Index du Forum


 
 Index du ForumS’enregistrerConnexion

:: Blondasse party, bonjour ! ::
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> † Sasuitachi Undergrounds † -> † Les squats -> Yasu
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Yasu
Membre Akabatsu
Membre Akabatsu

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mai 2010
Messages: 136
Age: 22
Faction: Akabatsu
Sexe: Féminin
Sexualité: Bisexuel
Uke ou Seme: Ambi

MessagePosté le: 21/12/2010, 14:58    Sujet du message: Blondasse party, bonjour ! Répondre en citant

La course avait été plus modérée une fois que la maison de Ran eût paru lointaine. Maintenant toujours son frère de sang par le bras, Yasu se contenta d'une allure au pas. La réaction d'Azusa la surprenait encore. Ce n'était pas dans ses habitudes de faire preuve d'une telle violence. Cela ressemblait plus à l'exécution d'un ordre qu'une réelle envie de heurter Ino. Mais comment le prouver ?

Et puis après tout, pourquoi le prouver ? Pour qu'Ino n'ait pas une mauvaise image de son ancien garde du corps ? Pff, cela lui faisait une belle jambe... Ils n'avaient qu'à se démerder entre gays.

Mais dans le fond, l'idée que le jeune leader bleu se méprenne sur l'aîné de sa fratrie ennuyait Yasu.


*On verra ça plus tard, pour l'instant, il faut rassurer la blondasse...*

Elle l'amena vers un lotissement où se dressaient plusieurs immeubles au design très moderne. De l'extérieur, on pouvait deviner à quel point les appartements y étaient vastes et bien éclairés. Tractant un peu plus Ino pour accélérer le pas, Yasu se dirigea vers l'un d'eux et s'engagea dans les escaliers extérieurs. Parvenue au quatrième et dernier étage, elle s'arrêta, songeuse, puis se tourna vers Ino en pouffant de rire :

« J'ai tellement l'habitude de squatter le lit de mes voisines que je ne sais même plus où j'habite ! »

Aussi se mit-elle à fureter les portes où son nom serait indiqué sous la sonnette. Heureusement que le ridicule ne tuait pas !

------------------------
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 21/12/2010, 14:58    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ino Takahashi
Leader Aobatsu
Leader Aobatsu

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2007
Messages: 449
Age: 17
Faction: Aobatsu
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 21/12/2010, 17:15    Sujet du message: Blondasse party, bonjour ! Répondre en citant

~ Dire que les choses étaient allées un peu vite aurait été un euphémisme à son goût. Entre la stupeur qui l'avait envahi au moment où il avait entraperçu Azusa, le violent coup qui lui avait coupé la respiration, les menaces de l'agent bleu puis la course dans les rues... Ino n'avait pas vraiment eu le temps de vraiment calculer ce qui lui arrivait. ~

~ Ce ne fut vraiment que lorsque les bâtiments abritant vraisemblablement des appartements apparurent devant eux qu'il commença à réaliser. ~

~ C'était Azusa. Azusa qui l'avait à moitié agressé. Azusa qui l'avait menacé. Azusa qui pourtant lui avait toujours parut si calme. Pas vraiment effacé mais... Présent en toute discrétion. Et toujours là pour lui. Azusa qui depuis avait eu le culot de l'embrasser, avant de le mettre hors d'état de nuire en quelques secondes. Sans aucun doute, dans un combat à armes égales, le petit blond se rendait compte qu'il n'avait absolument aucune chance contre cet homme qu'il connaissait bien plus mal qu'il ne l'imaginait. Voire même, qu'il ne connaissait pas du tout. ~

~ Probablement fallait-il voir là une preuve de plus de sa jeunesse, de son inexpérience, et de son incompétence. Sinon, il ne serait pas là, à trainer dans les rues de la Souterraine à la suite d'une dissidente ennemie de sa faction. Probablement. Mais pour l'heure... Même s'il tentait de toutes ses forces de récupérer ses capacités de réflexion, Ino était bien trop choqué par ce qu'il venait de vivre pour y parvenir. ~

~ Azusa était dangereux. Très dangereux. Et il cachait bien son jeu. À côté de cela, le soldat Akabatsu Yasu l'avait tiré de là, et l'emmenait vraisemblablement en sécurité. Tant que c'était loin de l'agent bleu, de toute manière, cela ne pouvait décidément qu'être mieux... ~

~ Coincé en territoire ennemi, avec une étrangère issue de cette communauté qu'il opprimait sans relâche depuis des mois, le Leader Aobatsu se sentait minuscule. Misérable. Pathétique.
Avec stupeur, il ouvrit de grands yeux tout en observant la Ruskov à la recherche de son appartement. Maladroit et timide, il l'observa un instant, avant de se diriger de l'autre côté du couloir pour chercher à son tour. Ne serait-ce que pour ne pas rester immobile, ses bras ainsi serrés autour de lui comme pour se donner l'illusion d'un peu de chaleur.
~

« ... Y.. Yasu ? »

~ Il recula un peu, laissant libre accès à la porte. Il soupçonnait vaguement la métisse d'avoir un peu forcé la recherche pour décharger l'ambiance, mais n'aurait su le prouver. De toute manière, il n'était pas en état de grand chose. Même l'allusion à peine voilée de la jeune femme lui avait arraché un sourire au lieu du coup de poing qu'elle aurait logiquement dû mériter. ~

~ Mais pour l'heure, Ino était plus occupé à s'inquiéter pour lui plutôt que des us et coutumes des autochtones. Il était complètement perdu, tant mentalement que physiquement. Comme le lui avait prédit son ennemi juré, très ironiquement.. ~

~ Mais d'ailleurs...
~

« Où est Ran ? »

------------------------
Revenir en haut
Yasu
Membre Akabatsu
Membre Akabatsu

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mai 2010
Messages: 136
Age: 22
Faction: Akabatsu
Sexe: Féminin
Sexualité: Bisexuel
Uke ou Seme: Ambi

MessagePosté le: 22/12/2010, 19:59    Sujet du message: Blondasse party, bonjour ! Répondre en citant

Alors qu'Ino souriait à l'humour scabreux, Yasu le considéra avec un sourcil haussé dans une expression dubitative. Elle s'était attendue à un grognement, une réflexion du genre "pas de ça devant moi". Et non. Il avait souri. Pour la première fois depuis le début de la soirée, et certainement la première depuis longtemps. À son tour, la Ruskov sourit et sentit son visage s'adoucir. Elle partit dans son coin à la recherche de son appartement, se grattant pensivement la tête et manifestant clairement son incapacité à se repérer. Ino s'était plié à la tâche sans rechigner, cherchant à son tour le nom de la jeune femme.

« Au fait, vu que mon nom est étranger et n'a aucune signification, il est écrit en katakana. Les petits bâtons bizarres qui ressemblent à des cure-dents cassés... »

Elle avait encore du mal avec la langue japonaise. Pour elle, un kanji de quinze traits veuillent dire un mot d'une syllabe, c'était un concept qui la dépassait totalement. Mais bon, cela restait une langue facile quand on ne faisait que la parler, et somme toute assez jolie dans sa simplicité.

