant son œil, assombrissant sa vue. Reo ne devait pas revenir! Il lutta un moment contre son envahisseur mais il se sentait faiblir. Le tableau vu de l'extérieur devait sembler bien étrange pour un regard étranger! Quoique la petite pute sous lui ne devait pas en penser moins!
Il en perdit l'équilibre, s'écroulant sur le sol, haletant, à genoux dans une flaque d'eau, se tenant toujours la tête, des gémissements franchissant ses lèvres douloureusement closes.

Puis ce fut le trou noir tandis qu'il hurlait intérieurement, suppliant presque pour ne pas perdre de nouveau le contrôle...

------------------------
Revenir en haut
Cherry
Membre Akabatsu
Membre Akabatsu

Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2009
Messages: 35
Age: 26
Faction: Akabatsu
Sexe: Masculin
Sexualité: Homosexuel
Uke ou Seme: Ambi

MessagePosté le: 14/09/2009, 22:32    Sujet du message: What the fuck ? [Terminé] Répondre en citant

.llllll.


Évidemment, se cambrer comme la dernière des chiennes n'allait pas en la faveur de Cherry. Déjà que sa profession n'avait rien de valorisant pour sa personne, ce n'était pas avec ce genre de réaction qu'il pouvait s'attirer le respect d'autrui. Pourtant, il n'avait jamais voulu provoquer Hazuki. Alors pourquoi avait-il fait ça juste sous son nez ? C'était la plus belle signature pour un arrêt de mort sous la semelle de Kageki-san. D'ailleurs l'homme n'eut aucun scrupule à l'écraser contre le sol, mettant fin à ses incitations douteuses. Cherry en soupira de soulagement, fermant les yeux alors que la pluie battait son visage violemment.

Pourtant, cette main caressant ses reins avait été si délicieuse... Froide, ferme, distante... diablement excitante à sa manière.

Il serra les dents. Cette entrevue devenait de plus en plus morbide, et Cherry n'arrangeait rien à laisser son esprit plonger dans des délires masochistes. Cet homme était dangereux. Au-delà de sa cruauté, il avait une façon de toucher la peau qui électrisait complètement les sens du jeune garçon. Et sans doute que ses autres victimes avaient ressenti ce plaisir interdit, ce désir de flirter avec les limites mortelles de la sexualité...


_Si tu crois que c'est en m'allumant que tu vas t'en sortir, tu peux toujours espérer! Je ne suis pas de ceux-là! Je m'attendais à mieux de ta part...

« Je ne veux pas ça ! » gronda Cherry, crispant un peu plus ses doigts contre les dalles ruisselantes à présent d'un flot constant.

Il ne pouvait pas maîtriser l'inconscient de son corps. Mais son "moi conscient" détestait ce qui se déroulait en ce moment. Cependant, ses mots restèrent vain, et Hazuki sembla s'amuser de cette situation, riant même des paroles haineuses du jeune garçon. La poigne dans ses cheveux se resserra et une lame se posa sur la joue du prostitué. Était-elle froide ? Cherry ne pouvait le dire, lui-même gelé par l'averse qui ne cessait de tomber. Il roula des yeux en direction du couteau, le coeur battant fort dans sa poitrine... Non. Il ne pouvait pas finir comme ça. Il se mordit la lèvre, réprimant un son étranglé dans sa gorge. Il tremblait déjà bien assez. Il tremblait à cause du froid extérieur qui lui glaçait la peau, faisant virer sa pâleur naturelle en une couleur bleuie, presque spectrale. Mais il tremblait également à cause du brasier intérieur que l'adrénaline déclenchait suite à une succession de situations stressantes...

Il poussa un grondement rauque, fermant les yeux alors que le plat de la lame le caressait, joueuse et sournoise.


_Bien puisque tu es si serviable, tu vas peut-être me faire le plaisir de saigner abondamment et de crier...Cela te semble envisageable?

Cherry écarquilla les yeux à cette phrase, puis un petit rire secoua ses épaules.

« Serviable ? J'ai pour habitude de ne rien faire sans être payé... »

Mais alors qu'il se permettait une pointe d'ironie, la lame tomba à terre et le Général au-dessus de lui se courba, poussant un râle trahissant une douleur qui n'avait d'égale que le tumulte intérieur qu'il subissait depuis le début de leur rencontre. Cherry sentit la main le relâcher et il retomba au sol, roulant immédiatement sur le dos pour comprendre ce qui se déroulait sous ses yeux ahuris. Il observa avec effarement Hazuki se tenir la tête, les genoux à terre, telle une victime...

