Index du Forum


 
 Index du ForumS’enregistrerConnexion

:: "C'est une belle journée..." ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> † Sasuitachi City † -> † La mairie -> Le hall de réception
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Azusa Yamada
Akabatsu - Bras droit
Akabatsu - Bras droit

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juin 2008
Messages: 97
Age: 25
Faction: Akabatsu
Sexe: Masculin
Sexualité: Homosexuel
Uke ou Seme: Seme

MessagePosté le: 08/10/2012, 18:41    Sujet du message: "C'est une belle journée..." Répondre en citant

+ Décidément, le Maire semblait d'humeur légère ces derniers temps, et Azusa avait été agréablement surpris de le voir si narquois lors de ce rendez-vous. Ils avaient pris le thé ensemble dans le bureau de Takahashi, comme ils avaient l'habitude de le faire à chaque fois que le jeune Yamada faisait son rapport, puis une fois l'administratif réglé, ils avaient détourné le sujet de discussion pour parler d'Inocence et de Ran. Si Azusa avait cerné le jeu du Maire avec son frère cadet, l'homme blond n'était pas en reste et l'avait gentiment titillé à propos de son fiston, manifestement satisfait de voir son espion favori tourner autour du leader bleu réputé inaccessible. +

+ C'était donc dans une ambiance légère que les deux étranges amis avaient évoqué leurs amourettes. L'aîné des loups d'Akabatsu n'avait pas démenti son intérêt pour Ino, mais le Maître de la Ville ne s'était pas non plus caché quand il avait admis le pouvoir attractif de Ran sur lui. Et comme de vieux complices, le Maire et son espion avaient ri sur les dernières anecdotes qu'ils avaient conservé de leurs adorables leaders respectifs. En somme, un moment fort agréable qui resterait entre "dominants", tel était leur terme. +

+ Azusa avait donc quitté le bureau après une heure et demie de rapport officiel - ce qui signifiait officieusement une vingtaine de minutes sur le dossier et le reste à bavarder -, et à présent il descendait les marches pour arriver dans le hall de réception. Il s'accouda à l'accueil, un sourire charmeur et un regard mystérieux sur la nouvelle petite secrétaire. Cette dernière balbutia une excuse alors que le téléphone sonnait et elle décrocha, nota rapidement un numéro de téléphone qu'elle transmettrait à son employeur plus tard. Une fois le combiné raccroché, elle accueillit le rapport du prétendu Aobatsu dans l'enveloppe en papier craft et ne put s'empêcher de rosir devant lui. +

+ Il devait le reconnaître, l'espion adorait faire effet sur les demoiselles, même si elles ne faisaient point partie de son gibier. Mais soutirer des rougissements et voir ces gamines bredouiller devant lui avait le don de l'amuser et de le flatter. Sans pour autant se montrer grotesque ou vieux-jeu, il aimait simplement jouer sur son regard pour émoustiller les filles. +

+ Ne s'attardant guère plus à l'accueil, il prit congé de la secrétaire et continua vers la sortie. Il avait noté la présence du gaijin. Un nouvel employé d'Allan, assez efficace dans le domaine de déblayage de terrain. Un de ces tueurs qu'il valait mieux compter dans son camp que dans celui de l'ennemi. Bien que doté d'un caractère indépendant, pour ce que l'espion avait cru comprendre, le grand Starke Crimson répondait à la loi du pognon. Une cause tout à fait juste aux yeux d'Azusa qui, sortant un paquet de cigarettes de sa poche, quitta les lieux pour aller fumer sur les marches extérieures de la Mairie. +

+ Azusa n'était pas un fumeur convaincu, mais ce geste représentait plus un "signal" pour Starke qu'un réel besoin de nicotine. En sortant le paquet sous les yeux de l'Américain, il lui faisait comprendre qu'il marquerait une pause sur l'escalier de pierres et que si le tueur cherchait à l'aborder, ce serait à cet instant précis qu'il serait accueilli. +

« Enfin un rayon de soleil... » murmura-t-il pour lui-même en allumant sa cigarette. « C'est une belle journée qui s'annonce... »

+ Et effectivement, les rayons de l'astre du jour perçaient les nuages gris, illuminant les perles de pluie de mille éclats scintillants à travers les feuilles des arbres et la pelouse soigneusement entretenue. +