Mais alors qu'elle cherchait son surnom, Ino le prononça avec hésitation, entre la volonté d'attirer son attention et celle de s'assurer qu'il lisait bien le bon nom. Surprise, elle le rejoignit à une quarantaine de mètres de lui dans l'interminable couloir extérieur qui longeait les portes d'entrée des appartements. Elle sortit ses clés de la poche et joua avec le trousseau en s'arrêtant aux côtés du garçon.


« Tu sais lire le japonais toi ? » s'étonna-t-elle.

Une quinzaine de centimètres les séparant, elle baissa un regard neutre vers le môme avant qu'un rictus n'étirât ses lèvres. Elle tendit une clé vers la serrure et s'arrêta, prise d'un doute affreux. Était-ce la bonne clé ? Elle tenta une première fois mais la clé n'entra pas.

Elle en essaya une deuxième, puis une troisième, et ce ne fut qu'à la quatrième que l'instrument entra entièrement dans la serrure et un déclic se produisit. Elle ouvrit et laissa Ino entrer en premier.


« De souvenir, la déco est sympa et la vaisselle est faite... » s'exclama-t-elle avec un sourire chaleureux.

Elle le suivit et ferma la porte derrière elle, retirant ses chaussures qu'elle n'avait même pas eu le temps de lacer. Elle reconsidéra son appartement et se posa cette question une énième fois, comme elle se la posait toujours quand elle redécouvrait son appartement : Pourquoi ne venait-elle pas plus souvent dans cet appartement décidément très chic et spacieux ?


------------------------
Revenir en haut
Ino Takahashi
Leader Aobatsu
Leader Aobatsu

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2007
Messages: 449
Age: 17
Faction: Aobatsu
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 24/12/2010, 14:54    Sujet du message: Blondasse party, bonjour ! Répondre en citant

~ Si le regard insistant l'avait mis mal à l'aise, le sourire de la Ruskov le détendit légèrement. Au fond, pouvait-il lui en vouloir de sa méfiance? Il restait celui qui les poursuivait et les opprimait, jusqu'à les forcer à se terrer dans ces égouts sales et... Mouais, non en fait. Enfin, les égouts restaient les égouts, mais pour ce qu'il en découvrait alors que Yasu ouvrait enfin la porte de son appartement, les lieux étaient tout sauf sales et insalubres. ~

~ Timide, il osa parcourir la déco d'un rapide coup d'oeil. Suffisamment rapide pour que cela ne lui prenne qu'un instant, et lui donne une idée de la surface totale. Suffisamment également pour qu'il repère les sorties et cachettes éventuelles en cas de problème. Mais bien trop peu pour que le moindre élément de mobilier reste réellement imprimé sur sa rétine.
~

« Calme ou paisible
, murmura-t-il en réponse. Yasu signifie calme ou paisible. Mon père est à moitié japonais, n'oublie pas. Je lis et parle couramment le thaïlandais, aussi. »

~ Pas très intéressant, mais au moins, cela avait eu le mérite de l'occuper le temps qu'il retire ses chaussures à son tour puis suive la jeune métisse jusqu'au salon. Au moins n'avait-elle pas semblé trop chercher ce dernier. Apparemment, sa "plaisanterie" précédente n'en était pas une ; Yasu ne semblait pas passer énormément de temps en ces lieux. Si d'ordinaire, Ino aurait dû renifler devant la perversion d'une jeune femme qui préférait s'inviter dans le lit d'autres personnes de son sexe chaque soir, il se surprit lui-même devant une nouvelle forme de pensée qui ne lui était pas habituelle. ~

« Tu n'aimes pas rester seule ? »

~ Le petit blond ne pu que regretter d'avoir ouvert la bouche. Cela ne le regardait en rien. Et de toute façon, pourquoi poser une telle question ? Pourquoi s'intéresser à elle ? Il n'en avait que faire. ~

~ ... ~

~ Mouais, même l'auto-persuasion était en rade, aujourd'hui.
~

« Voyons le bon côté des choses, soupira-t-il pour lui-même. Au moins, j'ai bien choisi mon jour pour ne pas porter ma tenue habituelle. »

~ Autant penser positif... Aussi ironique que cela pouvait sembler. D'autant que lui-même ne voyait, bien sûr, rien de positif dans tout cela. Ce pantalon noir et cette chemise blanche, il ne les portait que durant sa convalescence dans son bureau, le temps de se remettre avant de retourner sur le terrain. ~

~ Sa convalescence... Dire qu'il la devait à de Ran Yashin qui l'avait poignardé. Et que c'était Azusa qui l'avait secouru, lui recousant une plaie de plus. Et aujourd'hui... La situation inverse s'était produite. Azusa, qu'il commençait à apprécier, à qui il accordait sa confiance, l'avait agressé. Projeté dans un mur, menacé. Et c'était désormais Ran qui le calmait, pendant que Yasu l'avait entrainé en sécurité. ~

~ Il serra les dents pour les empêcher de claquer. Avec la pression qui retombait et tous ces évènements qui lui retombaient sur le coin du museau, il sentait le froid s'insinuer en lui jusqu'à ses os. D'un seul coup, Ino sentait toute la fatigue accumulée au cours de la journée. Sans se faire prier, il s'enfonça dans le canapé, ramenant ses genoux contre lui pour les entourer de ses bas. Moins dans une attitude de défense face à la jeune militante Akabatsu que dans une attitude de repli général.
~

« J'en ai marre... »

~ Sortant son visage de sa cachette, il essuya rapidement l'humidité qui perçait aux coins de ses yeux, avant de s'assoir simplement en tailleur. Il n'avait pas à se plaindre. Il n'avait pas le droit de se plaindre. Quelques soient les évènements, il devait prendre son parti et faire face. Ce n'était pas en chouinant que les choses avanceraient. ~

------------------------
Revenir en haut
Yasu
Membre Akabatsu
Membre Akabatsu

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mai 2010
Messages: 136
Age: 22
Faction: Akabatsu
Sexe: Féminin
Sexualité: Bisexuel
Uke ou Seme: Ambi

MessagePosté le: 28/12/2010, 13:14    Sujet du message: Blondasse party, bonjour ! Répondre en citant

Dans un élan général, Yasu éclaira toutes les pièces de l'appartement. Elle sourit, les poings sur les hanche et le torse bombé, toute fière de la propreté de son appartement... D'ailleurs, c'était certainement l'oeuvre de Ran, car la Ruskov, bien que soigneuse, n'était pas aussi maniaque que son petit frère. Mais ça, Ino n'avait pas à le savoir. Autant faire bonne impression, non ? Après tout, le louveteau était Taïwanais. L'exploiter était donc parfaitement normal et inscrit dans ses gènes.

« Calme ou paisible... Yasu signifie calme ou paisible. Mon père est à moitié japonais, n'oublie pas. Je lis et parle couramment le thaïlandais, aussi. »

La jeune femme s'étouffa presque et se dirigea vers la cuisine pour se servir un verre de jus d'orange. Elle en fit un pour Ino et invita le gamin à la rejoindre au comptoir de la cuisine américaine.