Alors Cherry, toujours sur le sol, lui lança un coup de genou dans l'épaule pour le déséquilibrer, et il s'empara du couteau avant de le chevaucher, pointant la lame sous la gorge. Au moindre geste menaçant, il agirait.


« Vous avez un joli visage, et j'aurais des scrupules à vous le gâcher... »

Lentement, il fit glisser la lame sur le torse, faisant sauter sous le tranchant impitoyable les boutons de la chemise qui s'ouvrit et glissa sur les flancs, dévoilant un torse glabre et finement musclé. Profitant de la faiblesse d'Hazuki, il s'empara de sa main droite et lui fit ouvrir les doigts. Alors il entama la chair depuis la base du majeur jusqu'à la limite de la paume, lentement, une fine ligne écarlate apparaissant. La plaie n'était pas profonde, juste de quoi faire teinter le sol gris de gouttelettes rouges diluées sous la pluie... Il réitéra son geste, perpendiculaire à la première marque, un peu plus courte également... Une croix judéo-chrétienne, ni plus ni moins.

Cherry fit de même sur sa main gauche, trop fébrile pour ressentir la douleur, et une fois la marque faite sur sa propre chair, il jeta le couteau au loin, dans l'herbe, pour s'empara des mains d'Hazuki. Il entrelaça ses doigts aux siens, le maintenant au sol en mettant sous son poids sur ses mains. Il sentait sa paume entamée battre le sang au rythme de son coeur, le faisant se mêler avec celui du Général.


« Dorénavant, vous n'aurez pas seulement le sang des Akabatsu sur vous... mais également en vous. Et lorsque votre main saisira le pommeau d'une arme vers un Akabatsu, cette croix vous rappellera toujours que ce sera une partie de vous que vous tuerez... »

------------------------
Revenir en haut
Hazuki Kageki
Aobatsu - Général d'Armée
Aobatsu - Général d'Armée

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juil 2008
Messages: 105
Age: 23 ans
Faction: Aobatsu
Sexe: Masculin
Sexualité: Homosexuel
Uke ou Seme: Uke

MessagePosté le: 15/09/2009, 19:02    Sujet du message: What the fuck ? [Terminé] Répondre en citant

« Serviable ? J'ai pour habitude de ne rien faire sans être payé... »

Hazuki n'eut pas l'occasion de répliquer vertement comme il en avait l'intention, s'effondrant sur le sol. Se montrer si faible face à un Rouge lui était insupportable. Mais la douleur qu'il ressentait l'était bien plus encore. Qu'il le veuille ou non, il était en train de perdre la lutte pour son corps. Il Le sentait, sournois, rampant dans son esprit tel le cafard qu'il était, attendant son heure, si proche à présent.

Alors qu'il s'oubliait, que Reo revenait en force, il eut encore le temps de sentir l'autre petit pute le jeter à terre d'un coup de genoux. Cela aurait dû être douloureux mais vu son état il ne sentait plus rien si ce n'était sa tête prête à exploser. Le corps de l'autre se glissa au dessus de lui, le menaçant de sa propre lame. Il était vraiment pathétique à cet instant, soumis au moindre de ses désirs.
Le rôle de bourreau était le sien habituellement. Cela eut pour effet de lui arracher un sourire sardonique avant que celui-ci ne se transforme en grimace souffreteuse.

« Vous avez un joli visage, et j'aurais des scrupules à vous le gâcher... »

Dommage qu'il ne soit plus en état de répondre. Il n'en pensait pas moins! Son visage, il s'en moquait éperdument! Il était déjà complètement défiguré avec son oeil en moins alors une cicatrice de plus ne changerait pas grand chose à son apparence peu avantageuse.
Mais tandis que son esprit embrumé tentait de réfléchir, il le sentit couper sa chemise, révélant son torse blanc, seulement entaché de quelques tatouages.
Il n'eut pas le temps de s'inquiéter sur ses intentions. Sa lutte intérieur le dévorait lentement d'un feu atroce. C'est à peine s'il perçut son ex-victime se saisir de sa main droite. Dommage, le sang aurait pu le faire résister. Mais c'était trop tard, bien trop tard...

Tandis que la lame entamait sa peau si tendre à cet endroit, lui-même se sentit couler, englouti par Reo. Il avait perdu...

..........



.........

C'est l'eau ruisselante qui le fit revenir à la réalité. On aurait pu penser que des heures étaient passées. Mais non, seulement quelques secondes.
Son oeil unique papillonnant sous cette pluie agressive, tentant de se fixer sur le ciel si sombre, de trouver un point de repère. Pourtant, il ne se rappelait pas être sorti des souterrains...
Tandis qu'il tentait de mettre au clair ses pensées, il sentit une douleur vive lui traverser la main suivit d'une pression étrange. Et puis il n'arrivait pas à bouger les jambes...

