Index du Forum


 
 Index du ForumS’enregistrerConnexion

:: Rencard de luxe en suite royale. ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> † Sasuitachi City † -> † L'hôtel
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Cherry
Membre Akabatsu
Membre Akabatsu

Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2009
Messages: 35
Age: 26
Faction: Akabatsu
Sexe: Masculin
Sexualité: Homosexuel
Uke ou Seme: Ambi

MessagePosté le: 07/10/2012, 00:47    Sujet du message: Rencard de luxe en suite royale. Répondre en citant

.llllll.


C'était en début d'après-midi que Tetsuo l'avait joint par téléphone pour lui demander de se rendre au dernier étage de l'hôtel. Une zone interdite aux clients habituels, que Cherry lui-même n'avait jamais eu l'occasion de visiter malgré son statut privilégié. C'était pour lui une première au bout de toutes ces années de services pour le plus grand homme d'affaire de la ville. Ainsi, puisqu'il lui restait quelques heures avant de se rendre à cette entrevue, le jeune prostitué avait tranquillement rangé ses affaires en prenant soin de ne pas emporter des objets trop grotesques dans sa petite valise.

Il était certes une pute de luxe qui bénéficiait d'une clientèle plutôt courtoise et élégante, mais tout homme avait ses faiblesses et Cherry savait qu'il fallait toujours prévoir une petite fantaisie matérielle, même parmi les particuliers les plus aisés. Cependant, quitter sa chambre personnelle où il accueillait ses fidèles le perturbait. Cet étage ultime dans l'hôtel était communément appelé "la suite royale" par les rares prostitués à avoir leur pièce attitrée en ces lieux. Les rumeurs prétendaient que seuls les princes étrangers résidaient provisoirement dans cette chambre tant fantasmée et imaginée aux couleurs pourpres et or des appartements de souverains orientaux.

Le jeune homme n'était pas attendu avant dix-sept heures, et cela lui laissa bien assez de temps pour se préparer, faire une toilette et s'habiller de façon sobre mais soignée. Malgré son impatience, il conservait ce calme très professionnel qui le caractérisait. Ce ne fut que quelques minutes avant le rendez-vous qu'il quitta sa chambre. Il la ferma à clé et se rendit alors au dernier étage, rencontrant à la sortie de l'ascenseur un vigile. Il inclina la tête à son attention mais s'étonna presque qu'un tel lieu soit si peu gardé. Il se dirigea vers la porte principale, non sans jeter un petit regard par-dessus son épaule pour observer le vigile qui n'avait pas bronché. Manifestement, le chien de garde semblait au courant de sa venue et ne prenait pas la peine de le fouiller.


*Eh bien, je ne dois vraiment pas avoir la carrure d'un psychopathe à ses yeux...* pensa-t-il, toujours aussi moqueur envers sa silhouette chétive.

Il baissa le nez vers la poignée, approchant sa main, puis il se ravisa et frappa à la porte pour signaler sa présence. Tetsuo lui avait donné pour consigne d'entrer sans attendre l'autorisation, mais Cherry était un jeune homme bien élevé. Prévenir son arrivée était la moindre des politesses.

Il ouvrit et entra dans la chambre, refermant la porte blanche derrière lui et avançant de quelques pas pour déposer sa valise.


« Votre rendez-vous est arrivé Monsieur ! » s'exclama-t-il de son habituel ton chaleureux.

Au pire, s'il était seul, il attendrait patiemment son hôte.


------------------------


Dernière édition par Cherry le 11/10/2012, 18:24; édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 07/10/2012, 00:47    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Yuuto Allan Takahashi
Maire de Sasuitachi
Maire de Sasuitachi

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juin 2008
Messages: 60
Age: 40 ans
Faction: Aobatsu
Sexe: Masculin
Sexualité: Bisexuel
Uke ou Seme: Seme

MessagePosté le: 07/10/2012, 17:32    Sujet du message: Rencard de luxe en suite royale. Répondre en citant

« Eh bien, pour aujourd'hui, j'envie votre ponctualité. »