« Une chose est sûre, je n'ai pas choisi ce mot pour sa signification. C'est juste que quand Azusa a réussi à approcher la petite moskovine terrifiée que j'étais, il a été tellement incapable de prononcer mon nom que j'ai décidé de le contracter au maximum. »

Elle laissa son verre de jus d'orange et d'un geste de la tête, elle incita Ino à la suivre pour lui faire découvrir le reste de l'appartement. Elle présenta les pièces de façon très simple. Après tout, ce n'était qu'un appartement et non pas une petite maison-lotissement comme Ran possédait. Elle montra donc la salle d'eau qui comprenait un coin buanderie, les toilettes dans une pièce annexe indépendante, puis la chambre.

Simplicité, design moderne, son appartement était tout sauf traditionnel.


« Tu n'aimes pas rester seule ? »

La question posée avec tant de naturel malgré la réserve d'Ino fit rire Yasu. En se massant la nuque, elle referma la porte de la chambre et prit les deux verres de jus d'orange pour les amener dans le salon.

« Je déteste être seule. J'en ai tellement chié à Moscou qu'aujourd'hui, je veux répandre la joie, la bonne humeur, et profiter de ma jeunesse. Les seuls moments où je ne veux vraiment voir personne, c'est après avoir fait l'amour. Je me rhabille vite fait, je vais dehors et je me fume une clope. Là, j'aime vraiment être seule. »

Bon, parler de sexualité n'étais pas au programme, aussi ne s'étendit-elle point sur le sujet. Après tout, ce genre de discussion ne devait pas avoir lieu devant un inconnu, a fortiori un membre de la famille.

D'ailleurs, Ino commençait à se recroqueviller sur lui-même, geignant et retenant ses larmes. Désemparée, Yasu ne put réprimer un soupir et elle posa ses coudes sur ses genoux, son menton calé entre ses mains jointes et son regard noir posé fixement sur la silhouette frêle de son frère.


« Tu ne l'as pas volée celle-là. Mais je conçois que voir Azusa dans cet état de colère puisse choquer. Si Ran est resté auprès de lui pour le calmer, c'est bien parce qu'il savait que lui seul serait capable d'apaiser Azu. »

Elle leva la tête vers la fenêtre et souffla dans un sentiment d'apathie.

« Tu te sens trahi, c'est normal. Ton père t'a trahi, ton ami t'a trahi. Mais dis-toi que la position d'Azusa n'a jamais été évidente. Oui, il a été violent tout à l'heure. Mais ton père lui a certainement donné ces directives. Azusa est l'aîné de notre fratrie. Il se sent responsable de Ran et de ses actes. Si notre frère fait une erreur, il s'empresse de la corriger pour éviter que ton père ne convoque Ran à son bureau. Mais il se sent également responsable de tes actes, car ta franchise et ta volonté de bien faire ont été des qualités admirables pour lui. »

Elle quitta la fenêtre du regard et fixa à nouveau son petit frère de sang, le considérant soudain tout autrement. Un peu troublée, elle se racla la gorge et murmura :

« Vu ton caractère, tu ne lui pardonneras pas avant un bout de temps. Mais essaie de te dire qu'Azusa n'a jamais été que le pion préféré de ton père. Ce que tu reproches à Azusa, c'est ce que tu dois reprocher à ton père. Dans le fond, Azusa est un grand fêtard qui aime rire et qui ne souhaite que le bonheur de ceux qu'il aime. Et tu en fais partie, même si tu n'es pas prêt à concevoir l'idée d'une "famille d'adoption". »

Voilà qui était dit. Elle se leva pour aller chercher quelques biscuits apéritifs et les poser sur la table basse.

« Allez, tu vas t'en sortir de ce cauchemar... Repose-toi cette nuit, ça te fera du bien, je te laisserai mon lit. »

------------------------
Revenir en haut
Ino Takahashi
Leader Aobatsu
Leader Aobatsu

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2007
Messages: 449
Age: 17
Faction: Aobatsu
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 28/12/2010, 19:39    Sujet du message: Blondasse party, bonjour ! Répondre en citant

~ Il l'avait suivi sans rechigner durant la visite guidée, s'étonnant de la facilité de cette jeune fille à dévoiler son appartement autant que ces quelques détails de son passé. Comment pouvait-on avoir eu une vie difficile et vouloir répandre la joie ? Comment pouvait-on le vouloir ? Autant la guerre était une suite "logique" à un passé difficile, autant cela... ~

~ Ino ne pouvait que se demander si, de son côté, il aurait eu la même force de caractère. Mais la question était idiote, puisqu'il ne le saurait jamais. Sa vie avait toujours été aisée. Surtout comparé à ce genre d'antécédents familiaux particulièrement lourds. Orpheline échappée d'un pays pour s'enfuir dans un autre et être recueillie par un chef renégat en pleine guerre... On avait vu mieux, comme passif. ~

~ Au moins la jeune fille avait-elle répondu à sa question. Question qui l'avait surpris lui-même, et dont la réponse l'embarrassa au point de lui faire détourner le regard. Il n'avait que dix-sept ans et se savait immature sur beaucoup de points. Notamment celui-ci. Aussi lui fut-il reconnaissant de ne pas plus s'attarder sur ce sujet. Cependant, la suite de la conversation ne devait pas lui plaire davantage. ~

~ Le petit blond serra les dents tout au long du discours, retenant ses larmes tandis que les pensées se bousculaient à nouveau dans sa tête. Azusa aurait agi contre son gré ? Ce qui signifiait alors que c'était son père qui avait ordonné cette mise en scène. Une mise en scène violente, mais apparemment essentielle pour Takahashi Senior. Comme si celui-ci estimait qu'une bonne démonstration vaudrait mieux que des mots avec son fils. Ou comme s'il ne jugeait pas utile d'essayer de lui parler directement. ~

~ Mais une fois de plus, encore fallait-il que toutes ces histoires de complots soient véridiques. Malgré toutes les incohérences ou tous les éléments douteux qu'il avait pu recevoir, Ino ne pouvait s'empêcher de combattre cette éventualité de toutes ses forces. Tant qu'il n'aurait pas une preuve ultime ne pouvait prêter à confusion, il serait incapable d'accorder pleine fois à ces rumeurs. Il ne le pouvait tout simplement pas. Même s'il fallait admettre que tout devenait d'un coup plus logique si l'on partait du principe que toute cette histoire soit vraie. ~

~ Mais quelle le fut ou non, cela n'expliquait pas grand chose pour le cas d'Azusa. L'agent s'était montré si différent, en l'espace de quelques heures à peine... Difficile dans ces cas-là de démêler le vrai du faux, et d'accorder encore le bénéfice du doute à un homme qui, au bout du compte, se foutait de lui depuis des mois.
~

« Il n'est pas mon ami, fit le petit blond tout en reposant son verre devant lui dans un geste plutôt brusque. Comment pourrait-il l'être ? Il m'a menti, depuis le premier jour. Comment un homme qui se fait passer pour ce qu'il n'est pas, qui s'amuse à m'embrasser en pleine rue, et fini par m'éclater contre un mur pourrait-il être mon ami ? »