« Dorénavant, vous n'aurez pas seulement le sang des Akabatsu sur vous... mais également en vous. Et lorsque votre main saisira le pommeau d'une arme vers un Akabatsu, cette croix vous rappellera toujours que ce sera une partie de vous que vous tuerez... »

Il baissa le regard pour tomber sur une silhouette assise sur son bassin, lui tenant la main, unie à la sienne. Ah c'était donc ça qui limitait ses mouvements.
Et visiblement Hazuki avait fait son grand retour et se trouvait déjà dans une situation tordue.
Il retint un soupir d'agacement, ne pouvant pas accuser l'inconnu pour ce qu'il lui faisait subir. Il se permit même un ricanement à ses paroles.

_Je ne suis pas sûr que cela le dérange grandement...Son plus grand rêve est de tuer une partie de lui-même justement...

Sa voix rauque faiblit un instant, lui faisant défaut. Son corps avait été soumis à trop rude épreuves en l'espace de quelques heures.
Oh oui! Il était certain que quand Hazuki tuait un Rouge, il devait prendre son pied en imaginant qu'il tuait son double. Il reprit.

_Mais ne vous inquiétez pas, il ne vous oubliera pas...

Cela sonnait comme une menace mais c'était plutôt une mise en garde contre la folie du Général.

La scène devait être risible, voir hallucinante du point de vu de Cherry. Lui n'attendit pas une quelconque réponse ou qu'il se remette de sa surprise. Il imprima une violente torsion à la main toujours accolée sur la sienne et fit basculer son adversaire, visiblement peu habitué au combat, sur le sol avant de se redresser.
Reo était quelqu'un de paisible et de doux mais il avait été mis à bonne école dans l'art du combat en la personne d'Hazuki. Son Autre n'était peut-être plus là mais sa force si. Non pas qu'il ait voulu blesser l'inconnu mais simplement se dégager avant qu'il lui prenne l'idée de l'égorger.

Sa tête était encore un douloureuse, preuve du combat qui avait fait rage dans son esprit mais il préféra l'ignorer. Il observa un moment l'individu à terre avant d'aviser la lame qu'il tenait. Un sourire amusé naquit sur ses lèvres. Son Autre avait failli trépasser sous sa propre arme. Le borgne devait être fort affaibli pour qu'une telle situation se soit produite.
S'avançant vers lui, il lui tendit une main secourable.

_Vous comptez rester longtemps ainsi?



[Hum j'ai mis l'image parce que là je vais changer mon profil donc on sera que c'est Reo mais quand il redeviendra Hazuki, on comprendra plus rien!mdr]

------------------------
Revenir en haut
Cherry
Membre Akabatsu
Membre Akabatsu

Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2009
Messages: 35
Age: 26
Faction: Akabatsu
Sexe: Masculin
Sexualité: Homosexuel
Uke ou Seme: Ambi

MessagePosté le: 15/09/2009, 21:05    Sujet du message: Re: What the fuck ? Répondre en citant

.llllll.


En agissant ainsi, Cherry avait pris des risques aussi pour lui que pour Hazuki. Outre les échanges sanguins qui pouvaient transmettre des maladies, la portée de ce geste les marquerait l'un et l'autre. Et cela, le jeune homme venait tout juste de le comprendre. Ce n'était pas que le sang d'un Akabatsu qui s'infiltrait dans le corps d'un Aobatsu. L'inverse fonctionnait également, et il en eut presque la nausée sur le coup. Les Aobatsu étaient les pires hypocrites en ce monde. Prêts à tuer les homosexuels, mais en les violant au préalable pour découvrir "comment c'était avec un mec". Et comme les victimes se faisaient tirer dessus à bout portant ensuite, il n'y avait évidemment aucun témoin... a priori. Mais Cherry comptait parmi ses clients aussi bien des hommes d'affaires sans histoire que des soldats de la Faction Bleue qui n'assumaient pas leur penchant bisexuel. Il était donc au courant de ces pratiques de sauvages lors des descentes d'escadrons dans les ruelles les plus obscures de Sasuitachi.