Pénétrant dans la suite une minute à peine après Cherry, Yuuto Allan Takahashi posa sa veste sur son bras et s'avança tranquillement vers son visiteur. C'était la première fois qu'il faisait appel aux services de Tetsuo Matsuyama. Pour quelle raison, lui-même l'ignorait. Une envie subite, sans doute. Voilà quelques années à présent qu'il n'avait plus eu l'occasion de prendre un peu de temps pour lui. Et depuis quelques temps déjà, il songeait à cette éventualité. Son train de vie ne lui laissait pas vraiment la possibilité de faire des rencontres, même si, sans se vanter, il n'aurait eu aucun mal à avoir ce qu'il voulait. C'était cela, sans doute. Un manque d'envie. Additionné au fait qu'il avait déjà repéré quelqu'un qui lui convenait tout à fait, mais qu'il lui fallait encore apprivoisé.

Sa matinée de travail avait été bien remplie. Réunion d'administrés pour la rénovation de l'hôpital de Sasuitachi, contrôle des opérations Aobatsu, ajustement de la contre-attaque Akabatsu, suivi du traitement des dossiers du jour... Ce n'était donc que vers seize heure quinze qu'il avait pu quitter son manoir pour rejoindre sa compagnie attitrée. Il n'avait eu aucun critère quant au choix de celle-ci. C'était une bonne occasion de faire un contrôle plus approfondi, sans mauvais jeu de mots, sur les activités proposées par Matsuyama. Autant l'accord sur une prostitution légalisée par le maire avait été aisé à prendre, une distraction de ce type étant inévitable par les temps qui couraient, autant qu'elle fut contrôlée -pour le bien-être des clients comme des filles de joie- et qu'elle rapporte. Autant l'accord sur l'emploi de prostitués masculins avait été plus délicat. Plutôt ouvert à la chose, Yuuto avait néanmoins dû calculer sévèrement les risques pour son microcosme personnel. Les tractations avaient été longues, mais un terrain d'entente avait été trouvé. Matsuyama était toutefois averti : au moindre imprévu, le maire prendrait les mesures qui s'imposaient.

« J'espère que vous accepterez toutes mes excuses pour ce retard, continua l'homme. Yuuto Allan Takahashi. »

Il s'inclina légèrement devant son invité, amusé devant la petite boutade de Matsuyama. Mais s'agissait-il réellement d'une boutade ? Allan lui ayant laissé le choix quant à la compagnie qu'il lui enverrait, Matsuyama n'était pas suffisamment stupide pour lui envoyer un homme par pure provocation. Non. L'homme d'affaire avait pleinement compris qui était le maire. Ou du moins, cerné son attente principale : passer une soirée en agréable compagnie, comme il le lui avait dit. Il ne s'agissait en rien d'un test, même si évidemment, cela donnerait une occasion à Allan d'examiner son trafic de plus près. Vraiment, Matsuyama était un homme intéressant, à défaut d'être appréciable aux yeux du maire.

« Je compte prendre un bain pour me détendre avant la soirée, souhaitez-vous vous joindre à moi ? »

------------------------
Revenir en haut
Cherry
Membre Akabatsu
Membre Akabatsu

Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2009
Messages: 35
Age: 26
Faction: Akabatsu
Sexe: Masculin
Sexualité: Homosexuel
Uke ou Seme: Ambi

MessagePosté le: 11/10/2012, 18:23    Sujet du message: Rencard de luxe en suite royale. Répondre en citant

.llllll.


Il avait tout juste eu le temps de déposer sa petite valise, de retirer son imperméable et de l'enrouler autour de son bras pendant qu'il admirait la décoration de cette "suite royale". Un environnement clair, sobre et distingué, sans babioles ni surplus d'objets clinquants pour donner l'illusion d'une richesse grotesquement mise en avant. Si lui-même adorait les tons pourpres et safrans de sa chambre personnelle, décorée sous les tons hindous, il devait reconnaître que l'ambiance zen qui se dégageait de cette pièce était beaucoup plus reposante et propice à la relaxation.

À peine eut-il le temps de faire ce constat qu'il entendit la porte s'ouvrir et une voix grave et sensuelle lui envier son exactitude. Il sourit en faisant demi-tour, mais se raidit soudain des pieds à la tête, transi par la stupeur. Il cligna des yeux plusieurs fois, croyant difficilement ce qu'il voyait. Yuuto A. Takahashi en personne... Le Maire de Sasuitachi se tenait devant lui, un sourire aux lèvres, manifestement amusé par l'effet qu'il venait de produire. C'est alors que Cherry prit conscience de son manque de distinction et il s'excusa en exécutant une rapide courbette comme il avait l'habitude d'en faire quand il rencontrait un nouveau client.