~ Sans trop savoir pourquoi, Ino se sentir rougir légèrement. Il n'aurait pas dû lui en parler. Il regrettait déjà. Il s'était senti moins honteux et embarrassé lorsqu'il s'était confié à Ran. Mais ses regrets n'auraient plus rien changé. Et même s'il était d'un tout autre ordre, le baiser imposé par l'espion bleu lui paraissait au moins tout aussi violent que les coups portés dans l'appartement du Leader Akabatsu. Alors un peu plus paumé ou un peu moins... ~

~ Quelque part, Ino se prenait à espérer que quelqu'un lui expliquât. Lui expliquât ce qu'était le véritable visage d'Azusa. Pourquoi il avait agi comme il l'avait fait, au lieu de l'affronter directement. Pourquoi, aussi, son père ne lui avait pas tout de suite parlé de ses véritables objectifs. Si vraiment tout cela était vrai, et si Ino l'avait su plus tôt, jamais il ne se serait mêlé de quoi que ce soit. Il serait resté bien tranquillement en Angleterre. À faire quoi, il ne savait pas trop, mais en tout cas, il ne se serait jamais occupé des affaires de Sasuitachi. ~

~ Certes, Ran et Yasu tentaient de lui expliquer. Mais ce n'était pas tout à fait... Ils restaient des ennemis, qui avaient tout intérêt à semer le trouble dans son esprit. De plus, Azusa était leur frère. Mais à côté de cela, Ino ne sentait aucune tentative de manipulation dans leur attitude. Et quand bien même... Il s'en fichait presque. Ses nerfs étaient mis à rude épreuve, et il avait trop de mal à s'y retrouver dans tout cela pour réellement s'inquiéter. Pas autant qu'il aurait dû, en tout cas. ~

~ Alors de là à imaginer qu'Azusa, l'espion qui venait de lui enfoncer le canon de son arme dans la bouche à peine un quart d'heure plus tôt, le considérait presque comme un "petit frère d'adoption", comme disait Yasu...
~

« Tu n'es pas obligée de me laisser ton lit
, refusa-t-il aussi délicatement qu'il en était capable. Je ne devrais déjà même pas être là, alors je ne vais pas en plus te chasser de ton lit. »

~ Il hésita un instant, se mordillant la lèvre inférieure tandis qu'il cherchait ses mots, le regard perdu dans son jus d'orange.
~

« Tu penses sincèrement qu'il a fait ça contre son gré ? »


~ Pas qu'il était prêt à l'admettre de son côté... Mais il se posait tout de même la question de savoir ce qu'en pensait réellement la Ruskov.
~

------------------------
Revenir en haut
Yasu
Membre Akabatsu
Membre Akabatsu

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mai 2010
Messages: 136
Age: 22
Faction: Akabatsu
Sexe: Féminin
Sexualité: Bisexuel
Uke ou Seme: Ambi

MessagePosté le: 10/01/2011, 19:56    Sujet du message: Blondasse party, bonjour ! Répondre en citant

Décidément, les mômes, c'était pas son truc... Et dire que Katena parlait d'elle comme une future tante pour ses enfants. Il fallait espérer que ceux-ci ne soient pas du genre pleurnichard ! Mais pour la défense d'Ino, il avait toujours vécu dans l'or et la soie, avec un entraînement dur et une éducation austère. De quoi en faire un chaton échaudé qui craignait l'eau froide. En l'occurrence, l'eau froide ici était la population de Sasuitachi Underground.

« Ne joue pas non plus les martyrs, Ino... Reconnais que tu as été infect avec Azusa. Et s'il avait vraiment été contre toi, il n'aurait pas fait tout ça pour toi. Le jour où Ran a été violé, c'est avec toi qu'il était. Alors qu'ils avaient prévu une soirée ensemble et qu'il a décommandé pour rester auprès de toi. »

Faire culpabiliser Ino n'était peut-être pas la meilleure solution, mais Yasu n'avait rien d'une psychanalyste et elle balançait ses pensées de façon très directe, sans prendre de gants ni penser aux impacts qu'elles pouvaient avoir.

« Apprendre cela, c'est suffisant pour accabler un grand frère de tous les remords. Il a fait plus que son devoir en te surveillant alors que tu étais tiré d'affaire. Pendant ce temps-là, notre cadet se faisait mutiler, et c'est moi qui ai été le chercher dans les toilettes du bar complètement repeintes de sang. »

Mais comment un fils unique pouvait comprendre les liens fraternels ? Surtout que vu de l'extérieur, ces trois zigotos étaient tous adoptés sans exception. Donc aucune raison de se sentir liés alors qu'ils n'avaient même pas le sang en commun. Et pourtant, ce trio infernal était certainement plus uni que bon nombre de fratries issues d'un géniteur commun.

« Tu penses sincèrement qu'il a fait ça contre son gré ? »

« Évidemment... C'est ton père qui le lui a demandé. Maintenant que j'y pense, il me l'a clairement sous-entendu au téléphone tout à l'heure. La seule chose qu'Azusa n'ait jamais fait contre son gré, c'est de te venir en aide et de tenter de gagner ta sympathie. C'est un type bien... Le meilleur parti qu'un père soucieux pourrait souhaiter à sa fille. Mais il est résolument gay... Dommage, une descendance de lui n'aurait pas été du luxe dans ce monde pourri. Des gens bien comme ça, ça manquera. »

Elle avait parlé d'un ton assez neutre, les yeux perdus dans le vague. Elle se tourna vers Ino et lui sourit avec une grande douceur.

« Laisse-lui une seconde chance... Il vaut le coup. » Elle s'étira de tout son long et marmonna finalement : « T'inquiètes, prends mon lit ! Au pire, si j'ai du mal à dormir sur le canapé, je dormirai avec toi. Me regarde pas comme ça, je vais pas te violer ! Déjà j'aime pas les blondes, et en plus t'es un môme... Et un mec de surcroît. »

Un petit clin d'oeil complice, et elle se servit un autre verre de jus d'orange, lui en proposant un à son tour.

