Index du Forum


 
 Index du ForumS’enregistrerConnexion

:: † Don't turn your back on me ! † ::
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> † Sasuitachi City † -> † La mairie -> Le bureau du maire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ran Yashin
Leader Akabatsu
Leader Akabatsu

Hors ligne

Inscrit le: 03 Oct 2007
Messages: 272
Age: 21 ans
Faction: Akabatsu
Sexe: Masculin
Sexualité: Homosexuel
Uke ou Seme: Uke

MessagePosté le: 27/09/2012, 20:23    Sujet du message: † Don't turn your back on me ! † Répondre en citant

† Être leader n'était pas de tout repos et si ce statut pouvait représenter un fantasme hiérarchique quelconque, les plus paresseux déchantaient bien vite quand Ran leur énumérait les responsabilités qui découlaient de cette position pyramidale ultime. Certes, la notoriété avait quelque chose de glorifiant pour l'ego d'un homme, mais dans le cas du meneur d'Akabatsu, il fallait accepter d'endurer les menaces des militaires ennemis, les intimidations sexuelles et les moqueries dont il était la cible au quotidien. Il n'avait pourtant pas le souvenir de son père adoptif sujet à ces railleries et ces violences à la fois déplacées et difficile à endurer sur le long terme.

Malgré tout, quand on possédait l'état d'esprit d'un loup alpha, ce genre de bassesses typiquement humaines n'avaient guère d'importance et le louveteau noir se ressourçait dans les aventures trépidantes que ce destin imposé lui offrait : la lutte pour la survie, l'excitation de la chasse, la sensation d'un battement de coeur en suspend lors d'une infiltration en terrain hostile. Ce dernier ressenti, il l'éprouvait en cet instant alors qu'il longeait les murs les plus sombres de la City pour s'immiscer dans la fastueuse demeure qui abritait la Mairie de Sasuitachi. Si la première partie du chemin était facile à couvrir, il ne fallait toutefois point oublier que plus l'on s'approchait du bâtiment, plus les rues étaient larges et lumineuses. Rester discret et se préserver du regard perçant des gardes Aobatsu devenait de plus en plus ardu...

Néanmoins, rien ne semblait impossible pour Ran qui, sous cette silhouette frêle, cachait l'élégance et la souplesse d'une panthère noire. Peut-être la seule qualité féline qu'on eût pu lui découvrir, d'ailleurs. Mais si rien n'était jamais gagné lors d'une ascension jusqu'à la Mairie, le leader de la Faction Rouge n'eut une fois de plus rien à craindre de ses adversaires sans doute pas assez alertes pour le repérer.

Il escalada enfin un mur et atterrit prestement de l'autre côté dans une zone qu'il savait ombrée, au coeur de l'arrière-cour déserte de la demeure Takahashi. Il jeta un rapide coup d'oeil pour mieux juger les alentours, puis rasa le sol à vive allure pour regagner la petite trappe secrète qu'Allan avait fait installer pour lui, prétextant l'idée d'une issue de secours en cas d'attentat envers la Mairie.

Le jeune homme referma soigneusement la porte et grimpa l'escalier secret pour rejoindre ce corridor très étroit à la tapisserie sombre. Au bout de ce couloir, une porte surmontée d'un petit écran pour s'assurer que le Maire n'était pas en consultation avec un membre Aobatsu. Il leva le nez vers le petit poste, constata que Yuuto ne jouissait d'aucune compagnie et se permit donc d'entrer dans le vaste bureau du quadragénaire qui semblait déjà l'attendre.

« Désolé de t'avoir fait patienter... » murmura le louvard qui s'approcha du seul maître de la ville. « Azusa a été blessé durant le conflit, et je l'ai abrité chez Yasu. Puis il a fallu faire les premiers soins aux blessés, mettre un drap sur les corps de ceux qui sont tombés... »

Soudain las de cette matinée éprouvante, Ran se massa le front, toujours debout en attendant qu'on l'autorise à s'asseoir. Il soupira, les images de ses hommes inertes sur le sol des ruelles, leur sang coulant dans les sillons des pavés. Il ferma les yeux et se pinça les sinus, son autre main serrant le poing pour maîtriser la colère qui le gagnait.

« Comme tu t'en doutes, le rapport ne sera pas flambant... Nous avons perdu trois zones cette nuit. La G-3, la G-4 et la H-2. »

Il s'était vite ressaisi, se débarrassant de tout sentiment empoisonné pour ne garder en tête que le professionnalisme de sa condition de meneur.


------------------------
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 27/09/2012, 20:23    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Yuuto Allan Takahashi
Maire de Sasuitachi
Maire de Sasuitachi

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juin 2008
Messages: 60
Age: 40 ans
Faction: Aobatsu
Sexe: Masculin
Sexualité: Bisexuel
Uke ou Seme: Seme

MessagePosté le: 30/09/2012, 00:35    Sujet du message: † Don't turn your back on me ! † Répondre en citant

Une brève lumière s'alluma sur le rebord de son bureau. Invisible pour les visiteurs, cette lueur informait le maire qu'un visiteur venait de pénétrer dans le couloir secret créer à l'intention de ses visiteurs particuliers. Quittant son fauteuil, l'homme le plus puissant de la ville se dirigea vers le plateau qu'il avait fait préparer. Versant le thé juste frémissant dans deux tasses, Yuuto repris sa place derrière son bureau quelques instants à peine avant l'ouverture du passage secret. La préparation de la boisson avait été une idée judicieuse. La mine défaite du jeune homme était un signe bien assez explicite des tourments psychologiques qui devaient se jouer derrière ses pupilles écarlates. Les conséquences de la guerre n'avaient jamais été des plus agréables pour Ran Yashin, le maire le savait. Et c'était bien pour cela que le jeune homme était un leader parfait pour la faction homosexuelle d'Akabatsu. Un chef charismatique qui cherchait à faire survivre ses hommes était préférable à un chef qui ne pensait qu'à les mener la victoire. Cet aspect subtil mais essentiel manquait encore à Inocence, mais Yuuto ne s'en inquiétait pas. Si tout se déroulait comme il l'avait prévu, Sasuitachi en sortirait grandi dans un équilibre parfait.

L'annonce de la blessure d'Azusa ne l'inquiéta en rien. Si le jeune homme aux cheveux bleus avait été sérieusement en danger, le leader rouge aurait en premier lieu accompli son devoir auprès de lui avant de se rendre en mairie. Et paradoxalement, il ne se serait sans doute pas permis de paraître aussi touché par les évènements. Au contraire, il aurait affiché un masque neutre, forteresse inviolable gardienne de ses blessures les plus profondes. Même lacéré, déchiré et brisé, un loup restait un loup et ne ployait jamais l'échine. Il se redressait, fier face à l'adversité, et découvrait des crocs rendus toujours plus brillant par la même volonté implacable qui brillaient dans ses yeux.

« Prends place, la nuit risque encore d'être longue et un peu de repos ne peut pas te faire de mal. Tu parais exténué. »

Une petite pique gentillette non dénuée d'une affection que le maire ne cherchait en rien à dissimuler. Voir le loup épuisé mais toujours prêt au combat malgré les apparences était toujours pour lui un spectacle d'une intrigante beauté.

« Trois zones... »

Les coudes posés sur les accoudoirs de son fauteuil, les mains jointes le bout des doigts reposant les uns sur les autres, l'homme réfléchissait. Trois zones. Les rapports étaient en deçà de la vérité. Il fallait admettre que pour une fois, Inocence avait été plus qu'à la hauteur. Trop d'ailleurs. Rééquilibrer la situation dans la discrétion serait long et fastidieux, en plus de provoquer d'importantes pertes d'un côté comme de l'autre. À moins d'un bouleversement particulièrement fort qui suffirait à ébranler les forces en place...