« Vous avez su jouer sur l'effet de surprise ! » déclara-t-il poliment, un petit rire coquet ponctuant sa phrase. « Je consentirai à excuser votre retard si vous pardonnez mon manque de civilité à l'instant. »

Bien qu'au premier abord, il avait paru choqué, en réalité l'identité de son client ne lui importait guère et le jeune homme n'avait aucune peine à garder son naturel. C'était ce qu'on appréciait le plus chez lui en général : sa simplicité, sa façon d'être sans faire de chichis devant un client au porte-monnaie bien rempli. Sa principale préoccupation ? Que l'homme soit satisfait de lui et que Tetsuo en ait l'écho par la suite, afin de ne jamais nuire à la réputation de son employeur. Cherry était peut-être une vulgaire pute de luxe au regard de certains Aobatsu extrémistes, il n'en demeurait pas moins perfectionniste et désireux de bien faire son travail sans qu'on lui reproche quoi que ce soit.

« Je compte prendre un bain pour me détendre avant la soirée, souhaitez-vous vous joindre à moi ? »

« Avec plaisir, j'ai pris une douche avant d'arriver mais je ne dis jamais non à un bain relaxant. »

À présent, il se demandait ce que le Maire en personne pouvait bien penser du choix de Tetsuo quant à l'identité sexuelle de la prostituée proposée. Prétendu homophobe, des rumeurs démentant ce fait, Takahashi-san était-il satisfait d'avoir devant lui un homme et non une femme ?

*Oh, Ruby-Moon devait être indisposée...*

Mesquin même en pensée... La pauvre fille n'était que danseuse et n'avait jamais eu à offrir son corps en échange d'un salaire. Quoique pour se faire le Maître de la Ville et le mentionner sur son CV, il était persuadé qu'elle aurait pu tuer père et mère. Encore un bon plan pour la narguer ouvertement tout en bénéficiant du soutien de Tetsuo.

« Et si vous avez l'option jacuzzi, je ne réponds plus de rien ! »

Voilà qui était dit !


------------------------
Revenir en haut
Yuuto Allan Takahashi
Maire de Sasuitachi
Maire de Sasuitachi

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juin 2008
Messages: 60
Age: 40 ans
Faction: Aobatsu
Sexe: Masculin
Sexualité: Bisexuel
Uke ou Seme: Seme

MessagePosté le: 11/10/2012, 20:06    Sujet du message: Rencard de luxe en suite royale. Répondre en citant

Une silhouette malingre, un grand sourire joyeux et des yeux pétillants. Ce fut ce qui frappa Yuuto en premier lorsque le jeune homme se retourna pour lui faire face. Le maire pouvait affirmer sans se tromper que pas plus que lui-même ne savait qu'il aurait un homme pour lui tenir compagnie, ce prostitué ignorait parfaitement jusque là l'identité de son client. Et pourtant, s'il existait un homme sur terre dénué de tout sens de l'humour, il devait bien s'agir de Matsuyama. Son propre fils eut-il eu plus de charisme et de prestance, Yuuto aurait presque pu l'imaginer en costumes trois pièces, une barbe de trois jours sur les joues, à faire danser la City durant la nuit.

« Vous êtes tout pardonné, évidemment, répondit le maire avec un sourire en réponse à la plaisanterie de son invité. Oserai-je affirmer que vous devez être Cherry ? »

Si Yuuto ne s'était pas encore pleinement penché sur les activités des prostitués-es déclarés-es de sa ville, il n'en connaissait pas moins beaucoup plus qu'il n'y paraissait. Il respectait l'accord passé avec Tetsuo mais gardait un oeil vigilant sur les activités nocturnes de sa ville. Le meilleur moyen de respecter ses engagements personnels étant justement de connaître les personnes qui, plus ou moins directement, en bénéficiaient.