Perdu dans ses pensées confuses, il crispa ses doigts sur ceux du Général, des larmes de rage inondant ses yeux. Il ne pouvait même pas détester cet homme qui, contrairement aux autres, était franc et honnête. Du moins, Cherry n'avait jamais rien entendu de douteux à propos de Kageki-san sur sa sexualité. Il étouffa un juron, sa voix éraillée par l'émotion de cette rencontre :


« Et merde... »

Il baissa la tête, les phalanges blanchies par la pression qu'elles exerçaient sur leurs jumelles. Mais une voix résonna sous lui... La voix d'Hazuki, mais qui n'avait pas le même timbre... Son cerveau n'analysa pas immédiatement ce qu'on lui disait. Pour l'instant, il était trop surpris et se demandait avant tout à qui il avait affaire. Levant les yeux, il croisa cet oeil unique qui lui aussi avait changé. Cherry fut pris d'un frisson. Ce n'était pas Hazuki... Pourtant... Merde, c'était quoi ce délire ?

Trop atterré par cette nouvelle confrontation, il se sentit renversé à son tour mais n'esquissa aucune forme de résistance. Pourtant, l'homme se redressait déjà, mais le jeune prostitué demeura étendu à terre, les paupières mi-closes, son corps abandonné et son visage offert à la pluie. Il ferma un instant les yeux, pour échapper à la folie de cette réalité insensée. Les mots de cet inconnu résonnaient encore dans ses oreilles, et ce ne fut qu'à cet instant qu'il les comprit :


_Je ne suis pas sûr que cela le dérange grandement...Son plus grand rêve est de tuer une partie de lui-même justement... Mais ne vous inquiétez pas, il ne vous oubliera pas...

Levant une main vers son front, le teint blême, il inspira par à-coups, comme s'il hoquetait en même temps que ses poumons se remplissaient d'air. Puis sa respiration s'écourta, comme essoufflée. Oh non, Hazuki ne l'oublierait pas, et Cherry commençait à se rendre compte de ce lien qu'il avait créé avec un homme qui, par nature, ne souhaitait que sa mort... et qui la désirerait d'autant plus chaque fois que son oeil chargé de haine se poserait sur la croix de sa paume. Mais le bruit assourdissant de chacune de ces gouttes de pluie martelant le sol, son corps, sa tête, ses mains, par milliers d'impact à chaque seconde, étourdissait bien trop Cherry pour qu'il s'attarde plus longtemps sur ces faits.

« Non... Cette fois, ce sera différent. Rien ne sera comme avant pour lui... » s'entendit-il murmurer. « Tu le hantes depuis toujours, il s'est habitué à te faire la guerre... Mais dorénavant, il aura moi également, dans son sang... Un étranger, un être humain à part entière, et non pas une simple "personnalité" que son corps partage avec son entité propre... Je ne serai jamais une présence spirituelle comme toi... mais je serai une présence physique. Ce que tu n'auras jamais été pour lui. »

Il délirait... Ses mots n'avaient aucun sens pour lui. Peut-être que cette personne les comprendrait, mais Cherry n'était pas apte à méditer sur ses propres élucubrations.

_Vous comptez rester longtemps ainsi ?

Cherry cligna des yeux un instant, puis força ses muscles transis par la torpeur et se redressa, la tête lourde. Il fixa un instant cette main qui n'avait rien d'agressive dans sa façon d'attendre une réponse. Sans trop chercher à réfléchir, il saisit cette main, et laissa les muscles affaiblis mais puissants de l'homme soulever son poids plume. Il prit un instant appui sur lui, sa joue contre la gorge nue qu'il avait dévoilée un peu plus tôt. Il en rosit intérieurement et chercha à retrouver un équilibre plus stable, sans aide extérieure. Ceci lui valut de retomber sur les fesses.

Position fort peu glamour, c'était le moins que l'on pouvait dire en le voyant ainsi. Mais il se releva, seul cette fois, mais demeura près de l'homme au cas où son équilibre lui ferait à nouveau défaut.


« Enchanté, moi c'est Cherry. À qui ai-je l'honneur ? » chuchota-t-il dans un élan d'humour, malgré tout à bout de souffle.

Après tout, il avait affaire à un inconnu, quelque part, non ?