------------------------
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 08/10/2012, 18:41    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Starke Crimson
Membre Aobatsu
Membre Aobatsu

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juin 2009
Messages: 135
Age: 26
Faction: Aobatsu
Sexe: Masculin
Sexualité: Hétérosexuel
Uke ou Seme: Ambi

MessagePosté le: 15/10/2012, 21:17    Sujet du message: "C'est une belle journée..." Répondre en citant

Starke était sorti sur le perron pour voir le soleil de ses propres yeux. C'était en effet assez inhabituel à Sasuitachi pour mériter le détour. Il sortit son téléphone et prit une photo du ciel, un arc-en-ciel illumina le coin inférieur droit, ce qui le fit sourire.
 
No kill today, the rain has gone away…
 
Fredonna-t-il sur l'air d'une célèbre chanson des Beattles juste avant qu'Azuza n'apparaisse au bord de son champ de vision. Encore un jeune homme dont il avait entendu parlé par ses frères et sœurs bien avant de le rencontrer. Mais il se souvenait l'avoir vu plusieurs fois de loin auparavant et avoir pensé à chaque fois " tiens, c'est l'heure d'envoyer les couleurs ? ". Evidemment, les cheveux du jeune homme était la source de cette boutade qu'il ne se risquerait pas à faire à haute voix.
 
* Alors, face à quel genre de traître je me trouve ? *
 
Pensa immédiatement le mercenaire car dans son esprit, le secrétaire particulier du maire devait forcément trahir quelqu'un : Il était le frère de Yasu et Ran qui lui avait tous deux parlé de lui, s'il leurs était fidèle, il trahissait son employeur mais s'il était fidèle à ce dernier, il trahissait sa famille. Déjà l'américain se disait qu'il n'aimerait pas être dans les chaussures du japonais.
 
Bonjour, tu dois être Azuza n'est-ce pas ? J'avais justement envie de te rencontrer.
 
Une phrase d'accroche typique certes, mais souvent efficace. D'autant plus que c'était parfaitement vrai : il pressentait que le jeune homme était l'une des clés pour comprendre certaines choses, sa cadette l'en avait convaincu lors de leur rendez-vous.
 
Je suis Starke Crimson, mais tu dois déjà le savoir j'imagine. N'importe quel imbécile de la milice ou chez les rebelles semble le savoir, alors vu qu'à ce qu'on m'a dit tu es largement au dessus de la moyenne… Mais je parle trop, désolé.
 
Une fois encore, le seigneur de guerre entrait en piste dans sa peau d'américain moyen qui parlait trop vite. Il y avait fort à parier que l'agent double ne s'y laisserait pas prendre mais cela restait une manière non agressive et efficace de présenter les choses. Tout ce qui lui restait à espérer maintenant, c'était de ne pas être accueillit en retour par un "Alors comme ça, c'est toi qui bafoue l'honneur de ma sœur ?". Car même s'il était au Japon et pas en Sicile, tout le monde n'était sans doute pas aussi affable et philosophe que le jeune loup noir croisé inopinément dans une cellule.

------------------------
The last stand survivor stalks his prey in the night
And he's watching us all with the eye of the tiger
Revenir en haut
Azusa Yamada
Akabatsu - Bras droit
Akabatsu - Bras droit

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juin 2008
Messages: 97
Age: 25
Faction: Akabatsu
Sexe: Masculin
Sexualité: Homosexuel
Uke ou Seme: Seme

MessagePosté le: 31/10/2012, 00:18    Sujet du message: "C'est une belle journée..." Répondre en citant

+ Bingo, l'étranger était bel et bien là pour lui. Cette rencontre, présentée sous la forme du hasard, sonnait faux pour les deux hommes mais aucun ne fit l'indélicatesse de le souligner. Il tira une première bouffée de sa cigarette et accueillit l'Américain avec un sourire simple. Ce dernier l'aborda de la façon la plus naturelle possible, avec la gaillardise typique des occidentaux, et Azusa hocha donc la tête quand son interlocuteur se présenta. Starke Crimson, le nettoyeur officiel de la ville. Là où l'espion bleu agissait plutôt dans l'ombre, gardant comme couverture celle du médecin Aobatsu qui endossait aussi le rôle du secrétaire militaire au service du Maire. Le prétexte parfait qui lui laissait le temps, à l'occasion, de faire du ménage pour son employeur, tant du côté rouge que du côté bleu. Le tout était de ne pas se faire pincer... +