L'une de ces personnes acceptant d'ailleurs son invitation avec un naturel rafraichissant. D'emblée, Cherry faisait une excellente impression au maire. De là à imaginer qu'il s'agissait de l'une des principales raisons pour lesquelles il avait été choisi devenait logique. Simple, amène et enjoué. Trois qualités qui paraissaient désormais essentiels au maire pour correspondre à l'idée qu'il se faisait de sa soirée et à la demande qu'il avait faite à Matsuyama : une compagnie agréable pour passer le temps agréablement, et plus si affinité. Gentleman, Yuuto débarrassa le jeune homme de sa veste et alla l'accrocher simplement avec la sienne dans une penderie adroitement dissimulée dans un mur.

« Et si vous avez l'option jacuzzi, je ne réponds plus de rien ! »

Un léger rire souleva les épaules du maire qui tourna la tête par-dessus son épaule tandis qu'il ouvrait la marche vers la salle de bain.

« Évidemment. »

Sans être un inconditionnel du jacuzzi, Yuuto n'en appréciait pas moins une petite séance de temps à autre pour se détendre après une journée chargée. Il n'en avait pas souvent l'occasion, aussi savait-il en profiter lorsqu'elle se présentait. Pour cela, il n'avait d'ailleurs que des baignoires offrant cette option, sauf dans la chambre d'Inocence qui avait bien rapidement sortit les griffes lorsque son père le lui avait proposé, un sourire amusé d'anticipation aux lèvres. Le gamin était si prévisible...

« Puisque tu es déjà propre, je te laisse prendre place, reprit le maire en ouvrant en grand la porte coulissante donnant sur la salle de bain. Tu permets que je te tutoie ? »

Il s'avança vers le large bain dont l'eau frémissait déjà à température idéale. Une simple pression sur un bouton suffit à déclenché le jacuzzi dont les bouillonnements emplirent rapidement la pièce. Vaste sans l'être trop, celle-i permettait un large confort tout en alliant avec sobriété le luxe et la simplicité. La salle de bain ne comportait qu'un seul mur avec la porte d'entrée, les autres étant en réalité des baies vitrées leur offrant pleine vue sur la City. Le jacuzzi pouvait facilement accueillir six personnes et était disposé dans un angle de pièce, sur une partie surélevée, ce qui permettait d'admirer les hauteurs de Sasuitachi. Il fallait monter un petit escalier de quelques marches qui permettait d'accéder au niveau du bassin incrusté dans le sol, et l'on y accédait ainsi, sans avoir besoin de l'enjamber. Les baigneurs pouvaient alors laisser leurs yeux se perdre sur le paysage aussi grandiose que tragique de la ville. Si la nuit n'était pas encore tombée et n'offrait pas encore son spectacle de milliers de lueurs étincelant tout autour d'eux, la vue n'en restait pas moins saisissante et avait de quoi donner le vertige.

Laissant Cherry se mettre à son aise, Yuuto s'excusa poliment et se dirigea vers une cabine de douche aux parois elles bien opaques. Non par souci de pudeur, mais plus par souci de pratique. Si monsieur le maire se prenait d'envie de faire l'amour dans sa douche, il ne souhaitait pas que son partenaire puisse être distrait par le manque d'intimité que leur offriraient de simples parois de verre. Il se dévêtit sans gêne et fit rapidement couler un jet glacé qui vint réveiller ses muscles courbaturés par de longues heures d'immobilité à travailler assis derrière un bureau. Et quand ce c'était pas derrière un bureau, c'était en réunion dans une quelconque autre salle de la mairie. La toilette fut rapide mais complète. Rejetant la tête en arrière pour effacer sous l'ondée les dernières traces de shampooing, Yuuto se rinça entièrement avant de couper l'arrivée d'eau et de sortir. La coutume au Japon étant de se nettoyer afin de ne pas souiller l'eau du bain, il s'y pliait volontiers. C'était du reste beaucoup plus logique et hygiénique que dans certains pays, où l'on se nettoyait DANS l'eau du bain... Répugnant.

Portant finalement la main à son visage alors qu'il venait de s'essuyer soigneusement avec une serviette épaisse, l'homme le plus puissant de la ville retira son masque qu'il abandonna au passage sur le rebord du bassin. Il retirait rarement cet attribut, et encore moins en public. Pas par lubie, quoiqu'en pensèrent certains, mais bien pour des raisons personnelles qu'il n'évoquait jamais. Du reste, il n'y avait probablement qu'Azusa pour deviner l'origine de la fine cicatrice qui barrait encore le visage du maire, depuis l'aile du nez jusqu'à la limite du cuir chevelu. Une cicatrice vieille de plusieurs années, qu'il devait impérativement protéger de toute intempérie s'il voulait qu'elle se résorbe entièrement.