------------------------
Revenir en haut
Hazuki Kageki
Aobatsu - Général d'Armée
Aobatsu - Général d'Armée

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juil 2008
Messages: 105
Age: 23 ans
Faction: Aobatsu
Sexe: Masculin
Sexualité: Homosexuel
Uke ou Seme: Uke

MessagePosté le: 16/09/2009, 19:02    Sujet du message: What the fuck ? [Terminé] Répondre en citant


Il dévisagea son vis-à-vis toujours étalé sur le sol avec curiosité, le détaillant de pied en cape. Vu son apparence, Hazuki n'avait même pas dû se poser la question de savoir si c'était un Rouge ou un Bleu. Les jeunes de nos jours étaient totalement inconscients ou quoi! Il n'aurait pas pu faire mieux en arborant un pancarte où il serait inscrit: « Je suis un Akabatsu, tuez-moi! ». Quoique jeune il n'en savait rien! Lui même n'avait que 23 ans après tout. Mais l'inconnu avait un apparence des plus juvéniles.
C'est son murmure ou plutôt le mouvement de ses lèvres qui le rappela à la réalité, arrêtant ainsi de le dévisager. Il se retint d'ailleurs de rougir en se rendant compte de ses mauvaises manières. Quoique au vu du temps extérieur, cela serait probablement passé inaperçu.

« Non... Cette fois, ce sera différent. Rien ne sera comme avant pour lui... Tu le hantes depuis toujours, il s'est habitué à te faire la guerre... Mais dorénavant, il aura moi également, dans son sang... Un étranger, un être humain à part entière, et non pas une simple "personnalité" que son corps partage avec son entité propre... Je ne serai jamais une présence spirituelle comme toi... mais je serai une présence physique. Ce que tu n'auras jamais été pour lui. »

Il le considéra un instant avant de sourire. Son adversaire ne semblait même pas comprendre ce qu'il venait de dire mais il n'avait pas tout à fait tort.

_Non pas depuis toujours...Et c'est lui l'entité, la «présence spirituelle » comme tu le dis si bien...

Reo soupira en se passant une main nerveuse dans les cheveux. Cela devait être tout aussi incompréhensible pour son interlocuteur. Après tout, qui pouvait comprendre qu'une simple personnalité ai pris le dessus sur lui? Il s'était simplement contenté de s'effacer pour ne plus subir ces tortures, devenant à moitié cinglé. D'ailleurs il n'arrivait même pas à détester Hazuki pour ce qu'il était bien que l'inverse ne soit pas vrai.

_Quand à ton sang, je ne pense guère que cela le chagrine plus que ça...C'est sa plus grande passion. Mais la cicatrice que tu lui as laissé, que tu m'as laissé, et l'humiliation qu'il a subi, ça tu peux être certain qu'il te le revaudra... Au centuple au moins...

L'individu toujours au sol ne semblait même pas avoir pensé aux risques de maladies...Il espérait pour lui-même que ce jeune étourdi n'était pas touché par de telles pathologies.
D'ailleurs celui-ci entreprit de se redresser, se saisissant de sa main tendue et fini par se relever. Son élan le conduit tout contre lui, le visage posé sur sa gorge dénudée. Chose qui sembla le déranger vu comme il s'agita soudainement pour s'éloigner de lui afin de se soutenir tout seul. Chose qu'il ne réussit pas non plus et il se retrouva de nouveau au sol.

Reo se retint de rire ouvertement face sa maladresse et se contenta d'un sourire amusé afin de ne pas le vexer. Il se savait repoussant mais pas à ce point... Quoique au vu de ce qu'avait pu lui faire subir Hazuki, il avait toutes les raisons du monde de s'éloigner de lui. Sa joue était tuméfiée. Qui sait encore quels étaient les autres sévices reçus...

Avant qu'il ne puisse esquisser le moindre geste pour l'aider, le petit brun se leva d'un bond gracieux, beaucoup plus tout du moins que sa précédente chute!

« Enchanté, moi c'est Cherry. À qui ai-je l'honneur ? »

Sa voix était essoufflée dû aux efforts déployés mais il ne manquait pas d'humour.

_Moi de même bien que je sois certain que la réciproque ne soit pas total!

Il lui tendit de nouveau sa main, oubliant qu'elle était blessée et sourit. Un vrai sourire sincère et non pas les grimaces habituelles du Général.

_Mon nom est Reo, schizo de son état, Akabatsu à temps partiel...

Certes, Cherry s'était déjà rendu compte de son déséquilibre mental mais autant le rassurer quand à son camps. Surtout qu'il était toujours en possession de son arme donc il préférait éviter une éventuelle attaque inutile.

Détournant son regard du Rouge, il se prit enfin le temps de regarder le lieu exact de leur confrontation. Les grands espaces verts, les arbres et le sentier aménagé sur lequel ils se trouvaient eurent vite fait de lui indiquer que c'était le parc.
Un éclair de couleur rose attira son regard un peu plus loin et il s'éloigna de quelques pas afin d'aller récupérer l'objet. Un sac noir avec des dessins roses plus que suggestifs qui le firent un instant rougir
Il revint vers le petit brun avec sa découverte et le lui tendit avec un sourire amusé malgré tout.