« Ce serait mentir que de prétendre n'avoir jamais entendu parler de Starke Crimson... Difficile pour un guerrier comme toi de passer inaperçu. »

+ Les goûts de Yasu étaient vraiment étonnants, mais le Japonais estimait que sa louve de soeur était bien assez grande pour faire ce qui lui chantait. Elle pouvait se déclarer lesbienne, bi, hétéro, Azusa n'en avait cure. Elle restait pour lui cette petite gamine crottée et blessée qu'il avait recueillie dans les docks. Une approche toute en douceur, toute en patience, alors qu'elle se méfiait de tout bipède susceptible de montrer de l'intérêt pour elle. +

+ Ainsi, du haut de sa petite dizaine d'années, Azusa l'avait abordée en lui déposant discrètement de la nourriture, revenant la voir tous les lendemains matins pour récupérer les couverts et rapportant un nouveau repas le soir-même. C'est ainsi qu'ils avaient réussi à tisser les prémices d'une relation fraternelle, et il savait qu'il resterait le premier et l'unique homme en qui Yasu aurait une confiance aveugle. Était-ce bien prudent d'ailleurs ? Certes, il n'attenterait jamais rien contre sa fratrie, mais il mettait un point d'honneur à ne pas les mêler aux dessous glauques de sa profession. En cela, oui, il était digne de confiance. +

+ Il y avait le Azusa Yamada qui servait le Maire, et il y avait le "Azu" de l'intimité, celui avec qui les deux autres louveteaux échangeaient des textos dans la journée pour s'envoyer des vannes, rire de la dernière anecdote ou balancer une vacherie sur une cible commune. Et le soir, lors des périodes d'accalmie, il n'était pas rare que les trois de la portée disparate se retrouvent pour décompresser des journées de traque qu'ils vivaient au quotidien. +

« Je suis donc le dernier de la liste ? » s'enquit-il simplement avec un sourire, toujours égal à lui-même.

+ Être un espion auprès d'un dictateur réclamait une certaine perfection dans l'attitude générale. Si Ran et Yasu étaient deux êtres de passion qui répondaient à des pulsions primaires et instinctives, Azusa était le plus froid et le plus nonchalant de tous. Bien sûr, tout cela n'était qu'une façade car c'était le premier du trio à profiter des bonnes choses de la vie... Mais étrangement, même si son masque était le plus évident parmi les carapaces de chacun des héritiers de Katsutoshi, en particulier face à des gens comme Starke, il était aussi le plus irréprochable et le plus impénétrable. +

+ Gérer sa respiration, son pouls, sa température corporelle, ses expressions faciales, ses glandes sudoripares... il avait été formé, voire partiellement formaté, pour contrôler tout cela en public. Bref, le mec professionnel jusqu'au bout des doigts, et il était assez satisfait de la qualité de son double-jeu. +


------------------------
Revenir en haut
Starke Crimson
Membre Aobatsu
Membre Aobatsu

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juin 2009
Messages: 135
Age: 26
Faction: Aobatsu
Sexe: Masculin
Sexualité: Hétérosexuel
Uke ou Seme: Ambi

MessagePosté le: 08/11/2012, 20:52    Sujet du message: "C'est une belle journée..." Répondre en citant

Starke tapota doucement sur la branche de ses lunettes, surpris des résultats qu'il lisait sur ses verres : des pics erratiques extrêmement brefs avant un parfait retour au calme, comme s'il avait des parasites sur sa ligne.

Well, last but not least I guess.

Car d'une certaine manière, il attendait beaucoup de cette rencontre. Il l'avait d'ailleurs plus ou moins programmée, contrairement à celles des autres membres de la fratrie pour lesquels le hasard avait bien fait les choses. Enfin bien, c’était relatif, car si pour Yasu il n’y avait aucun doute, sa rencontre avec Ran lui avait laissé quelques frustrations, mineures certes mais bel et bien présentes.

Ta famille ne tarit pas d'éloges à ton sujet. Et je dois avouer que je m'en étonne, au vu de ta situation, j'imaginais plus vos repas comme ceux d'une famille d'Irlandais de Dublin. Version papa est policier et fiston terroriste, comme quoi les idées reçues…

Soudain, le déclic se fit dans le cerveau du seigneur de guerre ! Il n'était pas face à un être de passion comme lors des deux fois précédentes mais devant un être de raison, ce qui été déjà une réponse en soi. Un sourire se dessina sur son visage car il aimait tout autant les gens enflammés que ceux capable de garder leur maitrise d’eux même.