« Es-tu bien installé ? »

Debout devant le bassin, Yuuto sourit à son invité et pénétra à son tour dans l'eau. Fermant à demi les yeux en appréciant la chaleur qui se diffusait dans son corps après cette douche glacée, le maire pris place à son tour et se permit même un léger soupir de contentement.

« Je suggère que nous nous mettions à notre aise, à présent, murmura-t-il. J'ai envie de me détendre et pas de m'excuser à chaque impolitesse de ce type que je commettrai : je te préviens, elles font légion dans un jacuzzi. »

Il rouvrit pleinement les yeux, un sourire amusé aux lèvres. Il se sentait d'excellente humeur et tenait à mettre Cherry tout à son aise. Bien que celui-ci ne semblait en rien avoir besoin d'aide pour cela.

------------------------
Revenir en haut
Cherry
Membre Akabatsu
Membre Akabatsu

Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2009
Messages: 35
Age: 26
Faction: Akabatsu
Sexe: Masculin
Sexualité: Homosexuel
Uke ou Seme: Ambi

MessagePosté le: 19/10/2012, 16:58    Sujet du message: Rencard de luxe en suite royale. Répondre en citant

.llllll.


Sacré Tetsuo... Soit il appréciait à ce point l'ironie de la situation, soit il était réellement convaincu de son choix. Loin de se mettre la pression, Cherry préférait pencher sur la deuxième hypothèse, hautement plus flatteuse pour lui. Mais tout de même... Le Maire de Sasuitachi en personne lui faisant face, et il s'apprêtait à passer une soirée à ses côtés. Jamais le jeune homme n'avait connu plus prestigieuse compagnie et c'était avec un immense sentiment de fierté qu'il abordait cette situation inopinée.

Professionnel mais néanmoins doté d'une nature sincère et généreuse, Cherry affichait une attitude sereine avec son éternel sourire affable et mutin. Si au fond de lui il se demandait à quel genre de personnage il allait avoir affaire, il se sentait néanmoins confiant. L'individu, pour ce qu'il laissait comme première impression, n'avait pas le profil de l'aristocrate schizophrène qui, après s'être contenu face à son entourage, se défoule violemment en dévoilant un caractère sadique et violent. Non vraiment, on était loin de cette éventualité... Mais le prostitué était curieux et presque impatient.


« J'ai même tendance à préférer qu'on me tutoie. » assura-t-il. « Je trouve que les rapports du client envers moi sont plus intimes quand la barrière du "vous" est franchie. Pour ma part, j'ai toujours tendance à vouvoyer par respect et parce que mon rôle s'y prête plus facilement, mais cela reste à la convenance de mon heureux partenaire. »

Après tout, sans entrer dans les détails, sa "position" vis-à-vis des clients, principalement sous la couette, se prêtait plus facilement au vouvoiement respectueux qu'au tutoiement souvent considéré comme trop "cru" pour ces hautes castes de la société.

Il s'était déshabillé et avait posé ses affaires sur un montant prévu à cet effet pendant que le Maire se dissimulait derrière un paravent pour prendre une douche. Pas très pudique de nature, Cherry connaissait néanmoins les bonnes manières et pour lui, il était impensable de se déshabiller devant un client s'il ne le réclamait pas comme un spectacle. Soit son partenaire le dévêtait et le jeune homme instaurait des règles pour que le glamour et le sex-appeal supplantent l'empressement et la vulgarité, soit il profitait d'une situation semblable à celle qu'il vivait actuellement et quittait tous ces textiles pour se glisser dans un bain.

Les petites bulles et la chaleur du jacuzzi le firent roucouler d'extase alors qu'il s'immergeait progressivement, et une fois l'eau bouillonnante atteignant son menton, il s'excusa de cette manifestation vocale qu'il n'avait su réprimer. Le politicien ne lui en tiendrait pas rigueur mais Cherry était un garçon bien élevé malgré ses origines bâtardes et avilissantes...