Un mince sourire aux lèvres en prévision des évènements, Allan concentra son attention sur Ran. L'important était là pour le moment. Le reste n'était plus urgent. Et loin de l'indifférer, le sort de son agent double l'intéressait également. Il avait besoin d'Azusa dans son meilleur rôle.

« Ton adversaire a été d'une efficacité insoupçonnée et inattendue, admit-il. Problématique également. Mais la partie n'est pas finie, Ran. Le bras de fer va commencer pour rééquilibrer les forces. Akabatsu va devoir frapper un grand coup malgré ses blessures, et ton frère tiendra une place de choix dans mes plans. »

Nul doute que ces paroles ne plairaient guère au jeune chef de guerre.

------------------------
Revenir en haut
Ran Yashin
Leader Akabatsu
Leader Akabatsu

Hors ligne

Inscrit le: 03 Oct 2007
Messages: 272
Age: 21 ans
Faction: Akabatsu
Sexe: Masculin
Sexualité: Homosexuel
Uke ou Seme: Uke

MessagePosté le: 01/10/2012, 22:10    Sujet du message: † Don't turn your back on me ! † Répondre en citant

Admettre une défaite était toujours difficile. D'autant plus pour un leader, cible de tous les regards ; les regards de ses hommes, blessés et déçus. Les regards de ses adversaires, qui voyaient en sa personne l'entière globalité du camp terrassé et humilié. Le regard imperturbable du Maire qui, avec une cruelle délicatesse, lui rappelait combien l'échec était lourd et cuisant.

« J'assume l'entière responsabilité de cet échec, c'est moi qui ai sous-estimé l'adversaire suite à nos victoires successives... J'ai conscience que la perte est énorme. Et humainement parlant, nous avons beaucoup souffert. » termina le jeune loup d'un ton neutre.

Un ton qui dénotait toutefois la culpabilité. Le Maire serait assez sensible pour l'entendre, mais il n'en ferait rien. Cet homme faisait partie de cette catégorie de gens qui observaient leurs sujets sans mot dire, qui s'imprégnaient d'eux, de leurs déceptions, pour mieux s'en servir par la suite. Ran était parfaitement conscient qu'il n'était qu'un pion sur l'échiquier... Ou peut-être un fou, ou encore un cavalier au vu du rôle qu'il tenait dans les plans de Takahashi ? En tout cas, rien de plus qu'un jouet pour mener à bien cette politique mégalomane répressive.

Exténué... Oui, il l'était, même si l'entendre de la bouche de quelqu'un avait tout pour lui déplaire... Sans compter la blessure de son frère qui, bien que superficielle, l'inquiétait sincèrement. Azusa était un expert du combat discret, un maître de l'ombre, un adversaire insaisissable. Et là, par deux fois, il avait failli ; tout d'abord en divulguant incidemment son identité en présence d'Inocence, puis en se laissant toucher par un adversaire. Restait à savoir si la balle venait d'Aobatsu ou d'Akabatsu. Si elle venait de la Faction Bleue, c'était accidentel. Seul Ino avait percé la couverture de l'espion et il n'avait pas eu le temps d'alerter qui que ce soit. Si elle venait de la Faction Rouge, il était fort possible qu'une jeune recrue ait vu en lui un ennemi et ait tiré sur lui sans avoir connaissance de sa réelle identité... De toute façon, personne ne connaîtrait la provenance de cette balle.

Soudain conscient que ses jambes tremblaient, Ran tenta de faire bonne figure et s'approcha du fauteuil pour s'y asseoir. Il n'avait pas mangé grand chose depuis les petits gâteaux apéritifs de la veille, avant qu'Azusa ne débarque chez lui à l'improviste pour agresser Ino, l'hôte improbable de ces lieux. Quelle soirée... Yasu avait agrippé la petite tête blonde pour la protéger en l'emmenant chez elle, et le louveteau noir s'était chargé de calmer l'emportement de son frère aîné.

Jamais encore il ne l'avait connu aussi froid, aussi tendu de colère. Et aussi démoli après un tel geste envers "un enfant", comme il l'avait dit par la suite, une fois le calme revenu. Tout aussi déboussolé que l'espion, le leader lui avait demandé le pourquoi d'un tel geste. La réponse la plus professionnelle au monde lui avait été renvoyée : "C'est l'ordre qu'on m'a donné".

« Akabatsu va devoir frapper un grand coup malgré ses blessures, et ton frère tiendra une place de choix dans mes plans. »

Ran lui renvoya un regard acéré, manifestement furieux de voir son précieux frère servir de simple faire-valoir entre les mains du Maire. Il s'empara du stylo qu'il avait l'habitude de prendre pour passer ses nerfs sur sa peau blanche, en dégaina la mine d'une pression du pouce, et commença à crayonner. L'encre ne s'écoula point de la bille et, dans un froncement de sourcil, il tenta de la stimuler en la grattant sous le caoutchouc de sa semelle. Toujours rien... Sans doute le stylo était-il vide, ce qui contraria un peu plus Ran dont les petites habitudes étaient chamboulées.

« Ça ne te lasse pas ce petit jeu ? » gronda-t-il alors. « Tu n'en as pas marre de te servir de nous ? Il paraît que les marionnettistes changent leurs pantins tous les ans pour ne pas trop se répéter... »

Remarque gratuite et acerbe.

« Azusa était anéanti hier soir... Même s'il est un excellent espion et qu'il est le meilleur professionnel parmi tes hommes, il n'en reste pas moins un humain... »

Foutu crayon...


------------------------


Dernière édition par Ran Yashin le 04/10/2012, 00:10; édité 1 fois
Revenir en haut
Yuuto Allan Takahashi
Maire de Sasuitachi
Maire de Sasuitachi

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juin 2008
Messages: 60
Age: 40 ans
Faction: Aobatsu
Sexe: Masculin
Sexualité: Bisexuel
Uke ou Seme: Seme

MessagePosté le: 01/10/2012, 23:20    Sujet du message: † Don't turn your back on me ! † Répondre en citant

Les paroles du maire avaient fait mouche et celui-ci s'en amusait sans s'en cacher. Un léger sourire au coin des lèvres, Yuuto Allan Takahashi gardait fixé sur Ran un regard profond teinté d'une légère lueur de moquerie, mais non dénué d'une certaine affection. Et de cela non plus, il ne se cachait pas. Sans ajouter un mot, il observa durant de longues minutes le jeune leader qui tentait de passer ses nerfs de sa façon habituelle : en attrapant "son" stylo et en s'en servant comme une arme pour gribouiller ses bras de tatouages éphémères et abstraits. Mais aujourd'hui, le stylo ne répondait pas aux attentes du loup qui dissimulait mal une colère grandissante. Cherchait-il à la cacher, d'ailleurs ? Rien n'était moins sûr.

« Ne t'inquiète pas, Ran, commença-t-il d'une voix douce. Tu sais, et je sais, qu'il n'est ni dans mon intérêt ni dans celui de Sasuitachi que je vous use jusqu'à la corde. Et j'ai promis à votre père de prendre soin de vous autant que je le pourrai. »

Il n'en avait jamais parlé et n'avait jamais pensé le faire. D'un autre côté, ce n'était pas un secret. La pensée de Katsutoshi ramena pourtant plus de sérieux sur son visage. L'ancien leader akabatsu n'était et ne serait jamais un sujet de divertissement pour lui, si bien qu'il ne s'étendait jamais sur ce sujet qu'il n'évoquait d'ailleurs que rarement. Et lorsqu'il le faisait, ce n'était généralement qu'avec l'aîné de la fratrie.