Enfin, j’imagine que ça ne doit pas être évident tous les jours de travailler pour des gens qui aimeraient envoyer ta propre famille en centre de reconditionnement, au mieux vu la conjoncture.

Il y avait une forme de compassion réelle dans ses paroles. Même s’il se doutait que la situation de son interlocuteur était plus compliquée que ce qu’il avait exposé, ces simples faits de surface auraient pu en faire craquer plus d’un.

* What a mystery… *

A travers ses lunettes noires, ses yeux se perdaient dans l’auscultation du bon médecin de la faction bleu. Très vite il lui sembla évident qu’il ne pourrait se fier aux analyses de son dispositif de combat, pas même pour en prendre le résultat inverse, l’autre brouillait trop bien les pistes. C’était une preuve s’il en fallait une, que l’esprit humain demeurerait encore longtemps une énigme pour les machines.

Mais dit moi, toi qui es dans le secret des dieux, quand est-ce que le maire se décidera enfin à lancer une opération d’envergure ? Parce que très honnêtement, je coûte une fortune à la municipalité pour des travaux d’arrière garde ! Avec ce qui a déjà été investi, il y aurait eu de quoi acheter assez de gaz de combat pour éradiquer toute forme de vie dans le réseau souterrain de la ville.

Première vraie question et début du travail au corps pour l’américain qui n’était décidemment pas du genre à tourner autour de son adversaire trop longtemps. Même si dans le cas présent, le secrétaire militaire n’était pas précisément un adversaire.

Ne nous leurrons pas, cette situation enlisée m’arrange mais… J’en suis à me demander si le maire veut vraiment mater cette rébellion ?

Une première estocade, peut-être un peu trop rapide mais qui exposerait clairement la situation : le mercenaire se posait des questions sur le conflit auquel il prenait part et même s’il faudrait plus que la vérité pour l’ébranler, il était prêt à prendre quelques risques pour en savoir plus.

------------------------
The last stand survivor stalks his prey in the night
And he's watching us all with the eye of the tiger
Revenir en haut
Azusa Yamada
Akabatsu - Bras droit
Akabatsu - Bras droit

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juin 2008
Messages: 97
Age: 25
Faction: Akabatsu
Sexe: Masculin
Sexualité: Homosexuel
Uke ou Seme: Seme

MessagePosté le: 18/11/2012, 01:56    Sujet du message: "C'est une belle journée..." Répondre en citant

+ Ah ha... Ainsi s'orientait la rencontre préméditée de Starke ; en savoir plus sur les plans du Maire. Le concept familial des trois frangins selon l'Américain avait aussi quelque chose de comique et Azusa ne chercha même pas à retenir le petit rire qui lui chatouillait la gorge en entendant ces mots. Effectivement, d'un point de vue occidental, ce genre de rapport entre l'espion et ses deux cadets était parfaitement envisageable. Mais contrairement à ce que l'on pouvait imaginer une fois son statut double révélé, l'aîné des loups endossait également le rôle du protecteur de la tribu. +

« Ils savent que je suis là pour eux. » répondit-il pudiquement.

+ Nul doute que Starke essayerait d'en savoir plus par le biais de phrases détournées. Ce qu'il amenait déjà sur le terrain en faisant référence à l'ambiance professionnelle à laquelle se confrontait l'espion au quotidien. Un bref sourire étira la commissure de ses lèvres alors qu'il tirait une nouvelle bouffée de nicotine. C'était bien joué. Ne pas prendre de gants pour l'acculer et le forcer à parler. Pas forcément une méthode raffinée, mais rudement efficace et c'est ce que le mercenaire recherchait : la simplicité et la concision. +

« Toi et moi savons très bien distinguer la vie professionnelle de la vie privée. Ce qu'un collègue peut dire de ma famille, ou ce que ma famille peut dire de mon employeur, cela ne concerne pas. »

+ Après tout, selon s'il était le frère ou le médecin, il se fichait bien de ce que chaque camp pouvait dire sur l'autre. D'un côté il jouait son rôle de tuteur auprès de sa famille, de l'autre il exerçait sa profession comme n'importe quel autre médecin. +