Le Maire le rejoignit, manifestement tout aussi soulagé que son hôte de goûter au délice des bulles chaudes.


« Il faudra me pardonner, j'ai commencé ce moment de détente tout seul. » murmura Cherry. « Il semblerait que mon patron a pris un malin plaisir à se jouer de nous... Ceci dit, effet de surprise garanti ! »


------------------------
Revenir en haut
Yuuto Allan Takahashi
Maire de Sasuitachi
Maire de Sasuitachi

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juin 2008
Messages: 60
Age: 40 ans
Faction: Aobatsu
Sexe: Masculin
Sexualité: Bisexuel
Uke ou Seme: Seme

MessagePosté le: 13/02/2013, 23:19    Sujet du message: Rencard de luxe en suite royale. Répondre en citant

Quel homme étrange, ce Matsuyama. Parfois, il arrivait au maire de regrette de ne pouvoir l'affronter en terrain politique. Parfois seulement, évidemment. Takahashi Senior n'était pas stupide : un duel contre le maître de nuit de Sasuitachi ne pouvait se faire sans d'importants dommages. Des dommages qui nuirait à la bonne tenue de sa ville. Mais il avait accepté les risques, tout comme Tetsuo. L'équilibre de la terreur ? Plutôt l'équilibre des forces, sans doute. Les deux hommes restaient de la même trempe et n'étaient pas du genre à laisser les émotions parler à leur place. Mais en ce cas présent, le talent de Matsuyama était incontestable.

« Nous voilà donc sur un pied d'égalité, chacun ignorant l'identité de l'autre, constata le maire avec amusement. Ton employeur est vraiment digne d'intérêt. »

Quoi de mieux pour adresser un message subtile au maire ? Par cette attitude, Tetsuo lui rappelait leurs engagements à tous les deux. Il lui fournissait de plus une compagnie sûre qui lui conviendrait pour la nuit, tout en lui signifiant implicitement qu'il serait un client comme les autres. Voilà qui convenait parfaitement au maire. Il n'aurait guère apprécié de se retrouver avec quelqu'un qui se serait senti trop écrasé par son statut pour passer d'agréables moments avec lui. Comment alors savourer ce bain reposant qui les massait tous les deux de ses bulles bienfaitrices ? Yuuto passa une main dans ses cheveux, appréciant la sensation des gouttelettes qui s'écrasaient sur son cuir chevelu pour le délasser d'une longue journée de réflexions intempestives.

« Je te laisse libre choix, décida-t-il en réponse à la demande de Cherry. Tutoiement ou vouvoiement, tout me conviendra pour ce soir. »

Se laissant glisser de quelques centimètres, l'homme aux cheveux blonds appuya sa nuque contre le rebord de la baignoire. Entrouvrant légèrement les lèvres sur un soupir de plaisir silencieux, les yeux clos par le plus pur des délices, Yuuto goûtait à la détente pour la première fois depuis bien longtemps. Suffisamment pour qu'y réfléchir soit intéressant. Mais il n'était que trop conscient des derniers moments de réel plaisir et de détente qu'il avait connus, des années plus tôt.

« J'ignore si tu en as été informé, mais j'ai demandé à ton employeur de me réserver ta compagnie jusqu'à demain soir, annonça-t-il sans bouger d'un iota. Ceci dit, tu seras certainement libre dès la fin de la matinée. Si tu restes avec moi pour le petit-déjeuner, bien sûr. »

Pour une fois qu'il s'octroyait une demi-journée de repos, Yuuto comptait bien en profiter et ne pas se lever à l'aube. Et pourquoi ne pas faire la grasse-matinée, voire même prendre le déjeuner au lit ? Voir sa compagnie le quitter pour reprendre ses activités n'aurait pas été du plus grand effet. Et ainsi au moins, aucun des deux n'auraient à surveiller l'heure. Mais si le prostitué avait un impératif qui lui demandait de quitter les lieux plus tôt, le maire n'était pas certain de s'en formaliser. Il était habitué depuis des années à ce type de "compromis" et préférait encore une présence courte mais volontaire à une présence persistante mais forcée. Une excellente définition de son mariage, en somme.

------------------------
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:26    Sujet du message: Rencard de luxe en suite royale.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> † Sasuitachi City † -> † L'hôtel Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com