« Le rôle qu'aura Azusa sera dangereux, je ne te le cache pas. (Un sourire presque lupin étira ses lèvres) Mais il est sur mesure, et je peux t'assurer qu'il se fera un plaisir de le jouer : je n'aurai même pas à lui en donner l'ordre. Tous, vous avez déjà commencé à oeuvrer en ce sens. »

Allan n'en dirait pas plus. À Ran d'interpréter ses paroles tel qu'il le souhaitait. Ouvrant un tiroir de son bureau, le maire en tira une plaquette plastifiée qu'il fit glisser vers le jeune homme. Un style neuf, copie conforme de celui qui après des mois de bons et loyaux services, avait rendu l'âme. Cependant, les gestes tremblant du soldat n'avait guère échappé au blond. Même si ce dernier ne relevait pas, c'était bien inutile. Il était évident que du repos et un bon repas serait du meilleur effet pour son visiteur. Cependant, ils avaient encore des choses à voir avant de terminer leur entretien.

« Azusa est donc chez Yasu, résuma-t-il d'un ton songeur. Qu'as-tu fait d'Inocence ? Il n'a pas été revu à la surface. Dois-je en conclure qu'il est resté chez toi ? »

Ce qui aurait été un moindre mal. Laisser Inocence avec Azusa n'aurait guère été une idée profitable pour l'espion personnel du maire. Le leader bleu pouvait rapidement se transformer en une petite chose hargneuse, mauvaise et méprisante. Un détail pourtant intriguait le maire. Certes la découverte de la "trahison" d'Azusa avait de quoi déranger son héritier qui attachait un peu trop d'importance à ce genre de détail. Mais de là à le pousser à rejoindre la Souterraine sans se poser davantage de questions et à y passer la nuit ? Non. Une information devait lui manquer. Ce n'était tout simplement pas envisageable autrement.

« Que s'est-il passé exactement, Ran ? Pourquoi avoir pris le risque d'emmener Inocence avec toi ? »

------------------------
Revenir en haut
Ran Yashin
Leader Akabatsu
Leader Akabatsu

Hors ligne

Inscrit le: 03 Oct 2007
Messages: 272
Age: 21 ans
Faction: Akabatsu
Sexe: Masculin
Sexualité: Homosexuel
Uke ou Seme: Uke

MessagePosté le: 02/10/2012, 21:38    Sujet du message: † Don't turn your back on me ! † Répondre en citant

Étrangement, les propos du Maire relatant sa promesse envers Yamada Katsutoshi eurent pour effet de calmer le leader Akabatsu qui s'était senti bouillonner de rage quelques instants plus tôt. Néanmoins, l'homme le plus puissant de la ville avait toujours cette manie de parler de la fratrie lupine comme d'un trio servant son intérêt politique ou celui de la ville. À croire que décidément, il n'accorderait guère plus de sentiments humains aux deux frères... Seule Yasu avait pu être épargnée puisque son rôle était totalement indépendant de la volonté du Maire et qu'elle se considérait comme "technicienne de surface autonome". Ce qu'il fallait traduire comme "assassin nettoyeur", évidemment. Mais consciente de l'équilibre fragile de la ville et des plans de Takahashi, elle n'avait jusqu'à présent jamais agi à l'encontre de ce dernier.

Haussant un sourcil dubitatif alors qu'Allan lui déposait une boite où se trouvait un doublon de ce stylo que le jeune homme s'était approprié, Ran leva un bref regard vers son employeur et se permit une petite moue du bout des lèvres. Sans jamais s'en rendre compte, il avait pris ses petites habitudes... Et le Maire les avait décortiquées, analysées, puis s'en était accommodé pour mieux cerner son hôte et s'en faire par la même occasion un petit spectacle distrayant, bien qu'inlassablement répétitif.

Ran s'empara néanmoins du stylo, pressa son sommet pour en sortir la mine et la posa sur son bras nu. Il esquissa un trait un peu brouillon et au bout d'un centimètre de tracer, l'encre noire s'enclencha pour rouler sous la bille avec une régularité enchanteresse. Un sourire ravi éclairait le visage du louveteau qui entamait quelques tags sur sa peau blanche.

« De mon souvenir, c'est la première fois depuis notre rencontre que tu mentionnes mon père aussi directement. »

Un simple constat, sans cynisme ni reproche, qui rappelait simplement que Ran restait attentif lui aussi à son environnement malgré ses sales manies de gamin boudeur. D'ailleurs, il devait même paraître un brin autiste pour s'enfermer dans sa bulle et se tatouer des crobars sur le bras... Mais cela faisait partie de ses lubies, de ses pulsions incompréhensibles pour les autres.

De son côté, c'était la première fois depuis leur rencontre qu'il évoquait l'ancien leader d'Akabatsu comme étant son père.

Poussant un profond soupir alors qu'il appréhendait le sort de son frère aîné, Ran avait durci les traits qu'il traçait sur ses veines, préférant manifester sa colère par la violence de ses dessins que par des mots qu'il regretterait amèrement ensuite.

« Nous avons commencé à oeuvrer dans ce sens... On doit vraiment paraître disciplinés. »

La sensation d'être un vulgaire chien au service du Maire était d'autant plus forte... Le regard du jeune loup s'était fait soudain plus acéré, les pupilles rétrécies par la colère. Il s'apprêtait d'ailleurs à gronder à l'intention d'Allan quand ce dernier posa la question fatidique : pourquoi avoir emmené Ino dans la souterraine, lui montrant par là même l'entrée pour y accéder.

« Ton fils m'a roulé une pelle en pensant que j'étais une fille ! » s'écria Ran, devenu rouge comme une pivoine à ce souvenir. « Il voulait se rassurer d'être hétéro après avoir ressenti... un "truc" au baiser d'Azusa... »

Mais Allan était-il au courant de cette anecdote ?


------------------------


Dernière édition par Ran Yashin le 04/10/2012, 00:10; édité 1 fois
Revenir en haut
Yuuto Allan Takahashi
Maire de Sasuitachi
Maire de Sasuitachi

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juin 2008
Messages: 60
Age: 40 ans
Faction: Aobatsu
Sexe: Masculin
Sexualité: Bisexuel
Uke ou Seme: Seme

MessagePosté le: 02/10/2012, 23:16    Sujet du message: † Don't turn your back on me ! † Répondre en citant

Katsutoshi. La relation qu'avaient entretenu les deux hommes était restée secrète aux yeux du monde. Seul Azusa avait été dans la confidence, bien qu'ils n'en n'aient jamais réellement parlé ensemble. Ce n'était pas un sujet de conversion sur lequel Allan venait spontanément, d'ordinaire. Et aujourd'hui n'était pas le jour où ils approfondiraient ensemble cette conversation. Ils avaient bien d'autres choses à évoquer, et ce n'était pas le point qui concernait le plus actuellement son jeune visiteur.