« Ceci dit, tu auras remarqué que les deux derniers membres de ma famille sont des hommes d'arme. Quand on se retrouve le soir, on a d'autres sujets de discussion que le boulot. »

+ Et fort heureusement car être un Akabatsu était loin de ressembler à une promenade de santé. Yasu et Ran lui rendaient sa dévotion au centuple et mettaient tout en oeuvre pour qu'il puisse, le temps d'une soirée, redevenir lui-même et cesser ses jeux de rôle. Le plus difficile avait été la période où le Maire lui avait demandé de faire baby-sitter pour Ino. Durant cette période, il n'avait eu d'autre choix que celui de travailler de jour comme de nuit, selon le bon vouloir de l'agaçante petite tête blonde. +

« Mais dit moi, toi qui es dans le secret des dieux, quand est-ce que le maire se décidera enfin à lancer une opération d’envergure ? Parce que très honnêtement, je coûte une fortune à la municipalité pour des travaux d’arrière garde ! »

+ Azusa se permit un petit rire amusé. Allons, Starke pensait-il vraiment qu'il aurait la réponse à cette question ? De toute évidence, il était conscient qu'il avait affaire à un espion, mais il semblait plus obnubilé par la vérité qu'il souhaitait découvrir que par l'irréalisme de la situation. +

« Le Maire a ses objectifs. Il ne s'endettera certainement pas pour un employé, aussi utile puisse-t-il être. »

+ Tous les employés dits "secrets" du Maire étaient sur la sellette. Un véritable siège éjectable si les finances venaient à manquer. Mais la guerre était le meilleur revenu d'un pays, à condition de ne pas trop tirer sur la corde. Ce n'était pas pour rien que parfois, le combat entre les deux factions était comme mis sur pause, où Aobatsu et Akabatsu se fréquentaient au grand jour, sans cordialité, mais sans animosité non plus. +

« Ne nous leurrons pas, cette situation enlisée m’arrange mais… J’en suis à me demander si le maire veut vraiment mater cette rébellion ? »

« Tu n'es pas dénué d'intelligence, Starke, mais tu portes l'impatience typique de ton pays. Pourtant, tu as déjà construit ta réponse à ce sujet. »

+ Car Starke était bien trop précis et inquisiteur dans ses questions pour qu'il soit simplement curieux. Et cette rencontre n'était pas fortuite... +


------------------------
Revenir en haut
Starke Crimson
Membre Aobatsu
Membre Aobatsu

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juin 2009
Messages: 135
Age: 26
Faction: Aobatsu
Sexe: Masculin
Sexualité: Hétérosexuel
Uke ou Seme: Ambi

MessagePosté le: 17/12/2012, 14:01    Sujet du message: "C'est une belle journée..." Répondre en citant

Au moins, Starke semblait avoir un don pour faire rire Azuza. Mais il savait aussi que quand des hommes de cette trempe laissaient échapper un sourire, il y avait parfois matière à creuser.

Hey, je sais que j’ai pas un appareil photo autour du cou et que je ne lâche pas de gros pourboire pour un oui ou pour un non, ce qui fait de moi un frein de l’économie, mais c’est pas une raison pour se foutre de ma gueule de gaijin ok ? Môssieur le représentant de la race supérieure. Et puis si vous nous trouvez si impatients, c’est peut-être aussi parce que vous prenez trop votre temps pour nous tourmenter.

Lui-même ne put se retenir de rire tant la plaisanterie était évidente. Comme il l’avait pressentit avec Yasu et Ran, il n’était pas en face d’un traitre à sa famille, l’homme aux cheveux bleus avait même laissé tombé le masque une poignée de secondes en les évoquant.

Avoir quelqu'un pour parler d'autre chose et oublier le boulot… Chanceux va ! En tout cas, j’espère bien que le maire n’endetterait pas sa commune pour un employé, ça serait un manque flagrant d’intelligence. Déjà que sa façon de même en danger ses concitoyens est limite niveau sens des responsabilités…

Mordre la main qui le nourrissait n’était pas son genre mais il avait maintenant de quoi voir venir pour un moment et pouvait se permettre de rentrer au pays si son interlocuteur le dénonçait. Et puis mordait-il vraiment d’ailleurs ? La folie du maire devait être une évidence même pour ses employés non ?