------------------------
Revenir en haut
Ino Takahashi
Leader Aobatsu
Leader Aobatsu

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2007
Messages: 449
Age: 17
Faction: Aobatsu
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 25/01/2011, 19:33    Sujet du message: Blondasse party, bonjour ! Répondre en citant

~ Il n'en fallut guère plus pour que Ino se redressa, hérissé comme un coucou à l'approche de la ponte. Lui, jouer les martyrs ? Vexé et blessé, le petit blond détourna la tête dans une autre direction tout en serrant les dents. Sans doute, oui. Il s'était beaucoup trop plaint ces dernières heures. Et à des ennemis, qui plus est. Il avait véritablement touché le fond, là. ~

~ Certes oui, il avait été odieux. Il le reconnaissait lui-même. Mais moins quand même ces derniers temps. Il était même devenu poli, à défaut de vraiment aimable. Mais il avait vraiment fait des efforts. Ce qui ajoutait d'autant plus à son sentiment de trahison et d'échec. Échec, car il s'était fait avoir sur toute la ligne. Et le fait qu'il commençait tout doucement à presque apprécier cet espion en rajoutait d'autant plus.
~

« Je ne lui ai jamais demandé de me baby-sitter toute la nuit, tint-il à signaler. Il était libre de partir dès lors qu'il m'avait soigné, je ne l'ai obligé à rien ! »

~ Et quoi, alors ? Il devait se sentir coupable ? Peut-être devait-il même se sentir coupable des actions du général bleu ? Et puis quoi, encore ? Ce n'était pas sa faute. Même si à l'époque, il s'était senti vaguement mal à l'aise à ce sujet. Il n'y pouvait rien. Il n'avait jamais obligé Azusa à l'héberger toute une nuit. Ni à rester avec lui. Ni à le veiller toute la nuit alors que Ran l'avait poignardé avec son propre couteau. ~

~ Non, en effet. Il ne l'avait jamais obligé à rien. Azusa avait fait tout cela de lui-même. Il l'avait aidé parce qu'il le voulait. ~

~ ... ~

~ Soupirant, un peu plus calme malgré tant de contradictions qu'il ne comprenait pas, Ino releva un regard surpris vers son hôtesse.
~

« Lui accord une seconde chance ? ... Pourquoi ? »


~ Azusa était un espion découvert. Lui accorder une seconde chance ? Mais une seconde chance de quoi ? Ils n'étaient plus collègues, ne l'avaient jamais été. Il n'y avait pas vraiment de seconde chance à offrir sur ce plan. Alors quoi ? Une seconde chance d'être amis ? Avec ce qu'il venait de vivre, Ino n'avait pas tout à fait l'impression que c'était ce que souhaitait l'agent bleu. D'autant que lui-même ne le souhaitait pas du tout, par ailleurs. Entre la trahison, les mensonges, et le reste... ~

« T'inquiètes, prends mon lit ! Au pire, si j'ai du mal à dormir sur le canapé, je dormirai avec toi. Me regarde pas comme ça, je vais pas te violer ! Déjà j'aime pas les blondes, et en plus t'es un môme... Et un mec de surcroît. »

~ Décidément, la jeune femme avait un humour des plus étranges. Sans vraiment répondre, Ino attrapa simplement son verre de jus d'orange, qu'il vida à petites gorgées après avoir remercié la Ruskov. Bon, celle-ci lui paraissait un brin moins inquiétante, à présent. Mais le blondinet ne s'en sentait pas plus fier pour autant, face à elle.
~

« Je crois qu'il s'en remettra si je ne lui parle plus. Il a vingt-cinq ans, j'en ai dix-sept. Vu mon âge, ce n'est pas ma conversation qui va l'intéresser. »


~ Yasu l'avait dit ; il n'était qu'un môme. De faction ennemie, qui plus est. Azusa et lui n'avaient rien en commun pour devenir amis, et ce même dans le cas improbable où tous deux l'auraient souhaité. ~

~ Par contre... Si vraiment, l'agent bleu n'avait pas agit de son propre chef, cela signifiait qu'il avait effectivement reçu ces ordres... Mais jusqu'où tout cela allait-il ? Difficile de le savoir. Yuuto Allan Takahashi aurait-il véritablement eu le mauvais goût de demander à un espion d'enfoncer le canon de son arme dans la bouche de son fils unique ?
~

« Nous n'avons aucune raison de nous côtoyer. Et ce n'est pas la façade qu'il m'a présenté pendant des mois qui me fera changer d'avis... Parce que si le vrai Azusa est celui que j'ai découvert aujourd'hui, je n'en voudrai même pas comme concierge ! »

~ Méprisant, dangereux. Qui en plus de l'avoir agressé, avait osé l'embrasser... Non, rien ne pouvait justifier une quelconque seconde chance. Rien. D'autant qu'il lui en voulait bien plus pour ce baiser volé que pour son attaque. Au moins, l'attaque, c'était tout à fait prévisible de la part d'un ennemi. ~

~ Silencieux, Ino porta inconsciemment la main à ses lèvres. Quand même, il n'aurait jamais imaginé qu'embrasser était comme cela... ~

~ Rougissant soudain en réalisant son geste, le petit blond se griffa légèrement la lèvre, comme pour en chasser le souvenir qui s'y attardait, avant de plaquer résolument ses mains entre ses genoux. De toute manière, il n'en avait plus rien à faire, de cette histoire. Il allait chasser l'espion bleu des bureaux, et s'assurer qu'il ne puisse jamais y remettre les pieds. ~

------------------------
Revenir en haut
Yasu
Membre Akabatsu
Membre Akabatsu

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mai 2010
Messages: 136
Age: 22
Faction: Akabatsu
Sexe: Féminin
Sexualité: Bisexuel
Uke ou Seme: Ambi

MessagePosté le: 29/01/2011, 18:30    Sujet du message: Blondasse party, bonjour ! Répondre en citant

« Nous n'avons aucune raison de nous côtoyer. Et ce n'est pas la façade qu'il m'a présenté pendant des mois qui me fera changer d'avis... Parce que si le vrai Azusa est celui que j'ai découvert aujourd'hui, je n'en voudrai même pas comme concierge ! »

Yasu ne put s'empêcher de poser sa main sur le front en une attitude fatiguée. Elle soupira et s'étira, comme pour se libérer de toutes les tensions accumulées dernièrement. Comment expliquer les choses simplement pour qu'Ino puisse comprendre que non, l'espion n'était pas un fou-furieux de la gâchette ? Elle se demandait si, l'espace d'un instant, elle ne lui avait pas parlé en russe pour qu'il soit aussi bouché.

N'avait-elle pas expliqué que toute cette mésaventure avait été cousue de fil blanc ?


« Depuis tout à l'heure, je suis en train de te dire qu'Azusa est tout le contraire de ce que tu as vu ce soir. Hormis le fait qu'il ait prétendu être Aobatsu pour sa couverture, il a toujours été un farfelu qui aime plaisanter et passer du bon temps avec ceux qu'il aime. Celui que tu as connu à tes côtés pendant tous ces mois était le vrai Azusa. »

Observatrice, elle regardait Ino se renfermer, se replonger dans ses derniers souvenirs. Nul doute qu'il était choqué et qu'il en voulait à Azusa... Peut-être même plus qu'à son propre père qui était pourtant son géniteur et la source de cette trahison. Mais paradoxalement, il se remémorait quelque chose, sans doute ce baiser échanger dans la rue...

« Tu peux lui en vouloir de t'avoir caché la vérité, mais s'il n'avait pas été aussi discret, tu n'aurais jamais accepté de parler à Azusa et de découvrir ses qualités. Et si tu es autant affecté ce soir, c'est que forcément tu l'appréciais. »

Là, elle touchait fort et elle le savait. Ino n'accepterait pas aussi facilement d'avouer sa sympathie pour autrui, a fortiori envers un traître. Enfin au vu de son trouble en se touchant les lèvres, il n'y avait peut-être pas que de la sympathie. Mais bon, ce n'était pas le moment de le charrier là-dessus.