« Disciplinés ? Releva le maire. Je ne dirai pas cela. J'aurai plutôt dit intelligents et réactifs. Inocence est discipliné. Et tu es bien placé pour voir les ennuis que cela apporte. (Il fronça légèrement les sourcils, comme pour chasser une pensée déplaisante de son esprit) Non, si j'avais besoin de petits soldats bêtes et disciplinés, ce n'est certainement pas à vous que je ferai appel. Au moins, je sais que lorsque vous accomplissez un travail, je peux avoir entière confiance dans le résultat. »

Et ce n'était pas chose négligeable lorsque l'on considérait à quel point point le secret et la précision était de mise dans l'entreprise que menait le maire en ces lieux. Mener une ville en autarcie et l'y conserver dans le climat de tension qui régnait dans le monde entier était un véritable tour de force que Takahashi Senior comptait bien poursuivre aussi longtemps qu'il le pourrait. Mais les pensées auto-satisfaites teintées d'une mégalomanie non dissimulée furent tout simplement balayé par les paroles de Ran. Véritablement surpris, Yuuto fixa le jeune homme alors qu'un sourire amusé se dessinait lentement sur ses traits.

« Inocence... t'a embrassé ? Qu'est-ce qui... Ah. »

Voilà qui expliquait tout. Un baiser d'Azusa pouvait effectivement justifier un tel acte pour peu que l'on connaisse un minimum le schéma de pensées de l'héritier Takahashi. Inocence était suffisamment perturbé et inapte en matière de sexualité ou de sentiments pour cela.

« Il est parfaitement conscient de ne pas aimer les filles, c'est cela le plus amusant, sourit le maire. Il est simplement convaincu qu'il n'aime pas les hommes. Mais je compte sur ton frère pour le lui faire comprendre que contrairement à ce qu'il croit, ce n'est pas un problème de maturité et qu'il n'est pas trop jeune pour s'intéresser aux "choses de la vie" comme l'amour ou même le sexe. C'est majoritairement sur Inocence qu'Azusa devra se concentrer pour les prochains temps : il va falloir le surveiller pour éviter que la situation ne dégénère maintenant qu'il sait tout ou presque. »

Inutile de préciser ce qui arriverait si l'agent double échouait, Allan le savait. Inocence devait être maîtrisé ou neutralisé. Il allait lui falloir convoquer son espion au plus vite. Mettre les détails de tout cela au point, et surtout, obtenir un récit de première main. Détaillé évidemment, afin de disposer de toutes les cartes pour faire tourner les évènements à leur avantage. Et également de satisfaire sa curiosité, détail non négligeable. Se penchant légèrement sur son siège, le maître du jeu fixa un regard plein d'intérêt sur son homologue dont les joues écarlates témoignaient de l'embarras et de la colère. Sans aucun doute, le geste de son ennemi déclaré devait avoir profondément choqué Ran Yashin qui se serait attendu à beaucoup de la chose de la part de l'hargneux blondinet, mais certainement pas à cela. Mais le détail le plus étonnant, songeait-il, était très certainement de voir que Ran, tout comme Azusa, n'avait perdu ni sa langue ni ses attributs malgré une confrontation buccale directe de mâle à mâle avec son rejeton.

« Tu as l'air de lui en tenir rigueur. » releva Allan.

Les détails, il les aurait avec Azusa. Ce qui l'intriguait pour le moment, c'était les raisons de l'émoi si vif de son jeune visiteur. Le reste pouvait attendre.

------------------------
Revenir en haut
Ran Yashin
Leader Akabatsu
Leader Akabatsu

Hors ligne

Inscrit le: 03 Oct 2007
Messages: 272
Age: 21 ans
Faction: Akabatsu
Sexe: Masculin
Sexualité: Homosexuel
Uke ou Seme: Uke

MessagePosté le: 03/10/2012, 21:10    Sujet du message: † Don't turn your back on me ! † Répondre en citant

Gérer ses émotions fluctuantes devenait de plus en plus problématique. Accablé par la fatigue tant physique que nerveuse, Ran se sentait fébrile, comme prêt à passer du rire aux larmes sans raison apparente. Il en reposa son stylo sur bois laqué du bureau et il se massa les sinus, affichant le masque parfait d'un visage neutre qui lui sauverait la face pour quelques minutes de plus. Se vidant momentanément de tout ce qu'il éprouvait pour l'instant, il se cala dans son fauteuil et soupira.

« Vu ainsi, je me sens déjà un peu plus flatté du rôle que j'ai dans ce conflit. Enfin de là à nous faire confiance pour le résultat... »

Entre un frère qui s'était dévoilé devant le leader Aobatsu et lui qui avait lamentablement échoué en perdant trois zones, il n'y avait rien de bien mirobolant en ce moment du côté des deux fils de Katsutoshi. Et Ran vivait très mal cet échec. Depuis quelques temps, tout semblait lui tourner le dos. Yasu, sa seule confidente finalement, ne semblait pas alarmée et lui répétait simplement que parfois, il y avait un coup de mou et qu'il ne fallait pas en tenir rigueur. Le cadet de la fratrie aurait aimé être aussi convaincu que sa soeur, mais il avait des difficultés à faire la part des choses.

Entre sa malheureuse rencontre avec le Général Kageki, ses diverses arrestations animées d'interrogatoires musclés et de coups dans les côtes pour ne pas amocher son joli visage, il se sentait bafoué, humilié. Pourtant ses hommes continuaient à avoir foi en lui, et lors des combats, le louveteau noir occultait ces mauvais souvenirs et mettait son coeur à la bataille, dégainant son sabre au nom de la liberté des populations souterraines... Lors de ces instants où il se délectait du sang de ses ennemis à l'image d'un vampire au visage d'ange, il oubliait ses rapports avec le Maire. Il n'avait plus conscience de cette relation d'employeur à employé qui formait le noyau pérenne d'un conflit sans fin, judicieusement alimenté par des évènements ponctuels.

Mais quand l'heure de la retraite sonnait et qu'il fallait retourner dans l'Undergrounds, Ran devait à nouveau faire face à son image que ses adversaires avaient réussi à souiller, sans doute pour leur plus grand plaisir.

« Je lui en veux... » murmura Ran en passant une paume sur sa paupière inférieure qui risquait d'accueillir une larme sous peu. « Je lui en veux parce qu'il ne me restait plus que ça de pur à offrir... »

Il prit une profonde inspiration, soucieux des apparences et refusant de se trahir un peu plus devant l'homme le plus manipulateur de la ville.


------------------------


Dernière édition par Ran Yashin le 04/10/2012, 00:10; édité 1 fois
Revenir en haut
Yuuto Allan Takahashi
Maire de Sasuitachi
Maire de Sasuitachi

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juin 2008
Messages: 60
Age: 40 ans
Faction: Aobatsu
Sexe: Masculin
Sexualité: Bisexuel
Uke ou Seme: Seme

MessagePosté le: 03/10/2012, 21:59    Sujet du message: † Don't turn your back on me ! † Répondre en citant

Un enfant-loup. Voilà l'effet que lui faisait Ran, dont les sourcils légèrement froncés par le tourment se relevaient déjà pour afficher un masque de neutralité que Yuuto devinait comme étant temporaire. Le leader rouge semblait au bord de la rupture. Ses nerfs avaient été mis à rude épreuve ces dernières semaines et les difficultés s'étaient enchaînées sans jamais lui laisser de répit. Si le maire s'était occupé du "cas Hazuki" dans le plus grand secret (même si Azusa devait l'avoir deviné), il savait que rien n'effacerait jamais ce qui avait été. Mais au moins, le problème majeur était lui réglé de manière définitive.