_C'est peut-être présomptueux de ma part mais je doute que cela appartienne à Hazu donc je suppose que c'est à toi!

------------------------
Revenir en haut
Cherry
Membre Akabatsu
Membre Akabatsu

Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2009
Messages: 35
Age: 26
Faction: Akabatsu
Sexe: Masculin
Sexualité: Homosexuel
Uke ou Seme: Ambi

MessagePosté le: 17/09/2009, 17:17    Sujet du message: Re: What the fuck ? Répondre en citant

.llllll.


Son équilibre était encore bien précaire, et lorsqu'il lâchait l'épaule de l'homme, il sentait qu'il ne maîtrisait pas son corps. Il ne pouvait donc que prendre appui sur ce... "Reo" ? ... pour s'assurer un semblant de stabilité. Il s'essuya le front avec son autre main et garda la tête un peu plus basse. Il écouta Reo qui annonçait que la présence spirituelle était Hazuki, pas lui. Cela n'avait rien de rassurant, car cela pouvait signifier que Hazuki était le moi profond de Reo, l'inconscient refoulé qui refait surface. D'ailleurs, Cherry leva vers l'homme une expression trahissant son sentiment d'insécurité.

« J'ai l'impression qu'il dirait la même chose de toi... Qui croire ? » répliqua-t-il avec un sourire amusé.

Il esquissa une petite moue quand Reo lui assura que Hazuki saurait se souvenir de son geste. Il ne restait plus qu'à espérer qu'il n'aurait plus à croiser la route du Général... Après tout, il ne l'avait jamais réellement rencontré avant ce soir, même lorsque l'Aobatsu n'était pas encore porté disparu. Avec un peu de chance, Kageki-san ne travaillait pas dans ce secteur de la ville ? Il soupira une énième fois et observa sa main stigmatisée. Quelle idée il avait eue là... L'adrénaline faisait faire des choses que nul ne soupçonnait avoir le cran de faire en temps normal.


« J'espère que tes quatre mois de folie ne t'ont pas fait choper des cochonneries ! » s'exclama-t-il avec un petit rire forcé. « Parce que pour ma part, je suis aussi sain qu'un puceau ! »

Paroles un peu décalées quand on savait qu'il était une pute qui se faisait grimper dessus régulièrement, mais Cherry assumait parfaitement son boulot. Il était né d'une pute, il avait vécu parmi elles... C'était tout naturellement que son avenir se passait là, dans ce milieu ingrat, dangereux, nocturne et bouillonnant. Il ferma les yeux, au bord du malaise. Il n'était pas habitué à éprouver ce genre de sentiment intense mêlant peur et excitation, et son corps réagissait en prenant un état nauséeux. Il enregistra tout du moins que Reo était un Akabatsu... et pourtant, c'était son alter-ego qui dominait largement la situation et qui occupait l'une des plus hautes fonctions de l'armée Aobatsu. Après tout, personne ne connaissait vraiment Reo, alors que Hazuki était connu comme le loup blanc...

Reo s'écarta, et Cherry s'accroupit un instant, prenant appui sur ses genoux, pour tenter de calmer ses nausées après cette montée d'adrénaline imprévisible. Il observa du coin de l'oeil l'homme qui se saisissait de son sac, et il surprit même une légère teinte rosée sur les joues. Le prostitué émit un petit rire à peine audible. Oh, il ne se moquait pas ! Mais la différence de réactions entre Reo et Hazuki sur le même objet était tout bonnement radicale. Il le vit se rapprocher vers lui en lui tendant le sac.


_C'est peut-être présomptueux de ma part mais je doute que cela appartienne à Hazu donc je suppose que c'est à toi!

« Merci mon vieux... »

Sa voix avait été très douce alors qu'il récupérait son bien. Il y jeta un coup d'oeil, s'assurant que rien n'était tombé hors du sac. Puis il leva le nez vers Reo et, après un coup d'oeil global sur son apparence qu'il avait révélée sous le couteau, il prit un regard de biche pour ajouter sincèrement :

« T'es un putain de beau gosse toi... »

Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas couché avec un jeune ayant plus ou moins son âge. Sa clientèle était constituée d'hommes mûrs ayant entre trente-cinq et cinquante ans. Aussi n'éprouva-t-il aucune honte à admirer ce corps jeune. Oh il ne tenterait rien, mais ce n'était pas parce qu'il était au régime qu'il n'avait pas le droit de regarder la carte des desserts, non ?