Ça avait pourtant bien commencé, faire le solde de tout compte et régler le licenciement du général borgne… Avec un test pareil je m’attendais à mieux pour la suite. Pourquoi pas même un petit duel au sommet sur la grand rue pour clore le conflit de façon spectaculaire ? Au lieu de sa, je nettoie les rues en tuant des terroristes à la brouette, on va de statut quo en statut quo et ma petite sœur m’attend de l’autre côté de l’océan. Fuck off, why there’s no holyday in my job ?

Laissa échapper le tigre sibérien avec un geste d’agacement. L’espion avait raison, cette guerre était surréaliste et que son intervention ne change rien à l’équilibre des force l’était aussi. Du moins, dans son esprit de guerrier gonflé aux drogues de combat. De plus, il lui semblait qu’il livrait plus d’informations qu’il n’en collectait, ce qui n’était pas pour lui plaire. Néanmoins, il était aussi possible qu’Azuza lui ait glissé les informations qu’il voulait dans des propos apparemment anodins.

Ok, either you got me in your trap or you just gave me a clue. Am I right ?

Passage à l’anglais purement accidentel, signe évident de concentration. Starke n’était pas un bon négociateur et il le savait, dans le domaine de la communication, son truc c’était plutôt de galvaniser les troupes et de pousser ses camarades à se surpasser.

------------------------
The last stand survivor stalks his prey in the night
And he's watching us all with the eye of the tiger
Revenir en haut
Azusa Yamada
Akabatsu - Bras droit
Akabatsu - Bras droit

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juin 2008
Messages: 97
Age: 25
Faction: Akabatsu
Sexe: Masculin
Sexualité: Homosexuel
Uke ou Seme: Seme

MessagePosté le: 10/05/2013, 14:00    Sujet du message: "C'est une belle journée..." Répondre en citant

+ Azusa se permit un petit rire amusé quand l'Américain prit un air offusqué. Les Japonais étaient réputés pour être pédants et vaniteux, et l'espion au service du Maire ne pouvait renier cette image parfaitement fondée. Souvent même, les Asiatiques ne se rendaient pas compte de leur comportement qui, sans se vouloir blessant, pouvait tout de même heurter l'ego des autres races. Il afficha un sourire simple mais sincère. +

« Désolé, je ne voulais pas te froisser... Disons que pour un étranger, tu sais t'imposer assez pour que l'on te respecte et que l'on t'intègre à notre société. En temps ordinaire, les baroudeurs de ce genre se cassent les dents sur une civilisation comme la nôtre, mais à Sasuitachi, il vaut mieux être un peu cabot et avoir du répondant, surtout quand on décide de prendre part au conflit. »

+ Mais déjà, Starke embrayait sur le Maire et sa politique pour le moins incompréhensible quand on n'était pas initié à ses projets. Azusa comprenait fort bien que l'Américain se posait des questions légitimes. Après tout, il n'avait sans doute pas l'intention de perdre son temps, pour des raisons qui lui étaient propres... Une épouse ? Non... L'étranger avait beau avoir des manières qui tranchaient face aux habitudes bien routinières des Japonais, il ne semblait pas du genre à profiter de la guerre pour coucher avec d'autres femmes entre deux champs de bataille. Sans chercher plus loin que ça et risquer de baisser sa garde en concentrant ses pensées ailleurs que sur son devoir d'espion, il préféra rebondir sur les paroles de Starke. +

« Oui, j'ai de la chance, même si ces deux louveteaux ne sont pas tendres avec moi... Entre la soeur qui me réclame des Bounty et le frère qui se pose mille questions sur le sens de la vie, j'ai rarement un moment de libre. Mais ils sont attachants, comme tu as pu le remarquer... Yasu surtout. Elle a le chic pour mettre à l'aise et se faire apprécier de tout le monde. Ran est moins abordable, beaucoup plus réservé. Enfin je suppose qu'il t'a montré cette facette de lui... »

+ Pourtant, malgré ses multiples remises en question qui ne faisaient que confirmer son trop jeune âge pour de telles responsabilités, Ran n'était la moitié d'un comique. D'une oreille amusée, Azusa quittait ces pensées futiles pour entendre Starke se plaindre du manque d'avancement dans le conflit qui divisait la ville. +