« Nous sommes tous fautifs pour les pertes de ce soir, Ran, souligna le maire. Akabatsu devait perdre. Mais aucun de nous n'avait prévu que sa rivale frapperait aussi fort et de façon aussi méthodique. Les plans d'Inocence se déroulent bien mieux lorsqu'il n'est pas sur place pour mettre la pression sur ses hommes. »

Il n'avait aucune honte d'admettre que lui aussi avait sous-estimé son rejeton. Les rapports de celui-ci sur ses plans étaient identiques à d'ordinaire, et Allan ne s'était pas méfié. De toute évidence, échaudé par ses défaites, Inocence avait gardé sous silence l'ampleur véritable de ses projets. Non pas pour mettre en valeur sa possible réussite mais pour amortir un peu l'échec de plus qu'il risquait. En cela, le leader bleu avait accompli un premier pas en avant : il avait changé sa façon de penser et commencer à ne pas voir uniquement les victoires obligatoires, pour enfin appréhender les désillusions. Le masque combatif et acharné de la victoire s'était fissuré pour laisser entrevoir le visage de la prudence. En cela, le dénouement malheureux de la cohabitation de l'espion du maire avec le jeune chef Aobatsu ne tombait finalement pas si mal. Si Inocence avait été en état de savourer sa victoire, il aurait pris une assurance dangereuse et malvenue qui l'aurait encouragé à poursuivre dans cette voie. Contrôler les victoires des deux factions aurait été bien plu délicat. Voire même impossible sans mettre le tacticien adverse dans la confidence.

« Tout est pour le mieux, ne t'inquiète pas des détails, murmura Allan d'une voix rassurante aux accents pensifs. Tout ne s'est pas déroulé comme prévu mais nous arriverons finalement au même point. La situation ne pouvait pas durer éternellement sans mettre Inocence dans la confidence, de toute manière. C'était cela, ou nommer notre ancien général à sa place. »

L'évocation de Kageki ne serait pas anodine pour Ran surtout dans le contexte dans lequel il venait de se placer. Le souvenir de ce qu'il avait vécu ne le quitterait jamais. Sans doute, à une toute autre échelle, le baiser inopiné d'Inocence équivalait-il à un viol de plus pour le louveteau akabatsu. Le viol et le vol de la seule chose qu'il lui restait de pur à ses yeux ; son premier baiser.

« Enfin, si tu appelles cela un baiser, toi. »

Quittant son siège pour se tourner vers la fenêtre qui surplombait la ville, le maire plongea ses yeux d'un bleu-vert limpides dans les profondeurs obscures de la nuit. Il n'avait même pas chercher à dissimuler le léger accent de moquerie dans sa voix. Non pas moquerie à l'égard de Ran, non. Mais à l'égard de son fils. Il avait du mal à croire que celui-ci ait pu offrir un baiser en bonne et due forme à son alter ego rouge. De son point de vue, Inocence avait très certainement enfoncé sans langue dans la bouche de Ran et était resté ainsi sans savoir quoi faire de plus. L'image était du reste particulièrement cocasse, il fallait l'avouer. Mais loin de se moquer du loup blessé qu'il admirait en reflet sur les carreaux de la vitre, le regard du maire n'était pas exempt d'une tendresse évidente.

------------------------
Revenir en haut
Ran Yashin
Leader Akabatsu
Leader Akabatsu

Hors ligne

Inscrit le: 03 Oct 2007
Messages: 272
Age: 21 ans
Faction: Akabatsu
Sexe: Masculin
Sexualité: Homosexuel
Uke ou Seme: Uke

MessagePosté le: 04/10/2012, 00:09    Sujet du message: † Don't turn your back on me ! † Répondre en citant

Encore un détail que le leader rouge avait tendance à oublier... Le fait que lorsque l'équilibre de la City était en péril, le Maire poussait Akabatsu à la faute. Alors oui, lui et son frère étaient peut-être intelligents et réactifs, pour reprendre les termes élogieux de Takahashi senior... Mais si c'était pour rester impuissants face au jeu d'échecs du mégalomane solitaire, quel était l'intérêt de disposer de ces qualités ? L'Homme s'amusait à faire évoluer ses pions blancs et ses pions noirs, appréciant les forces et les faiblesses de chaque camp. À quoi bon s'évertuer à vouloir se battre pour des idéaux qui, de toute façon, ne seraient jamais admis tant que la ville devrait vivre en autarcie.

La référence à Hazuki en tant qu'hypothétique chef Aobatsu enleva un frisson à Ran. Il s'était apprêté à rétorquer ce qui avait été dit sur Ino, le fait qu'il aurait dû être mis au courant tôt ou tard et que cette entorse à la conduite d'Azusa pouvait finalement s'avérer intéressante sur les perspectives d'évolution du conflit... mais Allan avait embrayé sur l'ancien Général bleu. Si aujourd'hui le schizophrène machiavélique n'était plus, les marques qu'il avait laissées sur le corps et le coeur de jeune loup n'avaient jamais été pansées. La honte était imprimée sur ce corps et Ran ne parvenait pas à surmonter cette atteinte.

« J'admire ta capacité à jongler entre évènements et imprévus... » grinça le jeune homme entre ses dents.

Mais vint alors une réaction à laquelle il ne s'était pas attendue : le désintérêt d'Allan et sa minimisation de l'acte de son fils sur le leader Akabatsu. Saisi de stupeur et d'incompréhension, Ran observait son employeur qui se déplaçait vers la fenêtre pour assujettir le reste du monde d'un regard conquérant. Quoi ?! C'était donc là tout l'effet que lui faisait ce geste ? N'avait-il donc aucune espèce d'estime pour le fils cadet de son défunt amant, au point de se moquer ouvertement de ce baiser qui avait profondément chamboulé et meurtri le louveteau ?

S'emparant de la boule en cristal qui faisait office de presse-papiers sur le bureau du Maire, le chef de la Faction Rouge la jeta de toute ses forces contre le mur à moins d'un mètre du visage de l'homme. L'objet d'une valeur très incertaine vola en un millier d'éclats sous l'impact, reflétant autant de fois l'image de l'un aux yeux de l'autre. Pour autant, Allan n'avait pas bougé d'un pouce, n'avait point tressailli ni détourné le regard en direction de la tornade noire qui venait de malmener un élément de son bureau.

« Ne me tourne jamais le dos, Takahashi ! » hurla alors le loup en dardant un regard assassin en direction du Maire. « Tu as l'air de rire de tout ça, mais j'ai ma fierté et elle a été bafouée, piétinée et salie... Cela te paraît sans doute stupide, mais jamais on n'avait pleinement posé ses lèvres sur les miennes auparavant ! Je tenais à les garder vierges pour la personne que j'aimais. C'était la seule valeur qu'il me restait ! »

Sans s'en rendre compte au fil de sa colère explosive, les larmes avaient coulé, sans la moindre retenue, sans le moindre sanglot avant-coureur. Tout aussi surpris par son geste précédent que par son état actuel, Ran écarquillait les yeux, incapable de réprimer les spasmes qui le faisaient frémir des pieds à la tête.

« De toute façon, ça n'a plus d'importance... » gronda-t-il pour masquer les tremblotements de sa voix, à défaut de cacher les larmes qui sillonnaient ses joues.

Non, ça n'avait vraiment plus d'importance...