« C'est pour ça que je te parle de lui laisser une deuxième chance. Par son double-jeu, il sera un soutien efficace pour toi, car il est le seul en mesure à te protéger de ton père. Il faut savoir que Takahashi ne voudra jamais se séparer de lui, tu ne pourras pas l'éliminer de l'échiquier à ta guise. La preuve en est que c'est toi que ton père a souhaité évincer par le biais d'Azusa. »

La vérité serait cruelle, mais il fallait qu'Ino apprenne à s'ouvrir aux autres et à comprendre que tout le monde n'était pas forcément "ennemi".

------------------------
Revenir en haut
Ino Takahashi
Leader Aobatsu
Leader Aobatsu

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2007
Messages: 449
Age: 17
Faction: Aobatsu
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 29/01/2011, 19:49    Sujet du message: Blondasse party, bonjour ! Répondre en citant

~ Les dents serrées d'une émotion difficilement contenue, Ino attendit quelques secondes, avant de se redresser. Puis de se rassoir. Et encore se redresser. Avant de se laisser tomber contre l'accoudoir du canapé, se collant tout contre, doigts fermés sur sa paume jusqu'à en faire blanchir leurs jointures. ~

~ Il avait envie de crier un bon coup, de tout plaquer, et de partir d'ici, où Azusa pouvait très bien revenir. Mais il ne voulait pas retourner au manoir. Outre son père, il aurait l'impression de sentir encore la présence de l'espion bleu dans sa chambre. Or, il ne voulait rien voir qui lui rappela cette double trahison. Tant de son géniteur que de son infirmier. ~

« Tu peux lui en vouloir de t'avoir caché la vérité, mais s'il n'avait pas été aussi discret, tu n'aurais jamais accepté de parler à Azusa et de découvrir ses qualités. Et si tu es autant affecté ce soir, c'est que forcément tu l'appréciais. »

~ Agacé par sa propre impuissance, le petit blond se retourna une nouvelle fois sur place. Il avait l'impression de tourner en rond. Yasu, par ses paroles, soulevait des émotions aussi diverses que violentes qu'il avait du mal à contrôler, ou même à comprendre.
~

« Qu'en sais-tu ? Je te parle bien, à toi, non ? À Ran aussi. Pourquoi est-ce que ça aurait été différent avec "lui" ? »

~ Il soupira. Sa hargne le fatiguait lui-même, parfois. D'autant que là... Même lui ne pouvait que reconnaître une certaine justesse dans les paroles de la Ruskov. ~

« C'est bien pour ça que je lui en veux... » murmura-t-il tout bas, le visage dissimulé sous ses mèches blondes.

~ C'était bien parce qu'il commençait à apprécier Azusa et à avoir une certaine amitié pour lui que cette trahison le blessait et le décevait autant. Se faire passer pour quelqu'un qu'il n'était pas... Lui mentir en plein visage, le laisser cracher sa haine sur un peuple qu'il n'admettait pas alors que lui-même, en tant qu'espion Akabatsu, en faisait partie... Tolérance ou foutage de gueule, difficile de le savoir. Le mauvais côté d'Ino penchait plutôt pour la seconde solution. Même si l'autre côté lui murmurait tout bas que la première collerait peut-être mieux au caractère de l'agent bleu. ~

~ Dans tous les cas... Cela ne changeait plus grand chose. Le résultat était le même. ~

~ Mais les dernières paroles de Yasu furent pour lui un véritable coup de poignard. Bien pire que celui que Ran Yashin lui avait porté, deux semaines auparavant. Car le pire... C'est que tout se tenait. Tout était logique. N'importe quel chef aurait agi de la sorte. ... N'importe lequel, vraiment ? ... Même envers son propre fils ? ~

~ Mais là était très certainement la nuance. Yuuto Allan Takahashi était Maire avant d'être père. Et cela, Ino l'avait toujours su. ~

~ Silencieux, il entoura ses jambes de ses bras. Pour son père, il passait même après leurs "ennemis".
~

« En gros... Soit je la ferme, soit je suis au chômage... Soit pire. »

~ Il lisait désormais parfaitement la menace. D'autant plus que l'espion l'avait prévenu ; s'il l'ouvrait... Le Maire n'hésiterait pas à le faire abattre. ~

~ C'était aussi simple que cela.
~

------------------------
Revenir en haut
Yasu
Membre Akabatsu
Membre Akabatsu

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mai 2010
Messages: 136
Age: 22
Faction: Akabatsu
Sexe: Féminin
Sexualité: Bisexuel
Uke ou Seme: Ambi

MessagePosté le: 02/02/2011, 18:11    Sujet du message: Blondasse party, bonjour ! Répondre en citant

« C'est bien pour ça que je lui en veux... »

Avec un visage tout attendri, Yasu l'observait se replier sur lui-même en faisant un aveu difficile à accepter. Ino portait bien son nom. Il était innocent et vierge, dans le sens où il n'avait jamais rien connu des rapports sociaux avant d'arriver dans cette ville. Froid, militaire et ordonné, il s'était imposé à son armée et avait fait preuve d'un sang-froid incroyable... Oubliant parfois que c'était des hommes et non des machines qu'il contrôlait.

Mais dans l'intimité, en compagnie d'Azusa, il avait découvert que même en guerre, on pouvait rire, se montrer chaleureux et tisser des liens de complicité. C'était pourquoi il était d'autant plus déçu d'avoir appris qu'Azusa n'était pas de son camp. Comme si cette fatalité lui interdisait de le revoir. Mais bon, on n'était pas non plus dans Roméo et Juliette avec le conflit entre les Capulet et les Montaigu, hein !


« Ah la la... C'est compliqué l'amour hein ? »

Et avant qu'Ino ne s'offusque, elle lui balança un coussin pour le chahuter un peu. Après tout, il en avait gros sur la patate, et le soulager un peu de tout ça était certainement la meilleure idée qu'elle pouvait avoir.

« En gros... Soit je la ferme, soit je suis au chômage... Soit pire. »

« Soit tu choisis de prendre la relève de ton père plus tard, et tu participes au conflit de façon stratégique pour l'économie de la ville. Tout ce que ton père veut, c'est que Sasuitachi soit en autarcie. Mais il ne sera pas éternel... »

Et cela ne l'étonnait pas d'imaginer Allan commencer à sérieusement s'alarmer sur le fait de trouver un successeur digne de lui. Or qui d'autre que son fils pourrait faire l'affaire ? Il avait peut-être pensé à Azusa, mais ce dernier refuserait de tenir les rênes d'une ville. Azusa était l'ombre du Maire. En aucun cas cela ne l'intéressait de se révéler au grand jour.

Sans compter que cela lui ôterait toute possibilité de continuer l'espionnage.


« Allez, essaie de positiver. La pilule est dure à avaler, mais c'est mieux ainsi, et tu seras d'autant plus efficace quand tu reprendras ton boulot. Ton père ne peut pas te remplacer, car pour justifier ton renvoi, il n'a aucun élément concret. Tu as eu des succès immenses qui ont largement comblé les défaites que tu as essuyées. »

Elle jouait avec un autre coussin, sa garde complètement baissée.