« De quoi te plains-tu ? Tu as un boulot, un bon salaire et une femme qui te poursuit... Et je ne parle pas de ma soeur en l'occurrence. Tu sais que bon nombre de soldats rêveraient d'avoir ta place ? »

+ À son tour, Starke laissait glisser quelques informations à son sujet. Une petite soeur, c'était ce qu'il venait de dire ? Cela correspondait déjà plus à ce que le médecin imaginait de l'Américain. Bien qu'Azusa ne comptait pas utiliser cet aveu contre Starke, il le gardait au recoin de sa mémoire. Un réflexe dû à son boulot. Même s'il se liait d'amitié avec certaines personnes, il ne pouvait s'empêcher de retenir le moindre détail mentionné. Un défaut professionnel qui l'agaçait un peu, puisqu'il se sentait à peu près aussi chaleureux et innovant qu'un robot. +

« Une petite soeur... de sang ? » s'enquit l'espion avec une curiosité sincère. « Ou bien à l'instar de notre père adoptif, tu es du genre à ramasser les chatons orphelins dans la rue ? »

+ Après tout, c'était comme ça qu'Azusa, Yasu et Ran s'étaient retrouvés sous le même toit, jouissant de la même éducation et du même amour paternel grâce au leader et fondateur de la Faction Rouge. Fichu instinct de protection... Si Katsutoshi n'avait pas voulu sauver ce môme perdu au milieu des deux lignes ennemies, il ne serait pas mort stupidement d'une balle dans le dos... Le Maire lui avait promis l'immunité, pourtant cela n'avait pas empêché un capitaine un peu trop ambitieux de le buter de façon lâche. Depuis quand on tuait un ennemi qui se mettait en danger pour sauver la vie d'un enfant ? +

- Ok, either you got me in your trap or you just gave me a clue. Am I right ?

« A bit of both, if I may say so... »

+ Azusa n'avait pas pour habitude de parler une autre langue que le Japonais, bien qu'il sut parler anglais et français couramment grâce à son père. Mais ce petit écart, malgré tout très poli, avait ce qu'il fallait de finesse et de mesquinerie pour mettre en garde Starke. Il avait remarqué que peu à peu, l'Américain se concentrait un peu plus sur le fond de leur discussion que sur la nature de son interlocuteur. Même si l'espion ne comptait absolument pas l'attaquer, il préférait lui rappeler, en toute amitié, que s'ils étaient prêts à discuter autour d'un café à cette heure, ils restaient deux ennemis potentiels. +

+ Au fond, Azusa espérait qu'ils n'auraient pas à se rencontrer sur le terrain. Non seulement parce que la guerre, ce n'était pas son truc, mais en plus parce qu'il avait horreur de combattre quelqu'un avec qui il avait discuté tranquillement. +



***
[Désolé pour le retard ^^ Papa depuis presque 5 mois !]

------------------------
Revenir en haut
Starke Crimson
Membre Aobatsu
Membre Aobatsu

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juin 2009
Messages: 135
Age: 26
Faction: Aobatsu
Sexe: Masculin
Sexualité: Hétérosexuel
Uke ou Seme: Ambi

MessagePosté le: 03/06/2013, 11:52    Sujet du message: "C'est une belle journée..." Répondre en citant

Il était à présent clair que la conversation se déroulait sur plusieurs niveaux, ce qui n'était pas pour déplaire à Starke. Il savait que s'il voulait obtenir quelque chose d'Azuza, il devrait consentir à quelques sacrifices, aussi accusait-il les "blessures" avec le sourire. Après tout, comme il l'avait dit à Ran plus tôt, sa fierté n'était de n'avoir jamais pris de coups mais d'y avoir toujours survécu, que les coups soient physiques ou psychologiques.


Je vois… C'est quand même plus sympa de jouer quand on connait les règles.


Admit-il en se frottant le menton.


Sacrée famille en effet. Pour tout te dire, Ran a failli me décevoir jusqu'à ce que son masque de nonchalance craque et que j'entrevois un instant son instinct de tueur. En fait, ça m'aurait fait mal d'avoir pour cible un gamin fleur bleue, je suis un guerrier, pas un bourreau… Heureusement, il est capable de violence et apte à se défendre.


Le seigneur de guerre ne put réprimait le rire qui poussait pour sortir de sa gorge.