------------------------


Dernière édition par Ran Yashin le 04/10/2012, 16:38; édité 1 fois
Revenir en haut
Yuuto Allan Takahashi
Maire de Sasuitachi
Maire de Sasuitachi

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juin 2008
Messages: 60
Age: 40 ans
Faction: Aobatsu
Sexe: Masculin
Sexualité: Bisexuel
Uke ou Seme: Seme

MessagePosté le: 04/10/2012, 00:58    Sujet du message: † Don't turn your back on me ! † Répondre en citant

L'explosion eut lieu, aussi soudaine que violente. La tempête s'abattit avec une rage destructrice qui n'inquiéta pourtant pas le maire, toujours inébranlable, le regard fixé sur le lointain. Ran Yashin n'aurait eut aucun intérêt à le blesser, le fait qu'il puisse le faire dans un accès de colère n'était pas envisageable : le loup noir, même blessé, acculé et provoqué, gardait toujours une maîtrise de dernier recours sur ses instincts les plus sauvages. Yuuto eut pourtant la délicatesse de ne pas en rajouter en rappelant à son interlocuteur que lui-même avait posé ses lèvres au coin des siennes. Un baiser chaste, d'accord, mais un baiser tout de même. Cependant, il n'était plus temps de jouer sur les détails pour le simple plaisir de pousser le leader rouge à l'explosion. Ran avait pu enfin évacuer son trop plein de colère et de tension, pour mieux se libérer de ce poids qui l'écrasait depuis que cette sensation de perte lui étreignait le coeur.

Sentant le calme revenu et la stupeur s'installer peu à peu chez le jeune leader qui recouvrait ses esprits, Allan attendit encore quelques instants avant de se tourner calmement vers lui. Calme, il s'avança alors vers lui, s'immobilisant à quelques centimètres à peine.

« Ce qu'Inocence t'a fait n'avait rien d'un baiser, Ran Yashin. »

Tout en parlant, l'homme avait porté la main sur la joue du leader étonné, caressant sa pommette de son pouce avant de lentement rapprocher son visage du sien. Avec douceur, il posa ses lèvres sur celles de Ran pour les caresser. Sa langue en souligna la ligne inférieure avant de s'attarder sur la commissure qu'elle passa avec une infinie délicatesse pour s'infiltrer à l'intérieur. Sans se presser, le maire découvrait étape par étape la bouche si désirable et si particulière du jeune homme dont l'allure féline et gracieuse dénotait avec son image de loup noir insaisissable. Sans laisser l'occasion à celui-ci de se défaire de l'étreinte qui se créait entre eux, Allan glissa sa main dans la nuque délicate qu'il massa sous sa paume avant de la presser pour approfondir leur baiser. Loin de rester inactive, son autre main en profita pour enlacer les hanches du leader rouge, l'amenant dans un geste à la fois possessif mais tendre à presser son bassin contre le sien. La langue cajoleuse du maire faisait danser avec lenteur celle du jeune homme tremblant d'émoi, la caressant sans jamais tenter de presser les choses. E fut finalement avec la même lenteur qu'Allan rompit le baiser, relevant d'un pouce le menton du jeune homme pour pouvoir croiser son regard mais sans pour autant le laisser quitter son étreinte.

« C'est cela, que j'appelle un baiser. Et je suis heureux d'être celui qui t'aura offert le premier. (Un sourire légèrement teinté d'ironie étira les lèvres fines un bref instant) Même si ne pas être le dernier serait déplaisant, j'en conviens. »

Du dos de l'index, le maire essuya les sillons brillants le long des joues de Ran qu'il gardait toujours enlacé dans une attitude tendre et protectrice. Les frémissements du loup durement éprouvé durant ces dernières vingt-quatre heures ne faiblissaient pas. Soucieux de le remettre d'aplomb, Allan ne comptait pas le laisser filer à si bon compte..

« Je t'emmène au restaurant ce soir. Ne t'inquiète pas pour ton frère, je vais m'assurer qu'il soit entre de bonnes mains jusqu'à ton retour. Tu sais qu'il sera bien plus rassuré si tu lui reviens en forme. »

Le ton n'appelait pas à la discussion.

------------------------
Revenir en haut
Ran Yashin
Leader Akabatsu
Leader Akabatsu

Hors ligne

Inscrit le: 03 Oct 2007
Messages: 272
Age: 21 ans
Faction: Akabatsu
Sexe: Masculin
Sexualité: Homosexuel
Uke ou Seme: Uke

MessagePosté le: 04/10/2012, 21:29    Sujet du message: † Don't turn your back on me ! † Répondre en citant

C'était dans un état second que Ran avait vu l'humain s'approcher de lui et l'enlacer de ses bras pour une étreinte intime. Alors que l'étau se resserrait autour de son corps frêle, le loup noir prenait conscience de l'ampleur de ses tremblements et dans un geste désespéré, il entoura le corps du Maire pour crisper ses mains dans son dos. Les jambes élancées du jeune homme semblaient ne plus pouvoir le porter et c'était mû par un réflexe vital qu'il s'était cramponné à la chemise d'Allan. Le souffle court, la tête détournée, légèrement inclinée vers l'épaule présente mais sans chercher à s'y reposer, Ran avait laissé libre court à ses sanglots qui, pour la première fois devant le Maire, franchissaient la barrière sonore de sa gorge.

Une main avait alors effleuré sa joue, l'apaisant momentanément alors qu'il levait un regard pathétique vers le bel homme blond. Les paroles résonnèrent dans sa tête, comme s'il les assimilait sans les saisir totalement. Il éprouvait juste la portée rassurante de ces mots, leur sens apaisant les tourments de Ran qui s'était senti dépossédé de tout ce qu'il avait souhaité préserver pour l'élu de son coeur. Cet homme, en réalité... Celui qui en cet instant précis, se penchait vers lui pour unir leurs lèvres. La sensation de cette bouche épousant la sienne avec envie, délice et respect enleva au leader rouge des picotements le long de sa nuque et l'envol de mille papillons au creux de son ventre. S'il écarquilla à nouveau les yeux, surpris par cette émotion qui l'électrisait des pieds à la tête, le louveteau se laissa bien vite bercé par la protection de ces bras autour de lui.

Une main cueillait son cou gracile pour mieux l'incliner en arrière et approfondir ce baiser, tandis que l'autre réduisait à néant la dernière barrière que Ran avait voulu dresser en laissant entre leurs corps un espace de réserve et de pudeur. Leurs hanches étaient à présent en contact étroit et seule la langue délicate du Maire parvint à annihiler les sous-entendus matures que cette étreinte éveillait naturellement en ce garçon soumis à la pleine dominance d'Allan.

Le baiser se termina avec la plus grande douceur et le plus profond respect pour le chef Akabatsu, un pouce levant son menton pour que ses prunelles écarlates croisent le regard du Maire. Ses magnifiques iris mélangeant vert et bleu n'étaient plus qu'un mince trait noyé par ses pupilles dilatées. Apparemment, le maître de Sasuitachi avait désiré ardemment ce moment, au moins autant que Ran. Et la satisfaction qu'il en éprouvait se trahissait dans cette distinction physique éphémère. Ce baiser, le vrai, le premier du jeune leader, il venait de le lui offrir de la plus belle des façons...

L'humour ne passa pas inaperçu et soudain conscient de ce cadeau qui venait de lui être fait, Ran rosit tendrement et se permit un petit rire discret. La proposition soudaine du Maire pour un restaurant le déstabilisa un peu, mais son employeur semblait déjà avoir réglé la question d'Azusa, bien que ces arguments ne convainquaient guère le cadet de la petite fratrie.

« Mmh... Tant que ce n'est pas Yasu qui s'occupe de lui... Mais... » Il se massa la nuque, un peu dérouté. « On va me reconnaître à la surface... »

Assommé par toutes ces émotions depuis le début de la journée, le jeune homme glissa ses bras sur son torse et se blottit contre le Maire tel un enfant en quête d'une étreinte protectrice. Confiant, il cacha son visage contre la chemise blanche et ferma les yeux pour y trouver le repos.