------------------------
Revenir en haut
Ino Takahashi
Leader Aobatsu
Leader Aobatsu

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2007
Messages: 449
Age: 17
Faction: Aobatsu
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 02/02/2011, 19:53    Sujet du message: Blondasse party, bonjour ! Répondre en citant

~ Il n'avait pas eu le temps d'ouvrir la bouche pour protester qu'il se prenait déjà un coussin en plein dans le nez. Boudeur et faussement vexé, Ino en profita pour garder l'objet du crime bien à l'abri dans ses bras, tout contre son torse. ~

« Tout ce que ton père veut, c'est que Sasuitachi soit en autarcie. Mais il ne sera pas éternel... »

~ Les yeux baissés sur son coussin, Ino pesa soigneusement ses mots. Il n'avait qu'une question à ce sujet. Une question simple, mais qui n'appellerait sans doute qu'une réponse aussi compliquée et tordue que Yuuto Allan Takahashi lui-même. Ou pas de réponse du tout. Mais s'il y en avait une, elle ne pourrait qu'être aussi sinueuse et inaccessible que l'esprit tordu et vicieux de celui qui en était à l'origine. ~

« Si c'est vraiment son but, pourquoi ne pas m'avoir tout de suite éduqué dans ce sens ? S'il cherche un héritier, ce n'est pas à moi qu'il destine ce poste. C'est évident. »

~ Il avait beau tourner la situation dans tous les sens, il ne voyait qu'une seule possibilité ; c'était Azusa qui prendrait la place de Maire. Si Takahashi Senior y était décidé, l'espion bleu n'aurait pas son mot à dire. ~

~ Mais lui, alors ? Que deviendrait l'actuel Leader Bleu ? Mieux valait sans doute ne pas y penser. Il verrait déjà comment les choses allaient se passer maintenant qu'il "savait". ~

~ Yasu avait beau dire, Ino n'avait pas oublier les paroles d'Azusa. "Si tu ouvres ne serait-ce qu'une seule fois ta gueule à propos des issues vers la Souterraine, je peux te garantir que je tirerai la prochaine fois. Et la dernière image de tes yeux sera mon visage éclaboussé par ton sang." La situation était claire. Et le petit blond ne doutait pas un seul instant l'agent parfaitement capable de mettre sa menace à exécution. Surtout sous ordre du Maire. ~

~ ... ~

~ C'était pas très joyeux, tout ça. Avisant du coin de l'oeil son hôte qui se relâchait sur son siège, Ino n'hésita pas un instant. Le message était trop tentant pour ne pas y répondre. Sans pitié, il renvoya son coussin à l'envoyeur. ~

~ Il se découvrait trahi, tant par un ami qu'il appréciait que par son père. Tout ce qui lui restait pour lui remonter le moral, c'était une Ruskov blonde ennemie excitée de la gâchette. La vie était décidément étrange.
~

« Dis donc, la pédophile. Tu as un lit deux places, au moins ? »

~ Autant passer aux choses concrètes. Ressasser ne servait à rien. ~

------------------------
Revenir en haut
Yasu
Membre Akabatsu
Membre Akabatsu

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mai 2010
Messages: 136
Age: 22
Faction: Akabatsu
Sexe: Féminin
Sexualité: Bisexuel
Uke ou Seme: Ambi

MessagePosté le: 03/03/2011, 19:32    Sujet du message: Blondasse party, bonjour ! Répondre en citant

« Si c'est vraiment son but, pourquoi ne pas m'avoir tout de suite éduqué dans ce sens ? S'il cherche un héritier, ce n'est pas à moi qu'il destine ce poste. C'est évident. »

La Ruskov secoua négativement la tête. Décidément, ce gamin était un fonceur. Il devait au moins être du signe du Bélier ou du Taureau pour tirer des conclusions aussi hâtives sans laisser la moindre chance à son paternel. Mais heureusement, Yasu était quand même de bonne nature, et surtout bien placée pour avoir le fin mot de l'histoire et le lui dévoiler.

« Quand tu es parti en Angleterre avec ta maman, ton père était encore dans l'optique d'une éradication totale des homosexuels. Seulement, Katsutoshi a eu un jour le culot de s'imposer dans son bureau... Et je pense qu'il en a imposé. Assez en tout cas pour changer la politique de ton père. Ils ont collaboré pour l'économie de la ville. »

Elle se leva à nouveau pour aller chercher quelque chose à grignoter et elle rapporta des petits gâteaux sablés afin d'accompagner le jus d'orange. Elle se sentait à l'aise... Sans pour autant sous-estimer Ino, elle avait l'impression qu'il ne tenterait rien contre elle. Parce que ce gamin avait toujours une attitude très fair-play. Il ne cherchait jamais à profiter d'une situation. Or là, il n'avait pas grand chose à faire pour éliminer l'un des piliers d'Akabatsu.

Elle se sentait tellement bien qu'elle en baissait sa garde, ne se doutant pas du crime qu'allait commettre Ino. Un coussin implacable atteignit son visage et elle en glissa du canapé, les fesses sur le sol.


« Oh le fourbe ! Ça m'apprendra à vanter mentalement tes qualités ! »

« Dis donc, la pédophile. Tu as un lit deux places, au moins ? »

« C'est un lit trois places. Pourquoi, j'en sais rien... C'était ma lubie, je voulais un trois places. Pourtant, c'est pas comme si je les utilisais souvent. Mais entre nous, quand Ran dort, il prend au moins deux places à lui tout seul. »

Comprenant par ce message qu'Ino sentait la fatigue alourdir ses épaules, Yasu se leva et l'invita à la suivre dans la salle de bain. Elle lui proposa un tee-shirt et un caleçon appartenant à Ran.

« N'hésite pas à rester sous le jet d'eau chaude si ça peut te détendre. J'irai à la douche après toi. »

Elle lui sourit et le laissa seul dans la salle de bain.

------------------------
Revenir en haut
Ino Takahashi
Leader Aobatsu
Leader Aobatsu

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2007
Messages: 449
Age: 17
Faction: Aobatsu
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 06/05/2011, 01:23    Sujet du message: Blondasse party, bonjour ! Répondre en citant

~ Cela faisait beaucoup de choses à comprendre, et à assimiler. L'étrangeté de sa situation n'échappait pas au jeune Leader, pas plus que son ironie mordante. Jamais il n'aurait pu avoir une telle conversation si les choses ne s'étaient pas déroulées de cette façon. Azusa, sa trahison. Son baiser. Sa violence. Ses mensonges. ~

~ À présent, Ino se trouvait face à la soeur de cette homme qui l'avait trompé. Et celle-ci lui expliquait que la situation était encore encore plus compliquée qu'elle le paraissait déjà. Certes, le blondinet ne pouvait la croire sur simple parole. Du moins, son côté militaire ne le pouvait pas. Mais d'un point de vue plus profond... Il savait qu'il avait des explications à demander au Maire. ~

~ Car Yuuto Allan Takahashi était Maire avant d'être père, et cela, son fils l'avait compris depuis bien longtemps. Le devoir avant tout. Enfin... À en croire la jeune femme, la donne avait quelque peu changé avec l'intervention du premier Leader Akabatsu. Le père de Ran, Yasu et... Azusa. ~