------------------------
Revenir en haut
Hazuki Kageki
Aobatsu - Général d'Armée
Aobatsu - Général d'Armée

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juil 2008
Messages: 105
Age: 23 ans
Faction: Aobatsu
Sexe: Masculin
Sexualité: Homosexuel
Uke ou Seme: Uke

MessagePosté le: 17/09/2009, 20:31    Sujet du message: What the fuck ? [Terminé] Répondre en citant


Reo croisa le regard nerveux de l'autre homme, peu rassuré visiblement par ses propos. En un sens il le comprenait parfaitement. Il restait un danger malgré tout. Hazuki pouvant refaire surface à tous moments sans crier gare et reprendre là où ils en étaient. Situation qui se terminerait sans doute possible par la mort de Cherry.

« J'ai l'impression qu'il dirait la même chose de toi... Qui croire ? »

Le borgne lui sourit à son tour, amusé par ses paroles.

_Peut-être bien, je n'en sais rien...A toi de voir...

Après tout, il n'allait pas le forcer à prendre ses mots pour argent comptant. Ce n'était pas comme si cela avait une quelconque importance et que cela changeait quoi que ce soit à ce qui se passait, ce qui se passerait...
Il se voyait mal lui raconter son enfance, le conditionnement qu'on avait voulu lui imposer, sa chute dans la folie à cause d'une idéologie stupide... Il n'en avait pas envie non plus. La pitié n'était pas un sentiment qu'il appréciait.

« J'espère que tes quatre mois de folie ne t'ont pas fait choper des cochonneries ! Parce que pour ma part, je suis aussi sain qu'un puceau ! »

Son rire forcé ne passa pas inaperçu aux oreilles de son interlocuteur. Visiblement, la même idée les avait effleuré mais Cherry n'hésitait pas à lui poser directement la question. Sa franchise était rafraichissante. Bien que gênante aussi. Comment avouer qu'il n'était pas homme à coucher avec tout ce qui bougeait sans passer pour une « sainte ni-touche »? C'était monnaie courante que de passer d'un partenaire à un autre chez les Rouge, comme pour mieux profiter de leur vie qui s'annonçait courte s'ils croisaient la route d'un Aobatsu.

_Ne t'inquiètes pas, je ne suis pas du genre à faire des folies. De mon côté, je suis clean... Après, pour ce qu'il en est d' Hazuki, je n'en ai aucune idée..., répondit-il avec un sourire qui se voulait rassurant.

Quand à remettre en doute les propos du petit brun, il n'en était pas question. Bien qu'il ne sache rien de lui, il lui faisait confiance. Reo était un grand naïf parfois mais heureusement cela lui jouait rarement des tours. Quoique...

Après qu'il se soit éloigné de Cherry afin de ramasser l'objet de sa curiosité, il s'aperçut surpris que celui-ci était à présent à genoux sur le sol détrempé. Il s'approcha avec inquiétude de lui mais l'autre se contenta simplement de le remercier et de vérifier le contenu de son sac.

« T'es un putain de beau gosse toi... "

Reo sursauta à ses paroles et rougit vivement face à son regard de biche avant de se reprendre rapidement. Il allait vraiment passer pour un idiot à réagir comme une pauvre pucelle. Et puis là, il avait de quoi s'inquiéter pour la santé mentale de son interlocuteur, sûrement dû au choc subit, en plus de sa santé physique. Il s'aperçut d'ailleurs enfin que sa chemise était ouverte mais plus aucuns boutons ne l'ornaient. Il se retint de saisir précipitamment les pans du vêtement pour le refermer et tenta de faire bonne figure et d'oublier ce désagrément.

_Je pourrais te retourner le compliment...

Car il ne pouvait en effet affirmé que Cherry était laid, bien au contraire même!
Il se pencha de nouveau vers lui et l'aida à se relever d'une main ferme, un bras autour de ses hanches. Il voyait bien que le jeune homme se sentait mal, le teint pâle, presque blafard à la lumière du crépuscule.

_Tu ne m'as pas l'air au meilleur de ta forme il me semble et rester sous la pluie n'est pas une bonne idée. Tu devrais rentrer chez toi à mon avis... Je...Je peux te raccompagner si tu a besoin, ajouta-t-il après une légère hésitation.

Après tout c'était de sa faute, enfin celle d'Hazuki, si Cherry était dans cet état. Il lui devait au moins ça...

------------------------
Revenir en haut
Cherry
Membre Akabatsu
Membre Akabatsu

Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2009
Messages: 35
Age: 26
Faction: Akabatsu
Sexe: Masculin
Sexualité: Homosexuel
Uke ou Seme: Ambi

MessagePosté le: 07/10/2009, 19:47    Sujet du message: Re: What the fuck ? Répondre en citant

.llllll.