------------------------
Revenir en haut
Ino Takahashi
Leader Aobatsu
Leader Aobatsu

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2007
Messages: 449
Age: 17
Faction: Aobatsu
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 14/10/2012, 19:43    Sujet du message: † Don't turn your back on me ! † Répondre en citant

~ Et lorsque la porte claqua violemment, ouverte d'une large poussée que rien n'avait prévenu, c'est ainsi qu'Ino les trouva. ~

~ Après sa fuite de la Souterraine, il avait longtemps marché dans les rues de la City. Ce n'est qu'une fois les pieds aussi douloureux que son esprit épuisé à force de réfléchir, que le blondinet avait consentit à faire ce que la logique imposait. C'est à dire, venir vérifier ses informations directement à la source. Qui de mieux placé que le Maire pour secouer la tête d'un air navré et lui dire qu'il avait été stupide de se laisser manipuler de la sorte ? Lui dire que rien de tout cela n'était vrai ? ~

~ Ainsi, Ino s'était rapidement changé dans sa chambre, troquant ces vêtements souillés qu'il jeta dans un coin avec la ferme intention de revenir plus tard pour les brûler. Il avait repassé sa tenue habituelle, glissant son gun dans sa ceinture et son nouveau couteau dans la poche sécurisée de sa botte. Il était le Leader Aobatsu, et rien ne devait le troubler. Il allait trouver le Maire, faire son rapport, se faire reprocher sa naïveté et son manque de vigilance, et tout redeviendrait comme avant. ~

~ Sauf bien sûr pour ce qui était de... ~

~ Non. ~

~ Il ne devait pas y penser. Surtout pas. Plus jamais. Pas lui. Pas à lui, ni à ses gestes tendancieux et sales qu'il lui imposait. Pas à ses mensonges honteux. À ses manipulations. ~

~ C'est cette colère à l'égard de celui qui l'avait trahit qui avait poussé Ino à franchir la barrière de la secrétaire de son père sans un mot. Il n'avait pas de temps à perdre à se faire annoncer. Il avait besoin de retrouver ses repaires, de se rassurer devant le sermon déçu mais patient d'un père qui une fois de plus, lui rappellerait son rôle et ce qu'il avait à faire. Nul doute que Takahashi Senior saurait lui remettre les idées en place. ~

~ Ce qu'il vit, une fois la porte ouverte, était pourtant loin de ce à quoi il s'attendait. ~

~ En premier lieu, son cerveau fut parfaitement incapable de comprendre les informations que lui renvoyaient ses yeux. Ceux-ci, parfaitement écarquillés d'incompréhension, se contentaient de fixer la scène qui se jouait devant lui. Une tenue de vinyle surmontée d'une touffe de mèches noires que rehaussaient deux orbes écarlates et sauvages. Qui n'étaient pas sans évoquer les yeux d'un animal traqué éclairé par les phares d'une voiture. ~

~ De toute évidence, la secrétaire n'avait guère eu le temps d'avertir le Maire de la venue de son fils. Le petit bip sonore du téléphone résonnait d'ailleurs dans le bureau dans l'indifférence totale. ~

~ C'est dans un état second que Ino passa automatiquement la main à sa ceinture, dégainant son arme et la braquant sur Ran Yashin. Les pensées se bousculaient dans sa tête, trop vite pour qu'il puisse les comprendre. D'abord Azusa, maintenant lui ? En même temps, à quoi s'attendre des Akabatsu ? Entre dégoût et haine, le jeune blond serra les dents, son index se crispant déjà sur la gâchette. ~

~ Une toute petite pression, et tous les problèmes seraient résolus. ~

------------------------
Revenir en haut
Yuuto Allan Takahashi
Maire de Sasuitachi
Maire de Sasuitachi

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juin 2008
Messages: 60
Age: 40 ans
Faction: Aobatsu
Sexe: Masculin
Sexualité: Bisexuel
Uke ou Seme: Seme

MessagePosté le: 14/10/2012, 20:26    Sujet du message: † Don't turn your back on me ! † Répondre en citant

Souvent, la capacité d'Allan à anticiper les choses lui avait valu compliments ou remarques. Dans toutes les situations, qu'il s'agisse d'alliés ou de détracteurs, cela avait souvent fait sensation. Pourtant, il ne s'agissait pas tant d'anticipation que de prévention. Songer à toutes les éventualités pour être prêt dans toutes les situations. Un trait de caractère dont l'héritier Takahashi avait tenté de s'inspirer mais en le transformant en un besoin compulsif de succès. Et pourtant, ce qui se déroulait à ce jour dans ce bureau, Yuuto Allan Takahashi ne l'avait pas prévu. Pas comme ça et pas à ce jour. Pas alors qu'il avait enfin attirer Ran Yashin dans ses filets. Et même si après coup, le maire ne douterait pas un seul instant pouvoir tirer profit de cette situation (n'avait-il pas envisager qu'Inocence découvre toute la vérité un jour, après tout ?), cela ne l'empêcha pas sur l'instant d'éprouver de la peur en voyant le canon de l'arme se diriger droit vers le visage du leader rouge.

D'une poussée, le maire pris place devant Ran qu'il gardait malgré tout près de lui en le retenant d'un bras. Protégeant le loup de son corps, l'homme blond retrouva son calme mais sentit rapidement la colère succéder à la peur.

« Inocence ! »

L'adrénaline avait chargé sa voix de fureur et de reproches. Si Inocence était venu ici quérir des réponses, il les trouverait dans l'attitude même du maire qui l'empêchait à présent d'accomplir la tâche qui était pourtant officiellement la sienne. Mais il était temps que l'enfant ouvre les yeux et fasse un pas de plus dans le monde des adultes : ce qui comptait, ce n'était pas l'officiel mais l'officieux. Et sur beaucoup de points, le leader rouge était bien plus irremplaçable que le bleu.

« Inocence... »

La voix pleine de menaces à peine voilées, Allan gardait un regard implacable fixé dans les yeux bleus d'Inocence. Qu'importe les moyens, il fallait le faire redescendre sur terre. Perdu comme il l'était, le môme était tout à fait capable de se crisper sur la détente, suffisamment pour faire partir le coup. Et à cette portée, la balle pouvait fort bien traverser leurs deux corps malgré le désir d'Allan de protéger Ran. Ran qu'il avait à présent ramené contre son flanc, tout en prenait bien soin de rester en première ligne. Son fils n'aurait jamais le cran de lui tirer dessus, il le savait bien. En toute franchise, il comptait bien sur le choc de voir son propre père lui tourner le dos et lui préférer son ennemi mortel pour le faire retomber sur terre. Tant pis si la méthode était violente. Inocence devait reprendre ses esprits avant de commettre l'irréparable.

------------------------
Revenir en haut
Ran Yashin
Leader Akabatsu
Leader Akabatsu

Hors ligne

Inscrit le: 03 Oct 2007
Messages: 272
Age: 21 ans
Faction: Akabatsu
Sexe: Masculin
Sexualité: Homosexuel
Uke ou Seme: Uke

MessagePosté le: 17/10/2012, 21:58    Sujet du message: † Don't turn your back on me ! † Répondre en citant

Tout ce qui venait de se produire était parfaitement surréaliste et le jeune homme peinait à croire ce qu'il voyait en cet instant : Ino braquant une arme sur lui et Allan s'interposant entre les deux leaders pour arrêter l'élan meurtrier de son fils. Aussi farouche que sa nature de loup l'incitait à l'être, Ran avait voulu fuir mais le Maire avait devancé sa réaction en le maintenant fermement contre lui. Une fois l'instinct bloqué, la raison reprenait le dessus et il semblait évident que le chef de la Faction Bleue n'aurait pas hésité à tirer. Mais que pouvait-il faire d'autre ? Rester prostré derrière l'adulte n'avait rien de glorieux... Et trop choqué pour parler, il savait que de toute façon, aucun son venant de sa gorge ne serait toléré.