~ Azusa, avec ses yeux à peine plus foncés que les siens, et ses cheveux teints de la même couleur. Azusa, toujours patient, qui l'avait secouru. Qui l'avait écouté des mois durant insulter et mépriser les homosexuels. Qui l'avait regardé les arrêter, les persécuter. Qui s'était laissé crier dessus. Qui lui avait crié dessus, quand il le fallait. Qui l'avait laissé approcher lentement, à son rythme. Jusqu'à nouer une certaine confiance, puis finalement un début d'amitié des plus fragiles, mais bien présent. ~

~ Azusa qui était en réalité un membre important d'Akabatsu, puisqu'il était le frère même du Leader actuel et le fils du précédent. Qui l'avait embrassé pour le masquer à la vue des soldats de sa propre faction. ~

~ Et qui lui avait ensuite enfoncé le canon de son arme dans la bouche pour le menacer. ~

~ Un espion, mais pas un espion ordinaire. Un espion à la solde des deux camps, chargé dans tous les cas d'avoir un oeil sur le Leader Aobatsu. Afin de contrôler qu'il ne soit ni trop efficace, ni pas assez. Dans tous les cas, un espion à la solde d'une unique personne, puisque tout le monde ici semblait servir, quelque en soit la raison, les seuls et uniques intérêts de Yuuto Allan Takahashi. ~

~ Et si un jour, les intérêts de Yuuto Allan Takahashi passait par l'éviction de son fils ? Les menaces d'Azusa à ce sujet ne laissaient pas planer grand doute. Ran Yashin passerait bien avant Ino Takahashi. ~

~ ... ~

~ Non. Mieux valait ne pas repenser à tout cela. Pas maintenant. Il devait se contenir. Se calmer. Prendre le temps d'en parler à son père avant d'aller plus loin. ~

~ Sans vraiment s'en rendre compte, le petit blond se retrouva dans la salle de bain. Il avait suivi son hôte sans y prendre garde, acceptant les vêtements prêtés sans protester. De longues minutes s'écoulèrent avant que, mécaniquement, Ino ne commençât à se dévêtir. Il plia soigneusement ses affaires, entra dans le carré de douche, et laissa couler l'eau brûlante. ~

~ Sa peau s'en trouva rapidement rougit, mais il n'en avait cure. Adossé contre la paroi de la cabine, le jeune garçon se laissa lentement glisser sur le sol de porcelaine blanche. Bientôt, les premières larmes se mêlèrent aux gouttes d'eau qui fouettaient son corps tandis qu'il nouait ses bras autour de ses genoux. Et rapidement, les sanglots suivirent. Silencieux d'abord, puis péniblement étouffés, priant pour que le bruit de la douche suffise à couvrir les siens. ~

~ Il ne sut pas vraiment combien de temps s'écoula ainsi. Ce ne fut que lorsqu'il commença à grelotter de froid qu'il se redressa, et fit une rapide toilette. Plus raide qu'un automate, Ino sortit de la douche, et s'enroula dans une serviette pour se sécher. ~

~ Cinq minutes plus tard, il sortit de la salle de bain, la serviette passée autour de lui malgré le tee-shirt et le caleçon qu'il portait. Rejoignant son hôte au salon, Ino se sentit soudain très, très bête. Il avait opprimé ce qu'il appelait "son peuple", les avait chassé, et voilà que cette fille lui proposait l'asile. Et lui, tout ce qu'il trouvait à faire, c'était vider sa réserve d'eau chaude. Aurait-il eu plus d'humour qu'il en aurait ri.
~

« Je... Désolé... J'ai un peu forcé sur l'eau chaude... »

~ Il se tut et baissa la tête, penaud, sans trop savoir que faire ou que dire. Au moins, l'eau froide devait avoir empêché ses yeux de gonfler. C'était bien sa seule consolation. ~

------------------------
Revenir en haut
Yasu
Membre Akabatsu
Membre Akabatsu

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mai 2010
Messages: 136
Age: 22
Faction: Akabatsu
Sexe: Féminin
Sexualité: Bisexuel
Uke ou Seme: Ambi

MessagePosté le: 07/10/2011, 23:40    Sujet du message: Blondasse party, bonjour ! Répondre en citant

La nuit avait certainement été longue pour le leader Aobatsu qui, à la sortie de la douche, s'était planté devant la Ruskov en lui demandant d'un air penaud s'il pouvait aller se coucher. Éprouvé, fatigué, le gamin n'avait manifestement plus la force de tenir debout. Alors Yasu l'avait guidé jusqu'à sa chambre et avait refermé la porte pour qu'il puisse se mettre à son aise et s'endormir seul, enroulé dans ses draps tel un sushi. Elle savait très bien que dans son état, Ino risquait de pleurer et il valait mieux qu'il se sente isolé pour se lâcher. En présence de quelqu'un d'autre, il tenterait de se contenir et refoulerait finalement ses sentiments les plus profonds.

C'est ainsi que la louve russe s'était installée sur le canapé un bon moment, remettant en question tout ce qui s'était passé depuis le début de la soirée.

Tout d'abord, elle avait rencontré le leader Aobatsu chez son frère d'adoption. Franchement étonnée de le croiser en ces lieux, elle n'avait finalement vu qu'une blondasse effarouchée qui ne semblait plus très sûre de ce qu'elle était. Mais malgré tout, outre son air de chiot apeuré, Ino avait quelque chose sur son visage qui poussait son entourage à vouloir le protéger. Azusa, Ran, et maintenant elle-même, la soviétique à la gâchette légère. L'ironie du sort, sans doute.

Ce n'était que très tard dans la nuit que la jeune fille avait décidé d'aller se coucher à son tour. Une bonne douche glacée pour se remettre les idées en place, une chemise et un shortie propres, et elle avait ouvert discrètement la porte de sa chambre. En tendant l'oreille, une respiration courte et régulière s'était faite entendre. Alors elle avait rejoint ce frère de sang et s'était endormie à ses côtés.

Le lendemain matin, elle s'éveilla avant lui également et avec un sourire amusé, elle constata que le gamin avait trouvé refuge auprès d'elle, enfouissant son nez entre son aisselle et son sein gauche. La main de la jeune fille se leva lentement pour caresser la chevelure de blé qu'un lourd sommeil avait un peu ébouriffé.


« Kourvionok*... » murmura-t-elle en russe.

Pensive, elle fixa le paysage par sa fenêtre. Un paysage souterrain, où nul ne pouvait oser espérer assister à un coucher de soleil ou à une aube magique. Elle soupira paisiblement, un peu songeuse quant à cette proximité étrange entre elle et le jeune garçon.


*Tu avais raison, Azusa... Ce môme a quelque chose d'attendrissant.*

___________________
[HS : "Kourvionok" signifie "sale gamin" ^^ mais là c'est affectueux...]


------------------------
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:25    Sujet du message: Blondasse party, bonjour !

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> † Sasuitachi Undergrounds † -> † Les squats -> Yasu Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com