Non, promis je ne me moque pas de lui ! Je viens juste de me rappeler qu'il m'a fait du gringue et ça m'amuse. Je n'irais pas jusqu'à dire que c'est écrit sur mon front mais je crois quand même que plus hétéro que moi, c'est dur à trouver. Ou alors c'était un test… Bref, si jamais tu sais où je suis déployé en opération, éloigne le de ma zone, malgré tout, le loup noir n'est pas encore prêt à affronter le tigre sibérien.


Son ego n'était plus un secret pour personne, il savait avoir l'avantage de l'expérience et du matériel et était persuadé qu'il apprendrait très vite à connaitre le terrain alors pourquoi s'en faire ? A moins qu'une alliance improbable ne se monte contre lui, il se sentait invincible.


Ton frère est fascinant j'en conviens mais il n'arrive pas à la hauteur de ta sœur. Une louve rouge solitaire, splendide et froide. J'avoue qu'elle m'a piqué au vif dès notre première rencontre, ce qui te donne entièrement raison. Et quelle fierté pour moi quand elle a accepté un deuxième rendez-vous ! Je me sentais comme un gamin. D'ailleurs, sans manque de respect, ça a fini comme un gamin en aurait rêvé.


Il pouvait jouer les fiers à bras mais le gaijin ne pouvait cacher ni son profond respect pour Yasu ni l'affection sincère qu'il lui portait. Soudain son regard se fit acéré, presque agressif.


Hé bah, tu diras aux crétins qui veulent ma place que je la leur laisse volontiers sur ce point là ! Mon salaire, je le mérite mais être traqué par une panthère à moitié folle qui ne rêve que de vous couper en deux c'est une autre affaire. Cela dit, de ce que j'ai vu, elle est la meilleure chance d'Akabatsu contre moi. C'est pour ça que je la briserai et la mettrai à genoux, sa force et l'espoir qu'elle véhicule ne doivent plus nourrir les rangs des rebelles.


Le feu du défi s'était allumé dans ses yeux, comme à chaque fois qu'il parlait de cette combattante féline. Il savait qu'il parlait à un agent à cheval entre les deux camps, il ne se laissait plus emporter à semer des informations comme des miettes de pain. Mais il n'était plus question d'utiliser Yasu pour atteindre Katena, alors il tenterait sa chance avec Azuza.


What a fucking war, really…


Il laissa échapper un long soupir et son visage retrouva une expression enjouée. Evoquer sa sœur était le meilleur moyen d'en faire un homme heureux.


A la nature humaine ! Je savais en la prenant dans mes bras qu'elle serait une gêne, un poids… Mais je ne pouvais pas la laisser sous ses cartons dans cette ruelle. Quand elle est là, je perds mes crocs et mes griffes. Elle fait de moi une peluche, je la couvre de cadeaux et j'assure son avenir. Ou alors c'est de l'égoïsme, l'excuse que je me suis trouvé pour justifier mon métier de pourvoyeur de mort et me sentir humain.


S'il subsistait un doute dans l'esprit de l'astre du désastre, son corps exprimait sa sincérité dans ses gestes inconscients et ses tics.


Donc oui, elle est un chaton orphelin ramassé dans la rue et dans le bruit des bombes. Mais je te vois venir cette fois, ne pousse pas trop loin les comparaisons, je ne suis pas de la même espèce… Je suis un tigre, pas un loup.


* Outch ! It was close, His trap was a master piece. I'm wounded but not dead. *


En tout cas, merci Yamada-san, tu as apporté un peu de lumière dans le puits obscur que je m'efforce d'explorer. Je vois que ta cigarette est bientôt finie, je t'offre un café en terrasse ? Pour tout te dire, j'ai encore quelques questions sur le conflit, un gros dossier décidemment.


Et effectivement, un protagoniste important n'avait pas encore été passé au crible. Mais l'exercice ne serait peut-être pas aussi facile et agréable pour le médecin aux cheveux bleus.


Clues ? Petit, blond et ronchon…








_________________________
(Félicitations ! Je vous souhaite plein de bonheur à tous les trois et bon courage aussi. Un ami est papa depuis quelques mois aussi, son sommeil en souffre XD)

------------------------
The last stand survivor stalks his prey in the night
And he's watching us all with the eye of the tiger
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:27    Sujet du message: "C'est une belle journée..."

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> † Sasuitachi City † -> † La mairie -> Le hall de réception Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com