Bon, manifestement il n'avait rien à craindre de Reo. Bien que passer d'un psychopathe fou-furieux à un timide rosissant avait de quoi déstabiliser n'importe qui. Mais Cherry éprouvait une grande sympathie pour ce jeune homme... et qu'il fut Reo ou Hazuki. L'un était avenant, doux et gentil, l'autre était impitoyable, charismatique et fougueux. Ces deux personnalités diamétralement opposées rendaient l'individu forcément énigmatique et irrésistiblement attirant. Mais peut-être valait-il mieux pour Cherry en rester là, prendre du repos et repenser à tout ça une fois l'esprit apaisé. Car pour le moment, l'adrénaline retombait mais laissait des traces de son passage en embrumant l'esprit du jeune prostitué.

Il sourit donc simplement au jeune homme qui devenait cramoisi suite à un compliment un peu trop direct. Ah, Cherry et son franc-parler. Être né dans la rue et avoir grandi sur les pavés des trottoirs ne pouvait, par définition, faire de lui un exemple parfait de la politesse. D'ailleurs la réaction de Reo le fit se rendre compte de sa façon de parler, pas toujours très appréciée. Heureusement, son interlocuteur semblait plus troublé que choqué.


« Désolé, j'ai souvent tendance à dire les choses comme elles me viennent. » lui glissa-t-il en souriant.

_Je pourrais te retourner le compliment...

Rho, c'était vraiment mignon de dire ça. Cherry leva d'ailleurs un visage un peu étonné mais empreint d'un sentiment mêlant douceur, reconnaissance et amitié. Il savait qu'il plaisait aux autres, et c'était d'ailleurs une évidence pour quiconque souhaitait exercer un métier tel que le sien... Mais de son côté, quand il se regardait dans la glace, il ne voyait pas un "beau gosse". Il voyait un jeune mec très maigre que seul un visage avenant et souriant rendait plus agréable à regarder. Mais il n'avait guère envie de manifester ses doutes à ce sujet. L'image qu'il avait de lui-même ne concernait pas Reo, ni personne d'autre.

« J'ai rarement entendu ça en-dehors d'un lit... » murmura-t-il en riant doucement.

En tout cas, Reo avait eu l'air sincère en le disant... Ce qui signifiait que Hazuki aussi, malgré le mépris qu'il éprouvait pour les gays, trouvait Cherry plutôt joli garçon lorsque Reo l'influençait. Cette idée le fit sourire. Finalement, les deux personnalités se haïssaient, mais s'entretenaient l'une et l'autre dans ce rôle d'opposition. Amusé par cette conclusion qu'il en tirait, il se saisit de la main tendue pour se redresser et apprécia le soutien physique du jeune homme à ses côtés. Même s'il savait qu'à l'avenir, il devrait se méfier du borgne si jamais le Général Aobatsu reprenait le dessus, il ne pouvait s'empêcher d'espérer revoir Reo un jour.


_Tu ne m'as pas l'air au meilleur de ta forme il me semble et rester sous la pluie n'est pas une bonne idée. Tu devrais rentrer chez toi à mon avis... Je...Je peux te raccompagner si tu a besoin...

« J'avoue que ton colocataire psychopathe m'a bien crevé... Mais je dois aller au boulot. » murmura-t-il en levant le nez vers le clocher de l'église un peu plus loin, où s'affichait l'heure sur un large cadran. « Mais tu peux m'accompagner à l'hôtel si tu veux... J'ai ma chambre privée là-bas, pour le boulot. Mon client arrivera dans deux heures, ça me laissera le temps de me reposer sous la douche. »

Il prit appui sur Reo et soupira. Quelle flemme... Bosser dans ces conditions serait délicat, mais il n'avait pas le choix. Tetsuo lui avait dit qu'il s'agissait d'un gros contrat et qu'il ne fallait surtout pas perdre cette nouvelle tête dans la haute société de Sasuitachi.

« Ne te vexe pas si je ne peux pas te faire entrer dans ma chambre, cela dépendra du temps que l'on met pour se rendre à l'hôtel. Mais au pire, je t'inviterai à boire un verre ou à manger dans un restaurant. »

Il leva le nez en direction du chemin à emprunter pour parvenir à l'hôtel. Il était temps pour lui d'y aller.

------------------------
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:25    Sujet du message: What the fuck ? [Terminé]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> † Sasuitachi City † -> † Le parc Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com