Il ne sut rien faire d'autre que fixer son alter-ego avec hébétude, ses prunelles rouges agrandies d'ahurissement alors qu'il croisait les iris azuréens d'Ino, tout aussi abasourdi. Pendant quelques longues secondes, ils se détaillèrent du regard, chacun se confrontant à l'incompréhension de l'autre. Mais bien vite, le doigt tremblant de l'Aobatsu sur la gâchette focalisa toute l'attention du loup noir. Comme tout prédateur sauvage, il affrontait dans une attitude statique l'objet qui crachait du feu qui résonnait comme un coup de tonnerre.

Le sentiment de trahison était palpable alors que le Maire reprenait son fils comme un père reprendrait un gamin capricieux qui refuse d'écouter. Ran leva la tête vers l'homme, pour replonger ses yeux dans ceux du jeune adolescent. Il découvrit alors la tristesse dans ce joli visage rond, le ressenti insoutenable d'un abandon. Allan avait fait son choix, et le fils venait de le comprendre. Cette scène, semblable à une rupture, enleva des larmes silencieuses à Ran.

La voix paternelle, grave et toujours source d'un électrochoc d'obéissance, incita le petit blond à ranger son arme. Ses gestes étaient calmes et mesurés, son flegme à la hauteur de la félonie familiale. Sans un mot, sans un éclat, avec une pudeur qui fendit le coeur du leader Akabatsu, Inocence tourna les talons et quitta la salle. Avait-il vu les larmes de son éternel rival ? Rien n'était moins sûr mais quand la porte se referma, le jeune Taïwanais saisit son protecteur par la chemise et lui jeta un regard affolé.

« Tu ne peux pas l'abandonner comme ça ! Allan... tu... il... »

*Vous ne pouvez pas rompre un tel lien comme ça ! Rien au monde ne peut justifier ça !* hurlait-il mentalement.

Mais les mots se bousculaient et il ne parvenait plus qu'à bégayer des propos incompréhensibles alors que les sanglots se bousculaient dans sa gorge.


------------------------
Revenir en haut
Yuuto Allan Takahashi
Maire de Sasuitachi
Maire de Sasuitachi

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juin 2008
Messages: 60
Age: 40 ans
Faction: Aobatsu
Sexe: Masculin
Sexualité: Bisexuel
Uke ou Seme: Seme

MessagePosté le: 17/10/2012, 23:41    Sujet du message: † Don't turn your back on me ! † Répondre en citant

Ran paniquait littéralement. Posant deux mains fermes mais douces sur les épaules du jeune homme pour le rassurer tout en le cadrant, Allan le regarda dans les yeux pour tenter de ramener un peu de calme chez le jeune loup. Heureusement, Inocence s'était ressaisi avant de commettre l'irréparable et la tempête avant quitté la scène sans plus de dégâts une fois le chaos semé. Le maire s'occuperait plus tard des dommages collatéraux, il devait avant tout gérer l'état de stress dans lequel Ran semblait plongé. Il ne doutait pas un instant que le leader rouge se reprendrait dans quelques instants. Ran était fort. Une arme braquée sur lui était son quotidien et il en fallait bien plus pour l'impressionné, même voir mis à mal les quelques relations cordiales que les deux jeunes gens avaient pu voir naitre en eux avait dû le blesser. Mais plus que le reste, c'était la détresse visible d'Inocence qui avait déchiré le coeur du loup. Lui qui avait perdu son père si tôt et qui n'avait jamais compris ni admis les relations si froide entre le maire et son fils. Et même s'il avait déjà eu un bref aperçu dans ce même bureau, il n'avait jamais compris l'ampleur de la distance entre les deux Takahashi. Allan savait qu'il était fautif. Il n'avait jamais cherché à se rapprocher de son fils et ne le cachait pas. Pas qu'il ne l'aimait pas. Ce n'était pas cela du tout. Mais Inocence avait toujours été une petite chose étrange qu'il n'avait eu que par la force des choses, sans réellement la désirer. Il le fallait, voilà tout. Même si, depuis peu, il se prenait à éprouver parfois de l'affection en songeant à ce fils qui, il le savait, faisant de son mieux pour chercher son approbation. Ce qu'il avait toujours fait, bien sûr. Mais égoïstement, le maire devait avouer que cette manie était bien moins agaçante depuis qu'elle servait ses intérêts.

« Ressaisis-toi, Ran. Je m'occuperai d'Inocence plus tard. Calme-toi... »

Parlant d'une voix ferme et rassurante, Allan prenait soin de rester doux dans ses gestes. Il ne tenta pas tout de suite de prendre le jeune homme tremblant devant lui dans ses bras. Pour l'instant, il ne voulait pas rompre le lien invisible qui unissait leurs regards. Inocence saurait se débrouiller à l'extérieur. Loin d'être bête, il trouverait un endroit pour se calmer et réfléchir à tout cela, le maire n'en doutait pas. Le seul souci résidant dans le fait que le seul autre point d'attache de son fils était l'espion bleu. Hors, la brouille qui résidait entre eux empêcherait très certainement l'arrogant leader bleu à aller voir son ancien chaperon. Cependant en cet instant, chose qui ne lui arrivait pas souvent, Allan ne pouvait pas tout gérer et il lui avait fallut faire un choix. Un choix qui paraitrait injuste et cruel à Ran Yashin comme à Inocence mais que le maire savait être le bon. Inocence courait moins de risque dans la rue, même dans son état, que Ran n'en aurait couru dans le sien, surtout en quartier ennemi. Et encore aurait-il fallu que le blond laisse partir l'albinos... Le moindre geste de Ran lui aurait coûté la vie, Allan n'en doutait pas. Il ne restait qu'à espérer qu'Inocence trouvât rapidement un endroit pour se reposer le temps que la pression ne retombe et qu'il ne revienne le voir. Ce qu'il ferait, il n'en avait pas le choix.

Stoppant toute tentative indirect, Allan prit Ran dans ses bras et le serra contre lui. Durant un bref instant, une autre image s'était superposée à la place de celle du jeune homme ; une autre époque, un autre leader, une autre arme... et un autre dénouement.

« Je ne pouvais pas prendre le risque de te voir mourir. Les blessures de l'ego guérissent toujours. Inocence comprendra. Une balle perdue est souvent plus définitive et ton père ne me l'aurait pas pardonné. Moi non plus, d'ailleurs. »

Avec lenteur, il le relâcha, caressant au passage une pommette ronde du dos de la main pour en chasser les larmes.

« Ce n'est pas le leader que j'ai sauvé. C'est toi. Et je recommencerai, quoiqu'il en coûte. »

Ce n'était pas du défi dans sa voix, il n'avait nul besoin de cela. Il s'agissait simplement d'une évidence. À Ran de décider s'il pouvait l'accepter ou non.

------------------------
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:30    Sujet du message: † Don't turn your back on me ! †

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> † Sasuitachi City † -> † La mairie -> Le bureau du maire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com